Une fille dangereuse, de Teresa Toten

Quatrième de Couverture :

La loi du plus fort... il n'y a que ça de vrai. 

Dès que j'ai vu Olivia, j'ai su qu'elle était l'amie dont j'avais besoin.
La fille à papa par excellence. Isolée. Vulnérable. Et pleine de secrets inavouables.
Moi, c'est Kate. Je ne suis partie de rien, mais je suis prête à tout pour atteindre mes objectifs.
Y compris l'utiliser, elle.
Car, dans ce monde, il faut être le prédateur. Non la proie.

Chronique de Ceinwèn :

Une fille dangereuse est un jeu de dupe où personne ne connait vraiment personne. L'auteur a construit un immense jeu de manipulation et d'apparence pour tromper son monde. Il était vraiment dans son intention de donner cette ambiance au roman et je vous invite à lire son petit mot. 
Je dois dire que la couverture russe est celle qui, pour moi, correspond le plus au roman. 

On ne sait pas quelles sont les motivations de chacun ou leurs buts. Et au final, la supercherie pourrait être plus grande encore qu'on ne le soupçonnait et le danger se dissimuler là où l'on ne l'attendait pas. Car la marionnette pourrait bien se révéler un marionnettiste particulièrement doué !

Nous allons suivre deux jeunes filles, Kate et Olivia, mais on comprend rapidement que c'est Kate qui mène le récit. Elle a une volonté d'acier et un objectif clair en vu. 
Jeune fille à l'enfance difficile, elle s'est donné pour ambition d'intégrer une grande université. Pour cela, elle n'hésitera pas à manipuler les autres, jouer sur leurs faiblesses ou leur grand cœur. Olivia est l'archétype de la fille-à-papa. Jeune fille d'une école huppé où les vices sont encouragés entre les élèves, elle semble fragile et prête à tout pour s'attacher l'amitié pure et en apparence désintéressée de Kate. 
Mais un danger rôde et va bouleverser les plans des deux filles.

Jusqu'aux dernières pages on s'interroge et les dernières lignes se révèlent être un coup de maître de la part de l'auteur. Un twist qui va remettre en question tout ce qu'on croyait savoir de l'histoire. 
Dans ce roman, il est important de comprendre que c'est l'ambiance qui est le personnage principale. Les êtres humains qui peuplent ce roman ne sont pas tellement attachants, mais restent très humains. Ambigus, tout en nuances, ils sont perturbants par le caractères réels. On est bien loin des histoires lissées qui nous sont souvent offertes par le petit ou le grand écran. 

Un roman étrange, un peu dérangeant, légèrement perturbant, à ne pas mettre en toutes les mains je pense, mais qui pousse à réfléchir, à questionner, à s'impliquer. Bref, une jolie performance d'écriture mais peut être à réserver à un public spécifique. 

 

 

Une fille dangereuse, 

Teresa Toten, 

Hachette

409 pages

18 € (broché) - 12.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau