La 5e Vague, tome 3 : La Dernière Etoile, de Rick Yancey

Quatrième de Couverture : 

L’ennemi, c’est l’Autre. L’ennemi, c’est nous. Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu’elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver… Sous ces énigmes se cache une vérité : Cassie a été trahie. Pareil pour Ringer. Pour Zombie. Pour Nugget. Et pour les 7,5 milliards d’humains qui peuplaient notre planète. Trahis en premier lieu par les Autres, et maintenant par nous-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre vont être confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau… ou sauver ce qui nous rend humains.

Chronique de Ceinwèn : 

Le premier tome m'avait agréablement surprise : il était un peu prévisible et manquait de cohérence sur quelques points, mais était globalement convainquant. Le second était là pour faire prendre de l'épaisseur à l'intrigue générale : on relègue un peu Cassie à l'arrière plan afin de suivre d'autres personnages qui, toujours, ont pour tâche d'égarer le lecteur dans les intentions de l'auteur. 

Et ce dernier tome ? Il apporte des réponses et me déçoit globalement. 

 

On retrouve coupé en deux les héros des précédents romans. D'un côté Cassie et son équipe. Une équipe mal en point avec des êtres qui ne se font pas confiance. De l'autre Ringer, une Ringer différente, plus dure, plus insaisissable. Chaque groupe agit comme une marée : en flux et reflux. Ils prennent des décisions, avancent, reculent. Reviennent souvent sur leurs pas, tournent en rond en bref. 

Aucun personnage n'arrive vraiment à prendre l'ascendant et à réussir à donner de la consistance à l'ensemble. Personne ne porte réellement le récit qui se dilue dans des atermoiements qui m'ont passablement ennuyée. Cassie semble totalement privé de but et donc de charisme, Ethan a perdu tout charme quant à B. il est d'un ennui c'est terrible, avec le charisme d'un bulot. Seule Ringer réussit un peu à s'en tirer, mais elle est devenue différente et par conséquent devient plus difficile à appréhender pour le lecteur, on a du mal à avoir une affinité quelconque avec elle. 

 

L'auteur continue sa tentative de mélange de manipulations, contre-manipulations, mensonges, trahisons et contre-vérité. L'inconvénient c'est qu'à trop en faire, on perd les lecteurs. On ne sait plus quelle est l'intention de l'auteur, les personnages tournent en rond et nous aussi. Trop de mystères pas vraiment éclaircis gâche le plaisir de lecture et rendent l'ensemble un peu indigeste. 

 

La fin a le mérite d'être originale et surprenante. Bien sûr on peut deviner quelles vont être les décisions de chacun, mais cela n'importe pas et on prend plaisir à découvrir comment l'auteur a pu clore une trilogie pas évidente à terminer. On appréciera ou non cette fin, il y aura deux camps. Toujours est-il qu'elle a le mérite de terminer la série et d'offrir tout de même aux personnages un futur possible. 

 

Au final, la trilogie était intéressante, avec de bons éléments et de bons points de départ, mais aura, à mes yeux, perdus en qualité au fil des tomes tant au niveau de l'intrigue que des personnages. Je suis toutefois heureuse de l'avoir découverte. 

 

 

La Dernière Etoile, 

La 5e Vague, tome 3

Rick Yancey

Collection 'R

432 pages

17.90 € (moyen format) - 12.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau