La rencontre du dernier espoir, de Kelley York

Quatrième de Couverture :

Durant dix-huit ans, Vincent n'a cessé d'être trimballé de foyer en foyer. Quand Maggie le recueille, il pense avoir enfin trouvé son refuge. Mais il se trompe, une fois de plus. Brisé, Vince consulte Suicide Watch, un forum destiné à ceux qui songent à la mort. Il y rencontre Casper, tentée d'abandonner son combat contre le cancer, et le très discret Adam, qui se croit insignifiant. 
Vince va devoir faire un choix : vivre et affronter ses sentiments ou mourir sans savoir s'il aurait pu, un jour, goûter au bonheur. 

Chronique de Ceinwèn :

J'ai beaucoup aimé les deux autres travaux de l'auteur paru chez le même éditeur, et ce dernier tome ne fait pas exception. On suit le même schéma : le choix d'un sujet qui pousse à faire réfléchir, des personnages adolescents plutôt matures et un style qui fonctionne.

 

Ici l'auteur s'intéresse à la question du suicide et à ce qui peut pousser des adolescents à y songer. On va suivre Vincent, un adolescent trimbalé de famille en famille et qui perd la seule femme à lui avoir offert un foyer et qui l'a poussé à se battre pour obtenir un diplôme. Déboussolé, seul et adulte, Vincent ne sait pas quoi faire de lui-même. Par hasard il découvre un site où les gens parlent de suicide. Il y rencontre deux autres personnes, Casper  et Adam. Ils vont échanger, se parler, se découvrir.

 

Ils se rencontrent via un forum : Suicide Watch - celui-là même qui donne son titre à la VO. Mais au fond, ce forum n'est qu'un pretexte pour les faire se rencontrer. L'auteur aurait pu choisir n'importe quel autre moyen. Même le concepteur du site n'est que peu utile, même si l'auteur tente de temps en temps de le faire remonter à la surface. 

 

Sans juger ni condamner, ce livre parle de ce qui peut pousser de jeunes adultes à envisager le suicide. Pourquoi ces trois personnes en arrivent à ce point ? Trois situations qui leur semblent inextricables, trois manières d'affronter les choses. 

Cela pousse le lecteur à ne pas juger. Au travers des émotions de Vincent, on réalise que pour lui, c'est insurmontable. Peut-être qu'à sa place on gérerait mieux les choses, mais lui n'y arrive pas. Maladie ou pas, il n'y arrive pas. 

 

Un livre qui ouvre le débat et qui, malgré un sujet grave, peut apporter un peu d'espoir. Car oui, malgré tout il y a de la joie. Facilité de l'histoire ou pas, tout n'est pas noir dans ce roman. Certains personnages ont une rédemption, une possibilité de bonheur, à l'instar de l'avocat. 

 

Un des personnages est homosexuel, mais ce n'est pas le sujet du livre. Et l'auteur ne l'a même pas fait pour augmenter le "potentiel sympathie". Comme dans la vie réelle, cela arrive, c'est tout. Ce n'est pas un choix, c'est une réalité et ce n'est pas le sujet du roman. Cela gravite en toile de fond, de la même manière que le questionnement sur la façon de se prendre en main. Plus même, cela va ouvrir une voie de communication avec un autre personnage, sans pour autant prendre le pas sur le reste. 

 

Mon seul bémol aura été le "ton" du livre. Si j'aime toujours le style de l'auteur, sa manière d'écrire, elle a choisi ici un ton plus "commun" que j'ai moins apprécié par rapport à ses deux autres romans. Toutefois, ce n'est pas non plus rédhibitoire, loin de là ! C'est différent. 

 

En bref, un roman pas si sombre, poignant mais avec de l'espoir, que je vous recommande. Idéal en club de lecture pour ouvrir des débats par exemple.

 

 

 

La Rencontre du Dernier Espoir, 

Kelley York, 

PkJ

287 pages

17.50 € (broché) - 12.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau