Après le BAC, mode d'emploi, de Valérie Pécresse avec Jean-Paul Brighelli

Quatrième de Couverture :

Que faire après le bac ? Dans le maquis des formations, au gré des offres, ou des envies, que choisir, où aller ? Oser, ne pas oser...L'université ou une prépa, un BTS ou un IUT, une licence classique ou un double diplôme ? Et pour faire quoi, après ?

[...]

Chronique de Ceinwèn :

 

Je l'avoue ce livre, je l'attendais au tournant. Un livre écrit par une ministre, qui propose des solutions à un système qu'elle a contribué à mettre en place ? Etrange ! Et j'avais peur également du parti pris de M. Brighelli. De ce côté-là pas d'inquiétude, il ne prend pas parti, se contentant de donner la réplique, reportant les paroles de Valérie Pécresse, et laissant au lecteur le soin de ses interprétations.

Avant de chroniquer je vais parler un peu de moi : j'ai eu un parcours varié lycée-prépa-fac : licence-master-formation, et comme je me destine à l'enseignement, l'orientation je connais un peu ! Et puis bon, j'ai toujours des contacts avec des amis ayant d'autres orientations. Donc je lis et chronique ce livre, avec un certain recul. Et puis les années correspondent presque totalement aux miennes, donc je suis totalement dans le sujet. Je sais de quoi je parle.

En introduction, Valérie Pécresse nous décrit un système presque idéal : l'université propose toutes les solutions possibles, imaginables et souhaitables, le système APB est parfait. La faute est à la désinformation des élèves. Ceux qui réussissent, ceux qui ont la bonne orientation, sont ceux "qui savent", où qui connaissent des gens qui savent.

Donc non, le système n'est pas parfait, ne l'était pas avant et ne le sera sûrement pas après. Ce n'est pas humainement possible et là n'est pas mon propos. Valérie Pécresse nous vend ce qu'elle a mis en place à grand renfort de mots. Que les solutions mises en place fonctionnent. Que tout est fait pour.

Ce livre, qui se présente comme à titre informatif, pour "aider à s'y retrouver", présente en effet le projet idéal de Mme Pécresse, mais il ne faut pour autant pas se leurrer.

Si vous avez du mal à vous retrouver dans la jungle de l'orientation (post ou pré BAC) ce livre ne vous aidera pas ! Parlez plutôt à des étudiants, des profs ou des conseillers spécialisés, c'est leur boulot.

Parce que ce roman est plus à portée politique. Une volonté de dire aux gens "j'ai fait ça et ça marche", "si pour l'instant on ne voit pas de résultat c'est parce que ça prend du temps".

Je ne remets pas en cause les vœux de Mme Pécresse, n'y ne fait une critique du système - dans un sens ou dans l'autre - j'insiste.

C'est le livre d'une femme qui a été Ministre, qui avait un projet, des souhaits et les présent ici sous un angle flatteur avec des réponses à des questions "faciles".

Mais si on s'en tient à ce qu'annonce le dos de l'ouvrage, ce n'est pas cela qu'on a : moi on m'a présenté une présentation du système, une orientation "facile". Mais pas du tout. Ça fait un peu trop lobby à mon goût.

Il faut néanmoins être honnête, il y a des choses intéressantes. Dans ce livre, il y a quelques fiches « FOCUS » qui sont plutôt intéressantes : une sorte de présentation de quelques filières. Ça c’est plutôt pas mal si vous n’y connaissez rien. Mais pour l’orientation c’est un peu pauvre, et les cas pratiques sont très spécifiques…et utopiste.

 

Donc si la politique, l'éducation, l'orientation ou un peu de tout, vous intéresse, vous pouvez vous pencher sur cet ouvrage. Voire même si vous êtes curieux de savoir ce qu'elle présente ici - que vous soyez parents, élèves ou autre.

Si vous cherchez de l'aide pour l'orientation, je vous oriente plutôt vers les CIO et ses brochures.

 

Après le bac, mode d'emploi

Valérie Pécresse

Plon

169 pages

9,90 euros

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/03/2012