Le Jour où le diable m'a trouvée, tome 2 : Quand j'ai voulu revoir le diable, de April Tucholke

51cftub0nol sx312 bo1 204 203 200

Quatrième de couverture :

River West Redding, ce beau menteur qui, un beau jour d’été, avait surgi dans la vie de Violet avec son énigmatique sourire en coin et avait réduit son univers à néant, est parti. L’hiver est là. Violet et Neely, le second frère de River, se rongent les sangs – jusqu’à la nuit où ils ont vent d’étranges événements ayant lieu dans un lointain village des Appalaches. Ils se lancent à la recherche de River, sans parvenir à le rattraper. Lui, imperturbable, laisse dans son sillage des villes prises de frénésie, des chasses aux sorcières et une mystérieuse île battue par les vents qui diffuse un imperceptible sentiment d’étrangeté et de danger. Très vite, Violet se demande si Neely, le seul de la fratrie des Redding qu’elle estimait fiable, ne lui cache pas également un secret… Elle ignore encore que, pendant qu’elle traque River, celui-ci la traque elle aussi.

 

Chronique de Fiona :

Nous sommes cette fois-ci dans la suite directe du tome 1, et l'on reprend là où nous avons laissé les protagonistes, physiquement et émotionellement dévastés. Alors que le départ de Brodie et River laisse le petit groupe panser ses blessures, Violet ne cesse de penser à ce dernier et espère secrètement son retour. Elle comble son abscence en lisant les vieux journaux de sa grand-mère, qui elle aussi avait été follement amoureuse d'un Redding dans sa jeunesse. Violet espère trouver quelques explications par ce biais, et passe son temps libre avec Neely, le second frère de River.

Cependant des faits étranges se produisent aux quatre coins du pays, et les adolescents se demandent si il ne serait pas question de Brodie, le frère maléfique où même de River...Violet et ses amis se rendent donc sur les lieux afin de découvrir si leur intuition est juste.

Je dois dire que le second volet est fidèle au premier, l'atmosphère est aussi sombre et déprimante, voire peut-être même plus. Mais la joie de vivre et la candeur que l'on trouvait au début ont disparu, absorbés par la vérité découverte à la fin du tome 1, ce qui laisse les protagonistes hagards, meurtris et éprouvés. L'ambiance est franchement glauque, et c'est un choix de l'auteur je pense.

Je regrette que les personnages de second plan ne soient pas plus exploités, et restent des accessoires quasiment invisibles. L'auteur nous donne juste assez d'informations pour avoir envie d'en savoir plus, mais pas assez pour que l'on s'y attache, ce qui est dommage. De plus je n'ai pas vraiment compris la réaction de Violet et son hésitation entre les deux frères. Elle ne se pose pas plus de questions que cela, et se contente de flirter avec les deux, voire même en présence de l'un et l'autre, ce qui est assez dérangeant.

L'ensemble est donc facile à lire, sans grande surprise pour ma part, mais malgré tout assez agréable, l'écriture étant fluide. J'attends donc de lire le tome 3 afin de me faire une idée plus précise de la direction de l'histoire.

 

Quand j'ai voulu revoir le Diable

Le jour où le Diable m'a trouvée, tome 2

April Tucholke

Hachette (Black Moon)

Young Adult

288 Pages

16.00 €

 

Chroniques de Fiona

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 17/03/2016