King's game, de Nobuaki Kanazawa

Quatrième de couverture:

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange SMS qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s'embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un "King's Game'. Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l'évidence : ils ont 24 heures pour s'exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort. Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu'elles soient, quoi qu'elles tentent pour s'échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros... Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu'il ne s'abatte ? 1 classe, 32 élèves, 24 heures pour obéir. Une seule sanction : la mort.

Chronique de Fiona:

Tout d'abord, merci aux Editions Lumen.

Adaptation des Mangas éponymes, best sellers au Japon, "King's game" est donc la version roman. Je n'ai pas lu les mangas, mais je dois dire que j'ai eu un petit coup de coeur pour ce livre. Il faut preciser cependant que ce n'est pas un livre pour la jeunesse, à reserver pour un public averti, car choquant, malsain et gore. C'est un survival-horror, donc attention au lecteur.

Nous découvrons le héros, Nobuaki (comme l'auteur) et sa classe, sa petite amie, son meilleur ami. Tous reçoivent un texto les invitant à jouer au "Jeu du Roi". Si les premiers gages sont inoffensifs, des baisers volés, etc...l'affaire se corse quand ils deviennent plus serieux et que les participants refusent de continuer. Les sanctions tombent et la panique commence. Car on ne declare pas forfait, on joue jusqu'au bout où on en subit les lourdes conséquences.

Dès les premières pages, j'ai adoré l'ambiance manga, les personnages, et la trame. Certes, familière, un groupe mis sous pression par un individu manipulateur, un jeu, des contraintes, des chatiments. Mais le tout suffisement crédible dans la narration pour que la sauce prenne. J'ai eu par moment un peu de malaise avec certaines scenes difficiles je l'avoue. Les héros sont poussés aux extrèmes et comme tout bon survival-horror, cela va très loin. Mais le tout est bien ficelé et s'enchaine avec brio.

Les personnages principaux sont bien choisis, on s'y attache mais alors que l'on a l'impression de commencer à les connaitre, on découvre ceux-ci sous un nouveau jour. Décontenancé et baladé dans tout les sens, le lecteur va apprecié j'en suis sure ce roman.

Je le conseille aux fans de gore, d'horreur, de mangas shonen et de scenarios palpitants.

 

King's game

Nobuaki Kanazawa

Lumen

373 Pages

15€

 

Chroniques de Fiona

 

Commentaires (1)

Anne-So Echos de mots
  • 1. Anne-So Echos de mots (site web) | 30/11/2014
Je n'ai pas vraiment aimé ce livre. Enfin il était rapide à lire, divertissant, glauque à souhait MAIS! L'écriture... Bon, je sais qu'à la base c'est un livre pour téléphone portable mais quand même!^^ Et puis surtout....... Je n'ai pas du tout compris la fin^^

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/07/2014