Le Jour où le diable m'a trouvée, tome 1 : Le jour où le Diable m'a trouvée, de April Tucholke

Quatrième de couverture :

Rien de bien excitant ne se passe jamais dans la petite ville balnéaire où vit Violet White. Jusqu’au jour où s’y installe un certain River West. Dès son arrivée, des choses étranges commencent à se produire dans la ville. Violet s’interroge sur ce garçon qui habite désormais dans l’arrière-cour de chez elle. Est-il seulement un très beau menteur au sourire fourbe et au passé mystérieux ? Ou pourrait-il être plus que cela ? La grand-mère de Violet l’a toujours mise en garde contre le diable, mais elle n’a jamais dit qu'il pouvait avoir l’apparence d’un garçon aux cheveux noirs qui fait des siestes au soleil, aime le café, vous embrasse dans un cimetière... et vous donne envie de l'embrasser en retour. Violet est aveuglée par son charme et perd toute lucidité. Exactement comme le voulait River… La peur du diable ne disparaît que lorsqu’on lui tient la main…

 

Chronique de Fiona :

Merci aux Editions Black Moon pour m'avoir offert l'oportunité de découvrir ce roman.

J'ai lu ce livre en une après-midi. Je l'ai dévoré. Je m'attendais à un énième roman YA, suivant le même modèle mais je me trompais.

Violet est une jeune fille qui vit seule avec son frère dans une immense demeure. Manquant de revenus, elle pose une annonce fin de trouver un locataire pour la dépendance de la maison. Se présente un jeune homme, River, au charme envoutant et qui se montre extrêmement intéressé par Violette. Celle-ci se retrouve irrémédiablement et de façon très troublante attirée par le jeune homme, bien que ce ne soit pas dans son tempérament de se livrer ainsi à un inconnu. Troublée par l'effet inattendu de River sur elle, elle va essayer de comprendre en quoi il est lié aux étranges événements qui se produisent depuis son arrivée dans la ville. Car depuis peu, les choses d'ordinaires si banales dans la communauté, deviennent inquiétantes et elle devine que le bel inconnu qui loue leur dépendance n'y est pas étranger.

Violet est un personnage qui n'est ni trop niais, ni trop "rebelle", c'est une romantique, qui trouve son quotidien très monotone chamboulé par l'arrivée d'un locataire très séduisant. On la comprend, on ne cracherai pas dans la soupe si l'occasion se présentait à nous, il faut l'avouer. Son frère et sa "meilleure amie" étant les seuls jeunes aux alentours, elle saute donc sur l'occasion d'en apprendre plus sur le nouvel arrivant si mystérieux. Elle a des réactions qui sont somme toutes, assez logiques et elle prends les évènements comme une jeune fille plutôt normale, ce qui la rends crédible.

River, l'autre personnage principal, est bien entendu plus ténébreux, plus distant pour entretenir le mystère. On ne sait pas si il est bon ou mauvais, car on se doute au vu du titre qu'il cache quelque chose ce jeune homme presque trop beau pour être vrai. Mais comme Violet, on a tendance à lui donner le bon dieu sans confession. L'évolution de son personnage est intéressante et je l'avoue j'ai aimé suivre l'avancement des choses. Les personnages secondaires sont bien pensés eux aussi, même si peu charismatiques. J'ai néanmoins bien aimé le dénouement de leurs utilités.

L'ambiance du roman m'a aussi beaucoup plu, on se trouve dans un univers assez froid et on imagine la grande demeure sans vie de Violet comme dans les romans gothiques. Car l'ambiance est assez sombre et parfois très violente. Les personnages et l’atmosphère du livre ne sont pas pour les enfants. Pour adolescents et adultes. On y côtoie le mal et la peur, qui sont bien retranscrites au travers des pages avec une montée en tension plaisante.

En résumé, un livre que j'ai bien apprécié, plus sombre que les autres romans de la collection Black Moon et dont j'aimerai avoir une suite...

 

Le jour où le Diable m'a trouvée

Le jour où le Diable m'a trouvée, tome 1

April Tucholke

Hachette (Black Moon)

Young Adult

336 Pages

16.00€

 

Chroniques de Fiona

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 17/03/2016