Mystic City, tome 1 : Mystic City, de Theo Lawrence

mystic city theo lawrence

Quatrième de Couverture :

Aria Rose, la plus jeune héritière d’une des deux plus puissantes familles rivales de Mystic City, se retrouve promise à Thomas Foster, le fils des pires ennemis de ses parents. Leur union est sensée mettre fin à des décennies de vendetta politique, et réunir les habitants des Aeries, la classe dominante de la ville, contre les Mystiques bannis qui errent et fomentent dans ses bas-fonds.
Mais Aria ne se souvient pas être tombée amoureuse de Thomas ; de fait : elle se réveille un matin avec de grandes zones d’ombres dans sa mémoire. Et elle ne parvient pas à comprendre pourquoi ses parents auraient accepter de s’unir aux Foster en premier lieu. Quand Aria rencontre Hunter, un rebelle et séduisant Mystique des bas-fonds, elle commence à retrouver des bribes de souvenirs, et comprend qu’il détient la clé de son passé.
Les choix qu’elle sera amenée à faire sauveront ou condamneront la ville – et sa propre existence.

Chronique de Ceinwèn :

La quatrième de couverture résume bien le roman, limite en en dévoilant un peu trop à mon goût.

Aria est l"héritière d'une famille politique aux tendances mafieuses et la voilà promise à Thomas, l'héritier de la famille adversaire. Mais voilà : elle a perdu la mémoire. Et Aria a beau faire des efforts pour contenter tout le monde et se souvenir, elle est perdue. Lorsqu'elle décide de prendre les choses en mains, tout ne se passe pas tout à fait comme prévu.

"Roméo et Juliette dans un New-York futuriste infusé par une étrange magie", c'est exactement ça, même si l’insistance de l'auteur et des éditeurs à rapprocher l'intrigue avec Roméo & Juliette m'a rapidement agacé. C'était beaucoup trop forcé et peu utilise : l'intrigue le montrait bien toute seule. 

Cependant on ne peut nier l'air de famille : deux familles puissantes opposées depuis des générations qui décident de nouer un accord en mariant leurs héritiers. Aria se retrouve alors mêlée à la politiquer de la ville alors même qu'elle n'est qu'une riche poupée gâtée. Pourtant, petit à petit, l'héroïne ,et le lecteur avec elle, va commencer à saisir les tenants et les aboutissants des manœuvres politique de sa famille. La jeune femme sera alors prête à risquer une nouvelle fois sa mémoire et sa vie pour se dresser contre ses parents.

Les personnages sont intéressants bien qu'assez classiques. L'auteur aurait pu approfondir les personnages, au moins les principaux. Même si Aria a perdu la mémoire, j'ai du mal à m'attacher à la jeune fille qui reste longtemps "passive". Côté Mystiques, j'aurai aimé un peu plus d'explications à la place des démonstrations magiques qui, si elles sont magnifiques, ne font que multiplier les questions sur les caractères de ces personnages qui représente toute la mythologie de l'auteur (une mythologie intéressante).

Même si c'est un premier tome qui se doit d'introduire les personnages et le monde, je regrette qu'on ait pas été plus loin : dans la mythologie, les personnages et l'intrigue. Ici, le début est un peu long à se mettre en place malgré des indices dissimulés ici et là par l'auteur. La fin en revanche, corrige tout cela et accélère le rythme. Le lecteur est tenu en haleine et ne peut lâcher le livre tant le suspens est prenant. La vie d'Aria prend un tour inattendue et ce n'est pas fini !

 

En bref c'est un nouvelle série à suivre qui peut s'améliorer et qui me rend très curieuse.

 

Mystic City

Mystic City, tome 1

Theo Lawrence

PkJ

414 pages

18.50 €

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/01/2014