Pardonne-moi Leonard Peacock, de Matthew Quick

9782221157657

Quatrième de Couverture :

" En plus du P-38, le flingue de mon grand-père, il y a quatre paquets, un pour chacun de mes amis. Je veux leur dire au revoir correctement. Je veux qu'ils gardent un souvenir de moi. Qu'ils sachent que je suis désolé d'avoir dû leur fausser compagnie. Qu'ils ne sont pas responsables de ce qui va se passer... " Aujourd'hui, Leonard Peacock a dix-huit ans. C'est le jour qu'il a choisi pour tuer son ancien meilleur ami. Ensuite, il se suicidera. Plus tard, peut-être, il se dira que c'est OK, voire important, d'être différent. Mais pas aujourd'hui.

Chronique de Sabbata :

Il n’est jamais simple de lire un roman « réaliste », surtout quand celui-ci est adressé à un jeune public et pourtant, ils sont souvent demandés pour changer du registre fantastique. Pour le coup, j’ai tenté l’aventure avec ce roman des éditions Robert Laffont et je dois admettre qu’il m’a beaucoup surprise.

Nous avons affaire à un jeune homme qui a une idée en tête : tuer un camarade de classe. Au début, on sait seulement qu’il veut faire des cadeaux à quatre personnes qui sont importantes pour lui avant de prendre l’arme de son grand-père, d’éliminer son ancien ami avant de se suicider. Mais pourquoi ? Quelle est la raison de ce double assassinat ?

Nous avons affaire à un adolescent intelligent, qui s’intéresse à l’Histoire, notamment sur l’Holocauste qu’il étudie, et qui se remet en question, mais son désir de « vengeance » est au début incompréhensible. Le lecteur doit donc attendre avant de tout comprendre. Leonard Peacock raconte son histoire et prend son temps sur les détails, nous annonce ses différentes relations, ses souvenirs, ses sentiments. Il peut y avoir une gêne au début de la lecture parce qu’on sait qu’il a de mauvaises attentions, pourtant, on est rapidement happé par l’histoire qui s’écrit doucement. On en vient à souhaiter qu’il ne mette pas son plan à exécution, mais au final, notre personnage a son mot à dire, il prendra sa décision après nous avoir confié ses secrets.

Ce roman est une bonne découverte. Il est intelligent, intrigant, aucun lecteur ne peut rester de marbre devant ce scénario bien ficelé. C’est le genre de roman qui vous fait réfléchir et qui vous interpelle.

Pardonne-moi, Leonard Peacock

Matthew Quick

Collection R

Young Adult

324 pages

16,90€

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 30/04/2015