Les Vampires de Manhattan, de Melissa de la Cruz

 

Quatrième de couverture

Theodora Van Alen, une adolescente plus vintage que Prada, est élève au prestigieux lycée Duchesne, où étudient les jeunes gens de bonne famille de New York. Lors de son quinzième anniversaire apparaît sur sa peau un étrange entrelacs de veines. Aussitôt après, elle intègre sur invitation l'étrange groupe des sang-bleu : des vampires qui ne mordent que pour se nourrir sans jamais tuer. Mais quand une élève est retrouvée morte, vidée de son sang, Theodora a des soupçons : elle décide d'en savoir plus sur les sang-bleu, à ses risques et périls...

 

Chronique d'Archessia

Après avoir entendu de bonnes critiques à droite et gauche, je me suis décidée pour commencer cette série.
J'avoue que ma peur au début était que le livre ai un ton beaucoup trop "adolescent" à mon goût.
J'ai eu l'agréable surprise de découvrir que ça collait merveilleusement à l'univers et au style d'écriture.
C'est très léger et on se laisse facilement embarquer auprès des personnages.

Deuxième bonne surprise, l'action et le suspens sont bel et bien présents!
Vu la facilité de la lecture, je m'attendais à un récit sans grandes surprises (préjugé, quand tu nous tiens ...) , que nenni! Honnêtement, à chaque question posée par un des personnage, je me retrouvais à me poser des questions sur la direction que l'histoire allait prendre, il m'arrivait même d'avoir du mal à faire des suppositions, tellement les intrigues étaient bien travaillées, et les rebondissements vraiment inattendus.

Les personnages sont intéressants et hauts en couleurs, et je peux vous dire que c'est vraiment agréable d'en voir qui sortent de l'ordinaire, comme cette incroyable peste (le mot est faible) qu'est Mimi, ou la touchante Theodora.

Donc, au final, je dirais que ce livre est parfait pour s'aérer la tête et pour découvrir une façon complètement inédite et originale de traiter le mythe du vampire.

 

Chronique de Ceinwèn

Malgré la présence d'un grand nombre d'ingrédients pouvant séduire les adolescents portés par la vague “Twilight”, la série ne fait pourtant pas mouche du premier coup. Si l'intrigue est bien menée, et les personnages mystérieux, captivants et attachants, toute la “théorie” de l'origine vampirique est assez obscure et impénétrable au premier abord et le vocabulaire parfois vulgaire (à mon sens). On a du mal à comprendre où veut en venir l'auteur durant la première moitié du bouquin, mais après l'histoire se déroule toute seule ! Un regret : le livre est assez cher pour un contenu pas au niveau. Le livre est bon, mais assez peu épais en vérité.

 

Les Vampires de Manhattan

Melissa de la Cruz

Albin Michel

341 pages

13,50€

6.90 € en poche 

Archessia

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 23/06/2014