Vampire City 4 : La fête des fous, de Rachel Caine

la-fete-des-fous.jpg

 

Quatrième de couverture

À Morganville, on prétend que vampires et humains vivent en parfaite harmonie. Mais Claire Danvers n’a jamais été dupe... surtout depuis l’arrivée de M. Bishop, un vampire très ancien qui préfère de loin la guerre à l’amour. Et pour accomplir son plan diabolique, il a choisi un bal où les vampires choisissent des cavalières bien vivantes...

 

Chronique de Melisande

J’avais vraiment envie de lire ce livre parce que vu la fin du tome précédent, il était évident que les ennuis n’étaient pas loin et que j’avais envie d’en savoir plus. Eh bien je dois dire que je ne suis pas déçue du tout parce que cette série prend vraiment plus d’ampleur à chaque tome et qu’on ne peut qu’aimer cette série (si vous y avez déjà succombé, ça sera pire avec celui-là).

L’histoire reprend peu de temps après le tome précédent. M. Bishop, le « père » d’Amelie est présent à Glass House, en compagnie des parents de Claire, ainsi que de deux autres vampires Ysandre et François. Une tension existe dans la maison parce que Claire et ses colocataires ne savent pas qui est M. Bishop, ni ce qu’il veut, mise à part parler à Amelie qui ne vient pas. Claire tente désespérément de l’appeler, pour savoir quoi faire… Mais elle finit par arriver. De longs mystères sont faits sur ces trois personnages, mais on finit par savoir qu’il va y avoir une fête, à laquelle certains membres de la maison Glass sont conviés et ils sont loin de se douter de ce qui va se passer et pourquoi la présence de Bishop à Morganville va causer de nombreux soucis. Claire doit donc vite découvrir ce qui se passe sans quoi ses amis et elle, risquent leur peau, sans le savoir. Sans compter les soucis familiaux avec ses parents, qui veulent qu’elle rentre à la maison… Claire n’est pas au bout de ses peines…

L’écriture de Rachel Caine est vraiment agréable parce qu’elle est simple, agréable à lire et facile à comprendre. Pour ceux qui veulent se lancer dans la VO c’est vraiment une bonne série, parce que c’est relativement simple. Même si je ne comprends pas tout, que je n’ai pas les détails (genre tous les mouvements qu’ils font ou la description d’une pièce) ça n’empêche pas que je comprends l’histoire et ce qui se passe (après tout, même en lisant en VF, eh bien on ne se souvient rarement de tout ça).

Concernant l’intrigue, comme dans les autres tomes, le grand moment, la grande action n’arrive que sur la fin, mais ça n’empêche pas qu’on savoure ce livre du début à la fin. Même si on n’entre pas dans le vif du sujet directement (à savoir ici la fête etc.) eh bien il se passe quand même pas mal de choses et l’on ne s’ennuie pas un seul instant. On découvre ici de nouveaux personnages, une ambiance plus froide et menaçante que jamais. Le lecteur est donc dans une attente permanente, se demandant à quel moment l’élément clé de l’histoire va déclencher les problèmes que l’on attend et que l’on voit de loin. Il règne une vraie tension, que l’on voit bien entre les personnages. C’est compliqué, il y a des non dits, et à propos de cette fête, on ne sait rien avant un bon moment et quand on sait de quoi il s’agit, on s’inquiète mais on est encore loin du compte ! On est loin de se douter de l’ampleur du problème, sans compter le souci des vampires, leur « maladie » et ce que fait Claire avec Myrnin… La fête n’arrive vraiment qu’à la fin du livre et pendant un moment, on se dit, c’est trop calme, il ne se passe rien pour le moment, du moins rien d’important et de grave et là, ça part directement et ça ne s’arrête plus !

Claire se fortifie avec les tomes, on est loin du bébé du début qui aurait appelé sa mère dès le moindre problème. Bien au contraire, maintenant elle pousse ses parents à partir et à la laisser seule pour ne pas les mêler à son nouveau monde, plein de vampires dangereux. Elle est au centre de l’intrigue et c’est souvent sur elle que repose tous les problèmes, elle qui doit être forte pour les autres. Son histoire avec Shane est un peu tendue ici, notamment à cause des vampires, et de cette fameuse fête qui implique beaucoup de monde, sans trop savoir ce qu’on va y trouver là-bas.

J’aime de plus en plus cette histoire car il y a une intrigue qui suit tous les tomes et à chacun d’eux, se rajoutent un problème, et on se demande toujours comment ça va s’arranger. J’ai vraiment aimé cette intrigue, je trouve qu’on gagne de plus en plus d’éléments pour comprendre ce qui se passe, mais ça nous permet également de voir une évolution dans les personnages, mais également les intentions de chacun. On voit bien que la présence de M. Bishop va déclencher tout un processus et on est franchement loin de s’imaginer ce qui va arriver et pourquoi surtout. Je n’avais pas du tout pensé à ça, et j’ai vraiment hâte de lire la suite pour voir comment le problème va bien pouvoir se résoudre. Et pour cela, on sent que la fin est assez proche. (Pour info, l’intrigue lancée dans le tome 1 se termine dans le tome 6, les tomes 7 à 12 étant des one-shot, car la série étant très apprécié, l’auteur a continué mais en créant une intrigue dans chaque tome et non en tant que série). Et cette fin… mais oh mon dieu ! Quand l’histoire devenait vraiment intéressante, qu’on était dans une action, l’auteur nous laisse sur un cliffhanger qui nous donne envie de lire la suite et l’attente risque d’être difficile pour beaucoup !

En bref, j’ai beaucoup aimé ce tome, et je trouve que cette série est vraiment de mieux en mieux. Ça ne s’essouffle pas, l’intrigue est toujours intéressante et passionnante. Les personnages évoluent sans cesse, tout comme le monde dans lequel on est plongé. C’est vraiment un réel plaisir que de lire ces livres.

 

La fête des fous

Vampire City 4

Rachel Caine

Hachette

360 pages

15€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/02/2014