Le faire ou mourir, Claire-Lise Marguier

le-faire-ou-mourir.jpg

Quatrième de couverture

Vus de l'extérieur, ils faisaient plutôt peur, ceux de la bande à Samy, avec leurs coupes de cheveux étranges, leurs vêtements noirs, leurs piercings... Mais le jour où les skateurs s'en sont pris au nouveau du collège, Dam, avec son physique de frite molle, c'est Samy qui s'est interposé et lui a sauvé la mise. Et c'est comme ça qu'ils se sont rencontrés et que l'histoire a commencé. Samy a essuyé le sang qui coulait de la tempe de Dam, avec sa manche noire. C'était la première fois que quelqu'un le touchait avec autant de douceur...

 

Chronique de Melisande

Alors ce livre, j’en avais entendu parler depuis un petit moment et Bookaulau m’en avait parlé et plus que conseillé de lire ce livre, mais vu le prix et surtout l’épaisseur du livre, je n’avais pas voulu (trop cher pour ce que c’était pour moi) et aujourd’hui, miracle, je l’ai trouvé en occasion, alors c’était le moment de le prendre et de découvrir ce livre qui était des coups de cœur parmi mes connaissances…

J’ai donc commencé la lecture, sachant qu’il serait lu rapidement, il fait à peine une centaine de pages, ce n’est vraiment pas grand-chose, donc ça a été vite fait. Et je dois dire que j’ai été très surprise par ce livre, sincèrement, je ne m’attendais pas à ça, et pas à aimer. Ce n’est pas non plus un coup de cœur, mais ce livre m’a quand même touché et je pense que ça me marquera d’une certaine manière. C’est un livre qui mérite d’être lu en dépit de ce que j’ai pu écrire au dessus. Je ne regrette pas de l’avoir pris (même si je pense que ça reste quand même cher) mais la qualité est là et bon, ça peut donner à réfléchir quand même.

L’histoire est simple, c’est celle de Damien, Dam, qui arrive dans un nouveau collège. Malheureusement pour lui, il va être pris en grippe par un groupe de skateurs qui vont le battre. Vint un beau jour alors à son secours, Samuel / Samy, qui va le prendre sous son aile avec sa bande d’amis, des gothiques. C’est parmi eux qu’il va commencer à comprendre le sens du mot « ami ». Dam, à fréquenter cette bande, va finir par devenir comme eux, par s’habiller en noir, à se faire des piercings, et à trouver une vraie identité et un sentiment de bien être qu’il n’a pas nécessairement chez lui. Dam va finir par se trouver et vivre auprès de Samy une vraie vie, qui risque de ne pas plaire à tout le monde…

Difficile de raconter cette histoire sans trop en dire, où sans parler directement des émotions que l’on a en lisant. Ce livre est tout en émotion et ressenti, c’est ce qui ressort en premier dans cette histoire (du moins moi, c’est ce que je retiens en premier). L’écriture de l’auteur, qui est en même temps la voix de Dam (narration à la première personne) nous permet vraiment de nous plonger dans l’histoire et dans la vie de Dam. Elle est fluide et très agréable à lire et on ressent parfaitement le malaise de cet adolescent et en même temps ses moments de joie lorsqu’il se retrouve avec Samy.

Au fur et à mesure des pages, on se rend compte que c’est un adolescent qui se cherche et qui tente de se trouver et il va y arriver d’une certaine manière grâce à Samy qui va tenter de lui montrer à quel point la vie mérite d’être vécue. On voit petit à petit la relation entre Dam et Samy évoluer et prendre un certain tournant, qui nous touche (il ne faut pas oublier qu’on est du point de vue de Dam). On adhère totalement à leur relation parce qu’elle est vraie. Leur histoire est touchante et fascinante d’une certaine manière. Malheureusement, il est des préjugés difficiles à surmonter et la famille, le père de Dam en particulier, ne va pas voir les fréquentations de Dam d’un bon œil, ce qui complique tout. C’est ce qui donne de l’intérêt à l’histoire, si les deux jeunes ados pouvaient vivre leur amour librement sans problème, ça ne servirait pas à grand-chose. Ça pourrait être sympa à lire mais sans plus.

Ce livre est vraiment poignant et de voir comment les choses tournent est assez étonnant. Sincèrement je ne pensais pas que ça partirait comme ça, et la fin est assez surprenante mais tout aussi touchante que le reste du livre. Je sais je me répète dans mes adjectifs pour qualifier ce livre, mais j’avoue ne pas savoir quoi dire d’autres parce que ce livre est tout en émotion et croyez-moi c’est dur d’en faire une critique. Ce livre permet également de faire réfléchir et de prendre conscience de certaines choses (dur de ne pas spoiler par moment…) et cela permet d’avoir un autre regarde sur l’homosexualité aussi…

Les réactions de la famille peuvent se comprendre d’une certaine manière et d’une autre ça peut paraître révoltant (surtout dans le point de vue de Dam) et du coup on a vraiment de la peine pour lui. Et le fait de « rejeter » Samy, fait de la peine à Dam car il devient vraiment le centre de l’univers de Dam. Sans lui il perd pied, il a d’ailleurs des recours extrêmes pour essayer de se sentir bien parce que chez lui, personne ne semble le comprendre, personne ne le soutient, ce qui est très dur pour Dam qui est perdu et seul finalement.

Ceux qui ont la larme facile, pleureront certainement en lisant ce livre car il prend vraiment au cœur. Il est des choses difficiles à lire et en même temps on peut le comprendre. Après tout dépend de l’adolescence que l’on a pu passer, je pense que certaines personnes pourront le comprendre mieux que d’autres. Même si personnellement, je n’ai pas vécu ça, ça m’a quand même touché, parce que je conçois bien que cette période de notre existence est compliquée et que ça peut faire perdre la tête.

Voilà, je dois avouer que j’ai eu du mal à écrire cet avis et pense sincèrement qu’il est pourri et ne peut pas vraiment expliquer ce que j’ai ressenti en le lisant. Je ne peux que vous conseiller de le lire parce qu’il est vraiment émouvant. C’est une petite romance mais qui donne une claque mine de rien. On ne s’attend pas forcément à ça et ça fait du bien de temps en temps de lire de tels petits bijoux.

 

Le faire ou mourir

Claire-Lise Marguier

Rouergue

Young Adult

104 pages

9,50€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/02/2014