Come Together, de Peter Doggett

come-together.jpg

 

Quatrième de couverture:

 

Avril 1970. Par un simple communiqué de presse, Paul McCartney annonce la séparation des Beatles. Tragédie pour des millions de fans, c'est aussi un geste symbolique qui marque la fin d'une époque bénie. Et, paradoxalement, le début d'une des périodes les plus passionnantes et les plus méconnues de l'histoire du groupe. Les Beatles, leur famille, leur entourage vont en effet vivre à partir de cette date une cohabitation forcée, riche en conflits et en tragédies de toutes natures. C'est à ces quatre décennies, négligées par la plupart des biographies des Beatles, que Peter Doggett a choisi de consacrer la sienne.

A partir de centaines d'heures d'entretiens avec les principaux protagonistes de cette histoire édifiante, il nous livre des révélations surprenantes, de multiples anecdotes inédites, et nous entraîne dans les coulisses d'une aventure humaine unique et déchirante, celle de quatre garçons réunis par l'amour de la musique et séparés par un succès sans précédent.

Depuis la rivalité shakespearienne qui oppose les dans Lennon et McCartney jusqu'aux difficultés de George Harrison et de Ringo Starr à se forger une identité hors du groupe, en passant par les impitoyables luttes de pouvoir au sein d'Apple Corps, symbole de la contre-culture dans les années 1960, devenue depuis un véritable empire financier, c'est à une authentique épopée qu'il nous convie ici.

 

 

Chronique de Platinegirl:

 

Vous allez finir par croire que je fais une fixation sur les Beatles, après ma chronique d'un roman jeunesse leur rendant hommage! Voilà que je vous chronique un document biographique relatant leur existence, de 1970 à nos jours, c'est-à-dire après la dissolution du groupe. Les Beatles, je les aime comme Marylin Monroe, Audrey Hepburn, Andy Warhol,... Des personnages du monde de la culture populaire qui ont marqué leur époque, et qui attisent ma curiosité de cinéphile et mélomane.

 

Sonatine publie, avec "Come Together", un gros pavé joliment illustré, signé Peter Doggett. Près de 500 pages, certes, mais 500 pages qui se dévorent vite, tant le ton employé fait plus "roman" que "document" (et, pourtant, on sent bien que l'on ne lit pas une fiction!). Ce volume est certes volumineux et lourd (et, encore, les caractères de ce broché sont relativement petits pour des livres en format broché), mais il regorge de détails très intéressants et c'est le plus important dans les documents biographiques, non ?

 

Personnellement, même si je ne suis pas une fan inconditionnelle des Beatles, je connaissais certains détails de leur existence grâce à un roman jeunesse que j'ai récemment chroniqué. Aussi, j'ai été ravie de pouvoir en savoir plus sur les Fab Four et, je le précise, même si je mets l'accent sur les détails très nombreux contenus dans ce document, il n'empêche que je ne me suis en aucun cas sentie "submergée" par l'afflux d'informations de "Come Together". Tout passe comme une lettre à la Poste, les données sont apportées avec soin et même les flash-backs dans l'histoire sont bien présentés et faciles à intégrer (exemple: le témoignage d'un membre du groupe, de nos jours, sur ses sentiments le jour de l'assassinat de John Lennon). En bref, Peter Doggett nous livre ici les résultats d'une enquête méticuleuse sur les Beatles, une enquête sans concession qui nous permet aussi de découvrir l'envers du décor de leur vie (alcool, drogue, égo, dispute...).

 

En fait, c'est tout simple: la lecture de "Come Together" m'a passionnée, cultivée, détendu... Je ne peux donc que le conseiller à celles et à ceux qui sont curieux et veulent en savoir plus sur les Beatles (j'ai l'impression que même leurs fans y trouveraient des pépites d'information). Je vous souhaite donc une bonne lecture par avance!

 

Come Together

Peter Doggett

Sonatine

500 pages

22 euros 30.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/03/2012