Désenchantement, tome 1 : La Malédiction de Lady Walsh, de Lynn Viehl

.

Quatrième de Couverture :

Brillante détective privé spécialisée dans le domaine du surnaturel, Kit ne manque pas de perspicacité. Et il lui en faudra pour pouvoir aider sa nouvelle cliente, lady Diana Walsh, qui se pense victime d’une malédiction. D’après Diana, la première épouse de M. Walsh lui aurait jeté un sort depuis l’au-delà… Après avoir mené l’enquête, Kit découvre un complot de grande ampleur. Mais ses investigations sont mises à mal par la présence de Lucian Dredmore, un mage aussi puissant que séduisant...

 

Chronique de Ceinwèn : 

Voici un roman au carrefour des genres ! Un peu de fantasy, d'urban-fantasy, de romance paranormale et de steampunk. Un mélange agréable et plutôt réussi. Les personnages "importants" ne sont pas si nombreux, mais portent bien le récit et offre un tableau varié de la ville où vit Kit. 

L'idée d'une Amérique ayant perdu la guerre est originale, mais plus que tout, c'est Kit qui me plait. Elle ne croit pas à la magie et se fait un devoir de le prouver en aidant les gens qui se pensent "maudits" ou victimes de différentes magies. J'ai beaucoup aimé cette idée : dans un monde où les gens croient à la magie, la jeune femme prouve que ce sont des "trucs". De plus, Kit est une femme célibataire dans un monde d'homme. Elle se débrouille seule. a un travail, un appartement. Elle est parti de rien, et réussit à vivre. Elle a développé des amitiés précieuse dans différents milieux, et ces amies sont aussi hautes en couleurs qu'elle. J'ai adoré les rencontrer et j'espère les voir encore par la suite. 

Mais Kit a aussi des ennemis. Elle a beaucoup de détracteurs. C'est une femme indépendante, elle prouve que la magie n'existe pas, etc. Elle a apparement également un passif avec les puissants mais le lecteur n'en sait pas plus. Elle danse sur une corde raide avec un mage puissant qui semble déterminé à la mettre dans son lit. Bref, sa vie n'est pas de tout repos.

Ca partait donc, vraiment très bien. Malheureusement, l'auteur s'égare un peu. Elle part un peu trop dans tous les sens, et les événements finissent par être un peu "trop". Trop fouillis, trop "sortis de nul part". C'est d'autant plus dommage que j'aimais beaucoup Kit et ses deux amies. Le retournement de situation final est également trop facile. Il aurait du y avoir plus d'indices visibles pour le lecteur au début pour être crédible, parce que là on sent trop le "coup de baguette magique de l'auteur omnipotent".

La fin change également tout de ce que l'on sait de Kit. Elle perd ce côté extrêmement terre à terre que j'appréciais. On verra comment c'est géré par la suite, mais j'ai trouvé dommage de modifier à ce point l'héroïne que j'aimais tant. 

Toutefois, le style original nous dépayse, surtout grâce à un argot inventé pour l'occasion (pour ceux qui n'aiment pas se sentir perdu et découvrir au fur et à mesure, il y a un lexique des termes employés à la fin du roman). Le monde est également original et les personnages charmants (le jeu de mots est naze je sais). Une histoire à essayer pour voir si vous voulez continuer ou pas. En tout cas moi je veux lire la suite :)

 

La Malédiction de Lady Walsh, 

Désenchantement, tome 1

Lynn Viehl

J'ai Lu - Crépuscule

Science-fiction (Steampunk)

439 pages

7.20 € (poche) - 5.49 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/10/2017