Un blog trop mortel, de Madeleine Roux

 

 

 

Quatrième de couverture:

 

Je m'appelle Allison Hewitt.
Ceci est mon blog et peut-être le tout dernier témoignage. Les Infectés nous ont encerclés, ils sont de plus en plus nombreux. Quelques survivants m'accompagnent. Nous voulons rejoindre Liberty Village, un havre de paix pour les derniers hommes. S'il existe vraiment.
Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez...
Aidez-nous !

 

 

Chronique de Platinegirl:

 

Etant que que jeune femme froussarde, j'ai bien hésité avant de lire ce livre, mais les critiques élogieuses ainsi que ma curiosité sans borne m'ont finalement convaincue de le parcourir, et c'est tant mieux!

 

Commençons par le commencement: la couverture. "Un blog trop mortel" y est écrit en lettres de sang sur une hâche que tient une jeune femme au visage sombre. Cela intrigue et donne quelques frissons. C'est en parfaite harmonie avec le thème du livre, croyez-moi! Le livre en tant qu'objet est un beau format broché bien épais mais finalement assez léger du haut de ses 400 pages environ. La quatrième de couverture en dit un peu trop à mon goût, sur un certain détail que vous ne découvrirez qu'au milieu du roman...

 

 

Passons au roman en lui-même. Il est présenté sous forme de blog (avec des articles et des commentaires de lecteurs) et précédé d'une lettre d'introduction comme si on voulait le faire publier. J'ai beaucoup aimé cette histoire dans l'histoire ainsi que l'originalité de forme. Si vous n'aimez pas les blogs, ne vous inquiétez pas, les articles y sont souvent écrits comme dans un roman, l'auteure du blog y narre son histoire comme un grand auteur, normal, c'est une étudiante en lettres qui travaille dans une librairie! C'est vraiment très bien écrit, fluide à lire et agréable à parcourir.

L'histoire est vraiment très bien construite, elle donne le chair de poule bien souvent (personnellement, j'ai décidé après une malheureuse tentative de ne plus lire ce roman avant de me coucher!) notamment à cause des quasi huit-clos où se déroulent les péripéties qu'affronte Allison, mais aussi à cause des zombies (les Infectés) et les quelques humains qui ont pris un chemin de vie loin de l'humanité, face à cette menace...

Franchement, j'avais peur de me retrouver devant un roman d'horreur de seconde zone et j'ai été surprise d'en apprendre autant sur moi autant que sur cette histoire, lors de ma lecture! Je ne cessais de penser à ce que je ferais dans son cas, de louer l'héroïsme de cette fille ordinaire qui se découvre un potentiel de survie surhumain,... Et j'ai bien noté, comme après avoir vu des films catastrophes comme "Le Jour d'après", par exemple, des bonnes idées pour survivre envers et contre toutes les menaces qui pèsent sur les vivants!

 

Un blog trop mortel ne m'a pas fait verser de larmes, il m'a à vrai dire à peine émue, mais il m'a agréablement divertie en m'en apprenant plus sur moi-même au passage. C'est pour cela que je vous le conseille, que vous soyez dingues des histoires de zombies ou pas! C'est avant tout une histoire de femme courage que l'on aimerait bien prendre pour modèle, même si les dernières pages vous laisseront penser peut-être le contraire.

 

Un blog trop mortel

Madeleine Roux

Territoires (Fleuve Noir)

432 pages

16,90 euros.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/06/2012