Fleur de fantôme, de Michèle Jaffe

fleur-de-fantome.jpg

Quatrième de couverture

100 000$

100 000$ pour se glisser dans la peau d'une étrangère. Voilà le marché que proposent Baine et Bridgette à Eve Brightman, le parfait sosie de leur cousine.

100 000$ pour vivre la vie d'une autre, une vie de luxe absolu, alors qu'Eve n'a connu que les familles d'accueil, la misère et la faim.

Le prix de cette mission de rêve ? Convaincre une famille entière du retour de la fille prodigue, Aurora. Empocher l'héritage. Le partager. Et disparaître.

Un jeu d'enfant... sauf que rien ne va se passer comme prévu.

 

Chronique d’Ailayah

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette pour m’avoir permise de découvrir ce roman de Michèle Jaffe que j’ai dévoré.

Ce fut véritablement une belle découverte que ce roman. J’avais découvert Michèle Jaffe à travers sa nouvelle dans le recueil Nuits d’enfer au paradis, et j’avais tout de suite beaucoup apprécié son style d’écriture et son univers. Bien sûr, nous avons ici un univers totalement différent, mais on retrouve cependant le style fluide, rythmé et vraiment agréable de l’auteure.

En fait, je n’avais absolument aucune attente lorsque j’ai commencé ce roman, et du coup je me suis totalement laissée emporter dans l’histoire, et qu’est-ce que ça fait du bien ! Le début est assez rapide, il n’y a pas de temps mort, l’histoire est bien installée, on comprend rapidement le contexte et on s’attache tout de suite à l’héroïne, cette jeune fille mystérieuse dont on comprend tout de suite qu’elle va rester mystérieuse pendant longtemps, et qu’elle n’est pas vraiment ce qu’elle nous laisse croire.

Michèle Jaffe joue sur le mystère et le suspense tout au long du roman, et, ce qui est extra, c’est qu’on s’imagine mille et une tournures,  et dans le lot, j’avoue avoir découvert une part de la vérité avant la fin, mais elle nous mène tellement dans tous les sens qu’elle arrive malgré tout à bien nous berner. J’admire vraiment cette facilité qu’elle a à nous mener où elle veut tout en nous laissant totalement le champ libre à l’interprétation. Pour moi, le thriller young adult est en ce sens très bien réussi.

Pour ce qui est des personnages, je me pencherai en particulier sur l’héroïne, car c’est au final celle qui nous marque le plus. Je l’ai tout de suite appréciée. Elle est fraîche, intelligente, rusée, et bien qu’elle semble se trouver en position faible au premier abord, on sent qu’elle ne va pas se laisser manipuler comme ça. Et on le voit dès ses premières actions en tant qu’Aurora. Je ne m’attendais vraiment pas à cette entrée en scène, et je dois avouer que c’est une scène qu’on ne peut pas oublier. Un vrai coup de théâtre, dans tous les sens du terme ! De ce point de vue là j’ai vraiment adoré sa personnalité car si elle est d’entrée de jeu positionnée comme un pantin, on sent bien qu’elle va finir par tirer les ficelles, et on se rend vite compte que c’est le cas. Michèle Jaffe arrive également à faire de son personnage une très belle illusion, car au final, elle joue un rôle à chaque instant, et elle joue non seulement avec les personnages du roman, mais également avec nous lecteurs, ce qui donne une force énorme au roman puisqu’à la fin on se sent autant dupés que les autres, nous faisant passer du simple rôle de lecteur à un rôle bien plus ancré dans le roman, et ça c’est encore une fois un très beau coup de la part de l’auteure qui sait manier tous les aspects d’un livre.

Au final, c’est vrai que je ne parle pas énormément de l’histoire en soi, mais il est trop dur d’en parler sans rien dévoiler alors je préfère vous dire que j’ai énormément apprécié cette lecture, et que si ça ne tenait qu’à moi je me lancerait tout de suite dans la lecture de Hantise, l’autre écrit de Michèle Jaffe car j’ai envie de retrouver toutes les sensations que j’ai pu vivre en lisant Fleur de fantôme.

 

Fleur de fantôme

Michèle Jaffe

Black Moon

464 pages

18€

 

 

Ailayah

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau