La peau des rêves 1: Nuit tatouée, de Charlotte Bousquet

nuit-tatouee.jpg

Quatrième de couverture

Etre libre de son destin. Venger ses parents massacrés par des chimères, alors qu’elle n’était qu’un bébé. Telles sont les ambitions de Cléo, orpheline élevée par le clan du Passage, ennemi juré des créatures hybrides. Jusqu’au jour où, combattant l’une d’elles, Cléo voit ses certitudes voler en éclats. D’où vient son tatouage au poignet, étrangement semblable à celui de la chimère ? Que signifient ces visions terribles liées à la mort des siens ?

Convaincue que son adversaire connaît la clé de son passé, l’adolescente se lance sur ses traces. En chemin, elle affrontera la haine, la trahison … et son désir pour Axel, un ténébreux ailé.

 

Chronique d’Ailayah

Tout d’abord, un immense merci aux éditions Galapagos pour cette superbe découverte.

Ca fait vraiment du bien de retourner dans une littérature young adult purement fantasy. Ce qui m’a vraiment plu dans ce début de série est que c’est une histoire originale par certains aspects. L’auteur a su créer un monde complètement fantastique tout en nous raccrochant à certaines choses que l’on connait, des pancartes à moitié effacés portant le nom de rues ou de métro parisiens. Les personnages parlent sans cesse d’une époque lointaine, avant le Cataclysme, dont on ne sait exactement s’il s’agit de notre présent, notre réalité, ou une réalité déjà fantastique.

En tous les cas, nous sommes vraiment plongés dans un univers fantastique, avec des créatures hybrides, des clans, des dégénérés … c’est un univers riche qui est créé ici dans les ruines d’un Paris méconnaissable.

Ce que j’ai beaucoup apprécié également c’est la double narration. Une conteuse, Najma, a été enlevée par les chimères d’Itzan. On ne sait que peu de choses d’elle. Il y a beaucoup de mystère autour de sa propre histoire, de qui est le Scorpion, de ce que veulent les chimères …  Ce n’est pas l’histoire centrale, et pourtant je suis sûre qu’il y a un lien quelque part entre les deux héroïnes. J’ai beaucoup aimé ce personnage son don. Car c’est une conteuse, certes, mais dans l’univers créé par Charlotte Bousquet, les conteuses n’ont pas leurs histoires dans la tête, elles sont incrustées sur leur propre peau, sous forme de tatouages. En le touchant, les personnages prennent vie face à eux et on est plongé dedans. Cette originalité m’a beaucoup plu car ça donne un nouveau sens au fait de raconter. D’autant plus que cela permet un récit d’un point de vue interne puisqu’elle ne connait l’histoire que sous le point de vue de Cléo. Vous l’aurez compris, cette introduction de l’histoire m’a beaucoup plu et j’ai vraiment hâte de voir comment les deux héroïnes sont reliées.

L’histoire de Cléo est des plus sympathiques à découvrir. On entre très facilement dans cet univers, comprenant assez vite comment il est fait, les clans, les créatures qui le peuplent, les relations entre les personnages etc. Des personnages apparaissent au fur et à mesure de l’histoire, rythmant le roman et apportant de nouveaux éléments.

L’écriture de Charlotte Bousquet est vraiment fluide et très agréable. Elle ne se perd pas dans des phrases alambiquées, ou des fioritures inutiles. Ce que j’admire dans ce roman, c’est qu’elle a réussi à me faire aimer un personnage alors qu’il n’apparaît qu’à deux très courts moments dans le roman. Je me suis vraiment attaché à lui. Peut-être est-ce du au mystère qui l’entoure. Tout ce que je sais, c’est que dès la première apparition de ce personnage, par sa description et l’aura qu’il dégage, je l’ai apprécié. Elle a su, en quelques mots, nous montrer juste ce qu’il faut pour qu’on s’attache à lui tout de suite. En tout cas, ça a marché pour moi.

Cléo est également un personnage auquel je me suis vraiment attachée. Tout le mystère qui l’entoure est vraiment intriguant, on veut savoir d’où elle vient, comprendre ces bribes du passé qu’elle nous partage, les mensonges et les non-dits des gens qui l’entourent. C’est un personnage fort qui sait reconnaître ses limites et qui ne fonce jamais tête baissée. Elle est intelligente au sens où elle réfléchit toujours aux conséquences que vont avoir ses actes et ses choix, pour elle-même et pour les autres. Mais en même temps, elle reste naïve sur certains points que je ne dévoilerais pas de peur de vous spoiler. C’est cette double dimension chez elle qui est intéressante. Elle n’est pas parfaite, mais en même temps, qui l’est ? Elle n’est pas parfaite, mais elle est complète, et c’est vraiment ça qui plait en elle. Quand elle croit en quelque chose, quand elle a un but à atteindre, alors elle le fait à fond. C’est aussi une personne loyale, parfois trop aveuglément, mais elle est ce qu’elle est. C’est un personnage en quête d’identité. Elle cherche sa place dans cet univers. Et c’est aussi ça qui la rend vraiment intéressante.

Ce premier tome est vraiment plus que prometteur, je suis déjà accro. J’ai vraiment hâte de retrouver les personnages, l’univers, et de connaître enfin quelques réponses à tous ces mystères développés dans ce début de série. Je ne peux que vous recommander cette lecture si vous aimez le genre, je suis sûre que vous ne serez pas déçus.

 

Nuit tatouée

La peau des rêves 1

Charlotte Bousquet

230 pages

14,50€

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/06/2012