Le Prince d’été, d'Alaya Dawn Johnson

Le prince d'été

Quatrième de couverture

Il y a quatre cents ans, le monde tel que nous le connaissons a connu une fin tragique. Désormais, sur la côte de ce que l’on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyramide de Palmares Três. La Reine ne cède le pouvoir à un homme qu’une fois tous les cinq ans, à un Prince d’été dont l’histoire enfiévrera la cité le temps d’une année. Pour June Costa, la vie n’est qu’art.

Ses œuvres géniales – des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux – impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d’une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu’elle n’avait jamais remis en question… jusqu’à ce qu’elle rencontre Enki.

Fraîchement élu Prince d’été, Enki est le garçon dont tout le monde parle à Palmares Três. Mais lorsque June le regarde, elle voit plus loin que ses fascinants yeux d’ambre et sa samba ravageuse : elle reconnaît en lui un artiste total, comme elle. Ensemble, June et Enki décident alors de créer un chef-d’œuvre qui restera gravé à jamais dans les annales de Palmares Três, attisant la flamme rebelle qui se lève contre les restrictions anti-technologie qu’impose le gouvernement matriarcal.

Mais June va bientôt tomber profondément et tragiquement amoureuse d’Enki… Or, à l’instar de tous les Princes d’été qui l’ont précédé, Enki va devoir être sacrifié.

 

Chronique d’Ailayah

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Robert Laffont pour m’avoir permise de découvrir ce roman young adult définitivement pas comme les autres.

Je dois dire que je ne m’attendais absolument pas à ce genre de livre quand je l’ai choisi. Il m’intriguait énormément, mais je m’attendais plutôt à une romance fantastique typique pour un young adult. Mais ce livre est bien plus que cela !

Ce livre est un véritable hommage à l’art et nous dépeint l’art et l’artiste dans toute sa complexité et sa vérité. Ce n’est absolument pas une romance telle qu’on peut l’attendre, mais l’atmosphère qui se dégage de cette histoire est tellement prenante et particulière qu’elle en devient hypnotisante.

Je vous avoue avoir eu un peu de mal au début car je ne m’attendais vraiment pas à ce que ce soit aussi sérieux et profond, vraiment mature et sombre en un sens. Les personnages malgré leur jeune âge font preuve d’une vision de la vie et d’une maturité assez déroutante, mais qui m’a finalement totalement accrochée. J’ai vraiment adoré les trois personnages principaux, et particulièrement Gil, le meilleur ami de June, qui, bien qu’il soit un personnage un peu en marge, est pour moi l’un des plus intéressants par sa loyauté, son naturel (dans ce monde où tout ne semble être qu’apparence) et sa présence apaisante pour tous.

Ce qu’il faut savoir, c’est que c’est loin d’être une romance au sens romantique du terme. La sexualité est omniprésente, mais la romance n’est qu’une empreinte dans ce roman aux teintes sombres et particulières.

Ce livre n’est donc pas à mettre entre toutes les mains, et je pense qu’il faut savoir dans quoi on s’engage si on veut vraiment l’apprécier à sa juste valeur. Car, même si je ne pensais pas le dire au début de ma lecture, ce livre est finalement un petit bijou qui recèle beaucoup d’art et de poésie à qui sait où les trouver.

 

Le Prince d’été

Alaya Dawn Johnson

Collection R

Young Adult

435 pages

17,90€

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/02/2014