Au Bois Dormant, de Christine Feret-Fleury

Au Bois Dormant Black Moon Christin Feret-Fleury

Quatrième de Couverture :

On l’appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu’il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire. Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s’enfuir plutôt que d’attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des évènements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d’identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu’elle ne le croit… 

Chronique de Ceinwèn :

Alors que Black Moon a publié il y a peu une réécriture du conte de la Belle au Bois Dormant en mettant en avant Maléfique, je pensais que ce roman serait également une réécriture, quoi que moderne, du conte. Rien à voir !

En effet, même si on retrouve des traceurs du conte originel comme la rose, le "sommeil éternel" ou l'âge, cette histoire est avant tout un roman policier destiné à un public dès 14 ans.
Une histoire de tueur en série, une futur victime décidée à s'en sortir, un policier tourmentée et des bonnes fées étranges, voici les ingrédients de cette histoire.

J'ai bien aimé dans l'ensemble ce roman et le déroulement de l'histoire. Les personnages sont intéressants et assez complexes pour ne pas frustrer les lecteurs plus exigeants, tout en restant accessibles aux plus jeunes. L'intrigue est de la même eau, bien trouvée mais ni trop simple ni trop complexe.

J'ai un petit regret pour la fin que je trouve un peu rapide, d'autant plus qu'on n'en sait pas plus sur la "suite", le fameux "après", la réaction des parents et autres.
Le style est appréciable, mais il y a quelques confusions vers la fin, les événements se précipitent et l'auteur donne l'impression de ne plus suivre le rythme, rendant l'ensemble un peu plus difficile à suivre que la fuite d'Ariane.

Au final c'est un roman très agréable que j'ai lu, mais qui cette fois n'a rien à voir avec le conte originel ou la version de Disney =)

 

 

Au Bois Dormant
Christine Feret-Fleury
Black Moon (juin 2014)
352 pages
16 € (papier) - 10.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau