Le livre des lunes 3: 18 Lunes, de Kami Garcia & Margaret Stohl

18-lunes.jpg

Quatrième de couverture

Je pensais que rien ne me surprendrait plus. Jamais. Que Lena et moi avions connu le pire, survécu à l’impossible. Mais ces derniers temps, notre bonne vieille bourgade de Gatlin est en proie à une série de fléaux dignes de l’Apocalypse.

Il y a aussi ces cauchemars et ces visions étranges qui ne cessent de me hanter. Et toutes ces choses que j’oublie, ces moments où je ne me reconnais plus moi-même.

La malédiction de la lune, les Enchanteurs des Ténèbres, la Garde Suprême : quelle est ma place, à moi, dans tout cela ?

 

Chronique d’Ailayah

Quel plaisir de se replonger dans cette saga !! J’ai l’impression de ne pas voir le temps passer quand je suis en train de lire et les pages semblent se tourner toutes seules. C’est un livre de 570 pages alors qu’on a l’impression qu’il n’en compte que 200. Tout ça pour vous dire, qu’il ne faut absolument pas s’arrêter à la grosseur du livre car c’est un vrai bijou.

A chaque fois que je débute un tome de cette saga je me dis : que vont-elles bien pouvoir inventer pour faire avancer l’histoire, les personnages, que va-t-il y avoir de nouveau, comment l’univers va-t-il se renouveler … et à chaque fois je suis épatée de l’imaginaire extraordinaire des auteures. Ce qui m’épate c’est cette capacité à renouveler un univers et une histoire qui au départ semble bien partie pour se répéter. Encore une fois, dans ce tome, avec la venue de cette nouvelle lune, nous sommes entrainés malgré nous dans des aventures auxquels on ne s’attend pas en début de parcours. Bien sûr, beaucoup d’indices sont donnés et j’avoue avoir su avant le moment pas mal d’éléments qui me paraissaient totalement logiques. Ainsi, le chapitre « révélation » me fut quelque peu décevant car ce n’était pas une grosse révélation pour moi. Par contre, je dois avouer que je ne m’imaginais pas cette fin envisageable. Je me l’imaginais comme le début de la fin … qu’un autre évènement serait venu empêcher, ou modifier ou peu importe, mais je n’aurais jamais pensé que les auteures auraient eu l’audace d’écrire une telle fin. Et pour ça, sincèrement, chapeau bas.

J’aime toujours autant les personnages principaux, Lena, Ethan (même si je l’avoue il n’a pas été très fut-fut dans ce tome sur pas mal de « révélations » qu’il n’a pas vus venir), Link (toujours pareil à lui-même, mais en Incube … ça donne des situations bien amusantes, et parfois même super touchantes. Je l’ai toujours trouvé touchant ce personnage car il est vrai, nature et spontané, des qualités que j’apprécie tout particulièrement), Ridley (ah, cette Ridley ! On n’a pas fini d’en parler. C’est un personnage vraiment bien travaillé et super intéressante, je l’apprécie énormément), Amma (que je l’aime cette Amma !! Elle est extraordinaire ! Une vraie mamma avec un côté fou, vaudou … le livre perdrait de sa valeur sans elle), Liv (elle est touchante, même si je l’avoue elle m’agace un peu parfois), John (ah John ! Un des personnages dont j’ai le plus apprécié l’évolution dans ce tome. Ce côté bad-boy qui plaît tant. J’avoue j’ai vraiment adoré son personnage ici) … et tant d’autres bien sûr !

On en apprend toujours plus sur l’histoire personnelle de Lena et de Sarafine notamment et la fin commence à se faire sentir, et je ne sais pas si ça va vers du bon ou du mauvais pour nos personnages. J’avoue que j’ai un peu peur, même si je sais que peu importe le choix fait, si le ton, le style et l’univers restent les mêmes je sais que je ne pourrai que l’apprécier.

 

18 Lunes

Les chroniques des enchanteurs 3

Kami Garcia & Margaret Stohl

Black Moon

571 pages

18€

 

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau