Les Royaumes Invisibles, tome 2 : La captive de l'Hiver, de Julie Kagawa

9782280234146.jpg

Quatrième de couverture :

Entre l'Hiver et l'Été, la guerre est imminente. 
Désespérée, Meghan - fille fée de l'Été - voit le prince Ash - fils de la reine d'Hiver - s'enfermer dans une indifférence de glace et le croit perdu pour elle. Et pourtant, incapable de l'abandonner à son sort de captive, bravant tous les interdits de la Cour d'Hiver, voilà qu'il la délivre... Une dangereuse transgression qui fait de lui un traître et de Meghan une fugitive aux abois...

Chronique d'Archessia :

J'ai lu le premier tome il y a un an et demi. Un an et demi !  O_o
Pourquoi j'ai attendu autant de temps, alors que je l'avais réellement adoré ? Aucune idée. Ce deuxième volume est resté sur mes étagères, à prendre désespérément la poussière au fil des mois, jusqu'à ce qu'un jour, sur un coup de tête, je me dise que ça a assez duré, et le prenne pour le dévorer.
En tout cas, malgré le fait qu'il m'a fallut un peu de temps pour me replonger dans l'histoire et en ressentir les émotions et la magie, j'ai quand même été émerveillée par cette suite.

Après avoir affronté les armées des Fées de Fer, Meghan doit assumer la partie de son pacte et se rendre en Terre d'Hiver, où elle sera sous les ordres de la Reine Mab.
Elle se dit que, bon, bien que ça ne va pas être vraiment marrant, au moins elle sera aux côtés de Ash, vu que leur relation a quelque peu évolués au fil du temps. Frôler la mort, ça rapproche !
Sauf que, une fois arrivée dans cette partie glacée du monde, Ash change complètement de comportement, devenant aussi froid que ... tout le reste autour d'eux.
Voilà donc Meghan enfermée et seule, dans un Royaume où tout le monde la déteste. Y a mieux comme situation.
Seulement, une cérémonie de la plus haute importance va très mal tourner, et va donner l'occasion à la jeune fille de s'échapper pour faire ses preuves, en compagnie du Prince qui doit assurer sa protection.
C'est reparti pour une balade dans le Tir Na Nog qu'elle n'est pas prête d'oublier ...

Raaaaah, j'adooore l'univers qu'a créé Julie Kagawa !!
Ce n'est que magie, émerveillement, créatures incroyables, lois étranges et danger derrière chaque plante.
J'en avais déjà parlé, mais la comparaison avec Alice au Pays des Merveilles, Labyrinth et compagnie est on ne peut plus d'actualité.
C'est ça que j'aime le plus, en fait, dans cette série. Le fait qu'il y ai une variété de créatures, de règles et de lieux absolument époustouflante !
C'est hyper coloré, on se croirait parfois dans un Tim Burton sous acide, on découvre une tonne de personnages tous plus géniaux, délirants et originaux les uns que les autres et, bon sang, je meurs d'envie d'aller un jour y mettre un pied (malgré les embûches absolument partout).
D'ailleurs, quand je parle du très grand nombre de personnages, je précise quand même qu'on s'y retrouve très facilement entre eux. La preuve, je n'ai eu aucun mal à tous les différencier et à retenir qui est qui. Et si vous voyiez l'état de ma mémoire au quotidien, vous sauriez que c'est pas rien, quand je dis ça !
Et, toujours en parlant d'eux, on retrouve bien sûr des visage connus, dans cette suite, mais on fait également la connaissance de bien d'autres ... "gens", également. Et encore une fois, on en a pour tous les goûts, c'est extra.
Il y a une ... dame, en particulier, que j'ai tout simplement adoré, et qui m'a beaucoup fait rire. Meghan se retrouve à devoir faire un séjour forcé chez elle, et je crois bien que c'est le passage du livre que j'ai préféré.

Dans l'écriture de l'auteur, il y a tellement de magie, de couleurs, de détails de-ci de-là, que tout se déroule comme dans un film merveilleux.
On visualise le moindre animal, la moindre créatures enchanteresse ou effrayante, le moindre décor magique.
Le seul défaut que je pourrais soulever, c'est le fait que, par moment, on peut avoir l'impression qu'une conversation ou une réaction soit un peu infantile, un peu immature.
Mais au fond, ça ne choque pas tant que ça, et ça rappelle juste le jeune âge de Meghan, le fait qu'elle ne soit pas encore une adulte et qu'elle apprend, pas à pas, à grandir. Au lieu de réellement desservir le bouquin, c'est un aspect qui peu, au contraire, selon comment on le prend, lui ajouter de la crédibilité.
Le tout est de continuer à imaginer, à rêver, à se laisser emporter, et à croire encore un petit peu à la magie.

Pour résumer, même si il m'a moins instantanément séduite que le premier tome, j'ai pris énormément de plaisir à lire ce titre et je suis définitivement fan de l'univers absolument époustouflant qu'a créé Julie Kagawa.

Les Royaumes Invisibles 2

La captive de l'Hiver

Julie Kagawa

Harlequin (Darkiss)

01 septembre 2011

13,10 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau