Vampire Academy 4 : Promesse de sang, de Richelle Mead

A ne pas lire si vous n'avez pas lu le tome 3 : gros spoiler ! Vous aurez été prévenu.

 

Quatrième de couverture

Comment trouver le courage de tuer celui qu’on aime ?

Le monde de Rose a basculé lors de la derniere attaque meurtrière contre l’académie : Dimitri s’est fait enlever par les Strigoï. Or Rose lui a juré qu’elle le tuerait plutôt que de le laisser devenir l’un de ces êtres cruels et sanguinaires.

Elle va devoir abandonner sa meilleure amie Lissa et partir à la recherche de Dimitri pour honorer sa promesse.

 

Chronique de Melisande

OH MON DIEU !!!!!!!

Voilà, c’est dit. Bon, je vais pouvoir écrire mon avis maintenant. Comme je m’y attendais, au vu de la fin du tome 3, que ce livre là allait être déprimant, bah j’avais raison, c’est horrible. Lire ce livre c’est vraiment terrible et ça a de quoi déprimer quand même, et je ne m’attendais pas du tout à ça comme histoire. Certains points oui ; pour d’autres Richelle Mead m’a complètement surprise et j’ai d’autant plus hâte de lire le prochain tome parce que là… elle nous promet quelque chose de grandiose.

Je connais plusieurs personnes qui ont été déçues du livre, bah franchement, ce n’est pas mon cas. Il est génial, poignant, déchirant par moment, magnifique à souhait et l’auteur nous montre tout son talent une fois de plus dans ce tome.

Rose a fait la promesse à Dimitri que si un jour il venait à être transformé en Strigoï, qu’il souhaiterait qu’elle le tue plutôt que de devoir vivre ainsi. Malheureusement pour elle, ce jour est arrivé, c’est pourquoi elle a quitté l’Academy afin de le retrouver, pour le tuer. Pour cela elle se rend en Russie, où toute l’action du livre se déroule finalement. Elle parcourt ainsi plusieurs villes, à la recherche de son amour perdu, jusqu’à ce que ses attaques contre les Strigoïs commencent à se faire remarquer et qu’elle pose des questions qu’il ne faudrait pas, à savoir retrouver le village d’enfance de Dimitri dans l’intention de le trouver là-bas. Au lieu de ça, elle fait ainsi la rencontre de Sydney (vous verrez en quoi elle joue un rôle important ici, je vous laisse découvrir qui elle est) qui va l’emmener à Baïa, la fameuse ville, réputée notamment pour les catins rouges…

Ainsi commence la mission de Rose, qui est submergée par le chagrin et les souvenirs. Mais elle est loin de se douter de ce qu’elle va découvrir là-bas, loin de se rendre compte à quel point tout cela est difficile. Pourtant l’action se situe en l’espace d’un mois, (après le tome 3 et sur l’ensemble du livre) ce qui est à la fois court et long (surtout sur certains aspects). La première moitié du livre est tout de même concentrée sur sa quête, mais aussi sur les raisons de son choix, ses sentiments par rapport à Dimitri. Et c’est en cela que ce livre est vraiment poignant parce qu’elle se demande sans cesse si elle a fait le bon choix de partir et d’abandonner Lissa. D’ailleurs, elle ne l’abandonne pas tout à fait, car grâce à son lien avec elle, elle peut la suivre et ainsi on a une autre histoire en parallèle de celle de Rose qui est vraiment très intéressante et là encore, on est loin de se douter de ce qui est réellement en train de se passer. Quant à la deuxième partie du livre, on est vraiment au cœur de l’action, tout s’enchaine et les problèmes ne font que commencer et Rose est loin d’être au bout de ses peines car quand elle croit que tout est enfin terminé, d’autres problèmes surgissent et elle est la seule à pouvoir s’en charger, la seule en mesure de comprendre.

Dans ce tome, on fait énormément de découvertes, aussi bien sur le monde, que sur certains personnages ou encore sur certains faits très importants. Ce tome permet de créer un tournant inattendu mais néanmoins intéressant dans cette série et franchement je dois avouer que j’ai été surprise par beaucoup de choses, je n’y croyais pas. Mais ce tome nous révèle bien des secrets et cela installe le doute et l’espoir en nous (et ouais, on a le droit d’espérer, même si la situation semble des plus critiques quand même ! C’est un livre après tout, tout est permis, tout est possible). Le monde des vampires chez Mead est cruel, même parmi ceux qui sont « vivants » et « gentils ». C’est loin d’être une société idéale, quelque soit sa race. C’est vraiment un univers riche et complexe que l’auteur a créé ici et elle renforce cela par la présence de d’autres « créatures » qui rendent l’histoire plus intéressante. Cela nous permet de remettre en cause certains faits également et comme je l’ai dit plus tôt, d’espérer peut-être que certaines choses changent. Par moment, j’avais vraiment mal au cœur de constater l’état dans lequel se trouvait Rose, mais aussi d’autres personnages.

Quant aux personnages, Rose est bouleversée par la « mort » de Dimitri et ne s’y fait pas. On voit qu’elle tente d’y faire face, mais les souvenirs surgissent à tout instant, nous montrant à quel point elle l’aimait et qu’il comptait beaucoup pour elle. Mais Rose est aussi fidèle à elle-même, elle est forte, à l’esprit d’initiative et fait tout pour s’en sortir et accomplir tant bien que mal sa mission, sachant d’avance qu’elle risque d’être terriblement douloureuse, mais néanmoins nécessaire. Adrian… je dois avouer qu’avec ce tome, il m’apparaît un peu plus sympathique, mais bon il reste toujours désespérant et fidèle à lui-même par rapport aux précédents tomes, il ne change pas vraiment. Mais on découvre d’autres aspects de sa personnalité qui le rend plus touchant à mes yeux. Ça reste un personnage très intéressant dans cette histoire. Lissa est profondément touchée par l’absence de Rose, et ne vit pas cet abandon très bien. Mais heureusement que de nouveaux alliés sont là pour l’aider. Quant à Sydney, on ne la voit que très peu finalement, mais elle est très importante dans l’histoire et je suis sûre qu’on va encore entendre parler d’elle dans les prochains tomes et que je suis sûre qu’elle nous surprendra. On rencontre énormément de nouveaux personnages dans ce livre et certains m’ont vraiment touché et ça m’a fait mal au cœur de voir les conditions dans lesquels ils vivaient (je vous laisse découvrir qui, sans quoi l’effet de surprise n’aura pas lieu et ce serait dommage).

En bref, ce tome est vraiment magnifique et poignant, déprimant à souhait, mais en même temps, ça paraît normal. J’ai beaucoup aimé ce livre, il y a pas mal d’action et même dans les moments les plus « lents » on découvre quand même de nouvelles choses qui rendent cette histoire géniale. Franchement j’ai beaucoup aimé et j’ai bien hâte de lire le prochain tome. Et vu la fin de celui-là… je crains un peu le pire quand même…

 

Promesse de sang

Vampire Academy 4

Richelle Mead

Castelmore

Young Adult

442 pages

14,90€

 

Melisande

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/12/2013