Le livre des lunes 4: 19 Lunes, de Kami Garcia & Margaret Stohl

 19-lunes-1.jpg

Quatrième de couverture

Je n’aurais jamais cru que tout finirait comme ça. Que je mourrais si jeune. Et pourtant …

Depuis que je me suis jeté du haut du château d’eau, j’ai tout perdu. Ma vie, ma famille, mes amis. Et surtout Lena.

Je suis mort pour sauver Gatlin. Je pensais que c’était mon destin. Maintenant, je n’en suis plus si sûr. Dans l’au-delà, certaines choses s’éclaircissent : je n’aurais peut-être pas dû mourir.

Mais qui a voulu ma disparition dans ce cas ? Et pourquoi ?

Je dois rejoindre l’Enchanteresse que j’aime plus que tout au monde … quel que soit ce monde. Je dois retrouver Lena et le monde des Mortels. Quel qu’en soit le prix.

 

Chronique d’Ailayah

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Black Moon qui m’ont permise d’achever cette saga.

Et voilà une saga qui s’achève avec ce dernier tome. Je dois avouer que je suis quelque peu mitigée par cette fin et ce dernier tome. D’habitude, à la fin d’une saga de cette ampleur beaucoup de sentiments se mélangent en moi, et je regrette vraiment que ça ne soit pas le cas avec cette saga car jusque là elle m’avait énormément plu et je m’attendais vraiment à une fin explosive.

C’est ce manque d’explosion qui je pense fait défaut à ce dernier tome. Car au final, nous avons là l’enchainement d’un grand nombre d’évènements mais aucun n’est véritablement développé de façon à nous faire vivre les choses en profondeur. De plus, contrairement aux autres tomes, je trouve que les nombreux personnages que nous avons côtoyés tout au long des trois autres tomes deviennent ici des pales figures d’eux-mêmes (hormis Lena, Ethan et Link, les deux premiers étant les personnages centraux et le dernier étant particulièrement bien représenté dans ce dernier tome, comme dans les autres d’ailleurs). C’est vraiment dommage car c’est pour moi l’une des véritables richesses de cette saga.  Au final ce dernier tome a fait pour moi figure de sous intrigue ou d’un simple détour qui n’aurait presque pas été nécessaire pour arriver au même résultat. Cela dit, maintenant que je vous ai donné toute cette critique négative, je ne peux m’empêcher de défendre également ce roman qui comporte malgré tout beaucoup de richesses, bien que la surprise ne soit pas au rendez-vous dans l’intrigue.

A l’image des trois autres tomes, 19 Lunes se lit avec beaucoup de facilité et de fluidité. Le roman est bien rythmé, presque trop même si on pense aux dénouements trop vite décrits parfois, en tout cas, toujours est-il que l’on est encore une fois entrainé sans temps mort dans les aventures d’Ethan et de Lena.

Kami Garcia et Margaret Stohl nous présentent ici un nouvel univers, et je dois dire que ce fut un véritable bonheur que de découvrir quelque chose de tout à fait nouveau. Elles sont vraiment douées pour donner vie à un imaginaire et on se déplace dans ce tome à la fois dans un au-delà aux accents poétiques et presque réel, dans un Gatlin transformé et dans l’univers de la Garde Suprême où l’aventure d’Ethan va avoir des résonnances de quête personnelle à l’image de celles des héros mythologiques.

On découvre alors quelques nouveaux personnages, et on apprend à connaître davantage des personnes évoquées dans les tomes précédents. On retrouve ainsi plus en détail Lila, la mère d’Ethan, on retrouve la tante Prue, l’oncle Abner et bien d’autres encore qui vont aider Ethan depuis l’au-delà. Dans les nouveaux personnages, Xavier a été mon préféré. C’est un personnage de quête assez typique au final, mais qui m’a bien amusée et touchée. Oui, son histoire m’a particulièrement touchée et encore une fois, en quelques mots, quelques instants, on arrive à s’attacher à ce Factionnaire. En fait, c’est sûrement le seul de l’au-delà auquel on s’attache vraiment car l’intrigue reste très centrée sur Ethan et c’est le seul qui passe autant de temps avec lui. Ca reste malgré tout une belle découverte.

Ce qui m’a plu également c’est ce soin à prendre son temps pour finir le roman, presque comme le soin de dire adieu à tous les personnages et leur souhaiter bonne route pour la suite. De plus, cette fin est un magnifique éloge à la vie et il touche mon âme quelque peu romantique et romanesque. Certains pourront trouver cela un peu trop gnangnan à leur goût, moi j’apprécie car je trouve ça juste et je veux y croire.

Vous voyez donc bien dans cet avis que je suis complètement mitigée. Il y a du bon, mais ça reste pour moi bien en-dessous de ce que j’attendais de la fin d’une telle saga qui avait pour moi très bien démarré. Peut-être aurait-il fallu davantage retravailler ce dernier roman, en tout cas ça restera malgré tout une très belle aventure dans mon esprit et je suis heureuse d’être montée à bord du train en direction de Gatlin avant la sortie des films (dont je l’avoue j’ai un peu peur).

 

19 Lunes

Les Livres des Lunes T.4

Kami Garcia & Margaret Stohl

Black Moon

437 pages

18,90€

 

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/01/2013