La Nuit des Pantheras, de Nina Blazon

la-nuit-des-pantheras.jpgQuatrième de Couverture :

A la nuit tombée, les Pantheras errent dans la ville. Chacun pour soi et aucun pour tous, telle est la règle de ce peuple aux instincts de félins, qui cache à tous sa véritable nature. Le jour où plusieurs Pantheras sont assassinés, ça ne fait aucun doute : il y a un traître parmi eux. Alors, Gil se sent menacé. D'autant plus qu'il s'est entiché de Zoé, une jeune fille qui ignore encore qu'elle appartient, elle aussi, au peuple de la nuit...
Osera-t-il enfreindre la loi ancestrale pour lui venir en aide ? Et Zoé accordera-t-elle sa confiance, dans un monde où règnent la méfiance et la peur ?


Chronique de Ceinwèn :

Tout d'abord merci aux éditions Seuil de m'avoir permit de découvrir ce livre. J'ai découvert cette auteur - également par les éditions Seuil - avec le roman La Femme du Vampire (chronique sur le site). Revoici donc l'auteur dans un nouveau roman, traitant cette fois d'un tout autre sujet.

Les Pantheras sont une espèce à part. Des êtres humains qui ont - en quelque sorte - accepté leur part animale et vivent avec cette part en eux, leur ombre. Suivant leurs instincts, s'abandonnant parfois (black-out), ils sillonennt la ville, leur ville, suivant des territoires précis. Comme des félins, il peut être dangereux de s'aventurer sur le territoire d'un autre Panthera. Le Codex dit Chacun pour soi. Aucun pour tous. C'est leur règle, leur loi. Vivre dans l'ombre, survivre.

Gil est déchiré par sa nature, protecteur et lâche, courageux et tendre, agressif et pourtant hésitant. Irvès semblent vivre pour la musique, à travers la musique, dans une sorte de cynisme désabusé. Les deux garçons vont suivre Zoé, une Panthera qui ne s'est pas encore révélée. Une jeune femme qui les attire. Une jeune fille effrayée.

A travers l'histoire de Zoé, de Gil, d'Irvès et des autres, l'auteur va nous conter l'histoire des Pantheras, leur mythologie, leurs codes, leurs vies. A travers cette aventure, ces meurtres, nous allons comprendre ce qu'ils sont, et ce qui les motivent.

C'est une façon très particulière d'aborder le thème des métamorphes, et comme pour les vampires, l'auteur s'en sort très bien. Celui-ci est même très bon. Sombre, urbain, La Nuit des Pantheras, est une histoire à deux voix très agréable à lire. Une nouvelle façon de voir les choses mais sans que ce soit pour autant bâclé. L'auteur a fait un très bon travail, et l'ensemble possède des bases solides. On peut y croire.

Le style étant ce qu'il est, et la nature même de l'histoire étant urbaine et sombre, ce roman ne pourra pas plaire à tout le monde. Je le classe en Young-Adult, parce que je pense que c'est un roman qui peut s'adapter à ce public, mais un public plus averti y trouvera également son compte, pour peu qu'on accepte une nouvelle façon de voir.

Je le recommande à tous ceux qui aiment les histoires un peu sombres, la fantasy-urbaines et les félins. C'est un roman particulier, original et captivant !

 

 

La Nuit des Pantheras

Nina Blazon

Ed. Seuil

444 pages

16.90€

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/06/2012