Le Piège de l'innocence, de Kelley York

Quatrième de Couverture :

Vic Howard a toujours été transparent, ignoré de tous, même de sa propre mère. Un soir, alors qu'il s'ennuie à une fête, il remarque que Callie, une fille de son lycée, a beaucoup trop bu. Il décide de lui venir en aide. 
Au matin, la police sonne chez Vic : Callie a été violée, il est le principal suspect. Du jour au lendemain, il est le centre de l'attention, tous le considèrent coupable. Sauf Autumn, la meilleure amie de la victime, qui compte bien s'allier à Vic pour découvrir une vérité que tout le monde préfère taire.

Chronique de Ceinwèn :

J'ai découvert cette autrice avec son autre roman paru il y a quelques mois chez le même éditeur. J'avais été séduite aussi bien par sa plume que par son choix de thème. Et bien on recommence avec ce nouveau texte. 

 

Une fois de plus, l'autrice a choisi un sujet peu évident. En l'occurence le viol. Comme elle le dit elle-même à la fin de l'ouvrage, il existe des dizaines d'excellents romans sur le sujet, mais elle a voulu se pencher sur une autre facette de cet acte monstrueux. Sur ce que pouvait ressentir une personne accusée de viol. 

Le fait est qu'ici, le lecteur sait que ce n'est pas Vic le coupable. Mais le sujet reste fort. Que subit l'accusé ?

 

On se retrouve dans une situation où Callie n'est pas une fille "populaire" mais tout le monde va connaître son histoire.  De même, Vic est plutôt un inconnu, le gars qui traîne avec le populaire, mais du jour au lendemain, tout le monde connaît son visage et ce qu'il "a fait"...

 

C'est une histoire forte et vraiment bien écrite. Sans sombrer dans le pathos ou le mélo (malgré une petite surabondance dans l'histoire de Vic) on compatit vraiment pour les personnages et ce qu'ils traversent. En particulier Vic qui souffre et ne trouve guère de soutient ou de compassion. 

 

J'ai pas mal lu que la fin était prévisible... oui et non ! Si on cherche à se dire "c'est évident" on devine l'identité du (ou des ?) coupables, mais mon conseil est plutôt de se laisser porter par l'histoire et de ne pas trop anticiper. Paradoxalement ici, l'identité du "bourreau" est moins importante que les épreuves des victimes. 

 

En bref ? Un excellent roman que je vous recommande ! Bourré d'émotions, intelligent et un livre à lire, tout simplement. 

 

 

Le Piège de l'Innocence, 

Kelley York

PkJ

314 pages

17.50 € (broché) - 12.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau