Le livre des lunes : Sublimes lunes, de Kami Garcia & Margaret Stohl

 

sublimes-lunes-de-kami-garcia-et-margaret-stohl.jpg

Quatrième de couverture

Ce jour-là, mon meilleur ami Link n’a pas réussi à finir son petit déjeuner gargantuesque.

Ce jour-là, Link s’est rendu compte qu’il avait changé physiquement : quelques centimètres supplémentaires, un visage plus mature…

Ce jour-là, il a appris qu’il se transformait en incube.

Le premier et unique « Linkube » de Gatlin.

Gatlin, cette délicieuse petite bourgade du sud des Etats-Unis où mon histoire avec Lena l’Enchanteresse avait commencé.

 

Chronique d’Ailayah

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette de m’avoir permise de découvrir cette nouvelle inédite de l’univers de Sublimes créatures.

Cette nouvelle inédite de la saga du livre des lunes (Sublimes créatures, les enchanteurs… cette saga a de nombreux noms !) se situe chronologiquement à peu près entre le deuxième et le troisième tome.

Il s’agit ici de se concentrer sur Link… quand j’ai lu ça, j’ai tout de suite été emballée étant donné que Link est un des personnages les plus intéressants dans le bouquin par sa personnalité à la fois comique et sérieuse, sa relation en dents de scie avec Ridley, ses blagues et pointes d’humour totalement décalées… bref, c’est un personnage haut en couleur tel que je les aime, alors voir toute une nouvelle concentrée sur lui, quel bonheur ! C’est en tout cas ce que je me disais avant de commencer ma lecture.

Car malheureusement, j’ai assez vite déchanté. La première chose qui m’a un peu géné, c’est le choix de la narration. Je le comprends tout à fait - même si je n’aurais pas fait ce choix personnellement - car les auteurs ont voulu garder une linéarité avec le reste de la saga, mais voir une histoire sur Link racontée par son meilleur ami Ethan… ça perd vraiment tout son charme. Je m’attendais vraiment à ce que Link nous raconte lui-même sa propre histoire et qu’elle soit donc pleine de ses remarques humoristiques, de son franc-parler et de ses métaphores et comparaisons parfois un peu burlesques. Mais non, cela ne se retrouve que dans ses dialogues, tout est relaté par Ethan.

Ca a vraiment été la première chose à me déranger, mais au-delà de ça j’ai vraiment trouvé que cette nouvelle n’apportait rien de frais, on n’apprend rien qu’on ne sache déjà, ça ne nous avance pas à grand-chose si ce n’est à retrouver encore pour un court instant l’univers et les personnages qui nous ont tant fait frémir durant les quatre tomes (trois vraiment pour ma part, cf. avis du tome 4) de la saga.

C’est une nouvelle assez courte où on voit qu’Hachette a tenté de gagner un maximum de page (un page pour chaque titre de chapitre, et tout en belle page… c’était un peu too much à mon goût), mais bon je ne leur en veux pas, après tout, c’est du marketing tout ça !

En résumé, c’est donc une nouvelle dont on peut se passer si la saga nous a suffi, mais ça restera un immanquable pour tous les fans de la série, et ils auront sans doute un petit moment de plaisir en plus grâce à cette nouvelle.

 

Chronique du tome 1

Chronique du tome 2

Chronique du tome 3

Chronique du tome 4

 

Sublimes lunes

Le livre des lunes - nouvelle

Kami Garcia & Margaret Stohl

Hachette

64 pages

5,90 €

 

 

Ailayah

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau