Néachronical, tome 1 : Memento Mori, de Jean Vigne

 

Nea

Quatrième de couverture

Après avoir fait le mur pour aller à un rendez-vous nocturne, Néa, 15 ans, se réveille à demi-embourbée dans les marais locaux. Sur le chemin du retour, l’esprit embrumé, elle tente de rassembler des souvenirs qui lui échappent. D’autant plus qu’une fois chez elle, ses parents, sous le choc, lui apprennent que son absence a en fait duré plus de cinq ans.
C’est désormais une jeune femme qui doit reprendre sa vie là où elle s’était arrêtée, c’est à dire au lycée. Seulement, le fossé avec ses camarades se creusent de jour en jour, pas seulement à cause de l’âge, mais également parce qu’une série d’événements inexplicables la rend différente du lycéen lambda. Et du genre humain…

Maintenant, Néa n’a plus qu’une idée en tête : retrouver la mémoire afin de comprendre ce qu’il lui arrive.

 

Chronique de Garlon

Plongeons dans un récit fantastique dans tous les sens du terme avec le premier tome de Néachronical.

Néa, quinze ans, décide de fuguer pour retrouver un garçon pour faire la fête.

Mais elle se réveille dans un marais… cinq ans plus tard.

Il va falloir que Néa reprenne les cours, âgée de 20 ans. Mais la différence d’âge n’est pas le seul obstacle : la jeune femme va vite se rendre compte qu’elle a obtenu de bien sombres pouvoirs, qu’elle va devoir apprendre à maîtriser.

Sans compter qu’elle va devoir faire face à une menace surgie de ses cinq ans de disparition.

J’ai été totalement conquis par ce premier tome, après l’avoir été de sa magnifique couverture qui fait forte impression.

Dès le début de l’histoire, nous sommes complètement happés par les événements, passionnés par ce qui se déroule sous nos yeux, sans aucun espoir d’en sortir avant d’avoir terminé la lecture, sans avoir de réponses à plusieurs questions (toutes ne trouvent d’ailleurs pas leur réponse dans ce premier tome).

Les événements défilent à une vitesse folle, l’action est fort présente, et les retournements de situation sont fort nombreux.

De plus, l’histoire est fort originale, très bien faite, et certains aspects ne seront pas sans rappeler le maestro du maître des récits fantastique : Stephen King, de par la monstruosité humaine bien représentée, les pouvoirs fantastiques fascinants qui nous plongent dans des scènes d’horreur et la conception de l’univers.

Énormément de choses se passent et nous n’en sortons ainsi pas indemnes, allant de découverte en découverte.

Le style de l’auteur est magnifiquement géré. Loin de la bête description, nous avons ici un style fort travaillé, qui n’hésites pas à plonger dans des descriptions parfois plus sombres et, surtout, ce qui m’a énormément plu, dans de l’humour noir, du cynisme et même de l’auto dérision (on retiendra par exemple la description d’un livre par Néa, qui caricature une série de l’auteur).

Quant aux personnages, ils sont, eux aussi, superbement bien développés, et principalement Néa, de laquelle nous nous sentons vraiment très proches et avec laquelle nous partageons énormément d’émotions parfois intenses.

En bref, nous avons ici un magnifique premier tome qui frise la perfection, avec une histoire forte et originale qui nous plonge dans un fantastique dosé d’un peu d’horreur, pleine d’action et de retournements de situation, de nombreuses questions qui restent en tête du lecteur jusqu’à l’obsession, et un univers qui n’est pas sans rappeler la maîtrise de certains maîtres du genre, comme Stephen King. Le tout est agrémenté d’un style très développé plein d’humour noir, de cynisme et de descriptions très maîtrisées, et de personnages très bien travaillés avec lesquels nous partageons beaucoup d’émotions.

A lire absolument !

 

Memento Mori

Néachronical, tome 1

Jean Vigne

Chat Noir

Fantastique/Horreur

316 pages

19,90 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/09/2015