L'Orphelin 1 : Les Orphelins, de Robert Buettner

Quatrième de couverture

Le premier contact de l’humanité avec une force extraterrestre sème la désolation sur Terre: des projectiles venus de Ganymède, l’une des lunes de Jupiter, réduisent des villes entières à néant. Face à cet état de siège, le monde mise sur une contre-attaque désespérée. Dans un vaisseau spatial rafistolé et armé de reliques datant de la guerre du Vietnam, des fantassins semblables à Jason Wander, tout juste âgé de dix-huit ans, des orphelins qui ne manqueront à personne, doivent embarquer pour le premier voyage interplanétaire de l’histoire afin d’envahir Ganymède. Pour mener L’offensive, ils ne disposent que d’un seul vaisseau et d’une seule chance. S’ils échouent, nous disparaîtrons.

Chronique de Garlon

Parlons cette fois d’un livre de science-fiction, avec Les Orphelins, tome 1 de la série L’Orphelin.

Jason est un jeune homme qui, comme beaucoup d’autres, a perdu ses parents lors des nombreux bombardements extraterrestres sur la terre.

Enrôlé dans l’armée, il va avoir une éducation militaire qui va finalement l’amener à rencontrer des membres de la race des extraterrestres qui bombardent la terre.

Etant orphelin, il va avoir l’occasion de se joindre à une armée de 10000 soldats embarquant vers Ganymède, l’une des lunes de Jupiter, qui est la base de l’attaque des extraterrestres.

L’avenir de l’humanité repose donc entre les mains de ces jeunes orphelins. Arriveront-ils à arrêter les extraterrestres avant la destruction de la race humaine ?

J’avoue avoir été un peu déçu par ce livre, même si je sais qu’il plaira plus à d’autres personnes.

Tout d’abord, au niveau de l’histoire :

Je l’ai trouvé très banale et manquant d’originalité. En effet, des extraterrestres attaquent la Terre, et des soldats foncent les combattre… Je trouve que, déjà là, l’intérêt pour le livre est affaiblit par la simplicité de l’histoire.

De plus, je l’ai trouvé très prévisible. Pas de rebondissements inattendus, de passages surprenant le lecteur, etc. Rien qu’une histoire qui avance sur sa trame, devinée depuis le début par le lecteur, sans réels rebondissements.

Au niveau du style de l’auteur, là mon avis est davantage positif. En effet, le style est assez fluide et cela développe pas mal l’aspect aventure, ce qui rattrape en partie le problème dû à l’originalité et à la prévisibilité, immergeant le lecteur dans le récit pour partager les aventures des personnages. L’action toujours présente renforce encore cet aspect, rendant le livre très bien pour une lecture SF de détente.

J’ai assez apprécié la première partie, dans laquelle Jason entre dans l’armée et doit s’habituer à ce mode de vie si particulier. Bon, je le dis tout de suite, je n’aime pas l’armée et ses traditions, mais j’ai malgré tout aimé cet aspect. Ca montre un peu comment les choses fonctionnent, et fait découvrir de nombreuses choses au lecteur, dans une ambiance bien faite qui fait s’accrocher le lecteur au récit.

Par contre, à partir du moment où les combats contre les extraterrestres commencent, c’est là que les problèmes de l’originalité et de la prévisibilité commencent. Les choses vont vite, beaucoup trop de la façon dont on s’y attend, et le lecteur n’est donc pas surpris par les évènements, ce qui est assez décevant.

J’ai  été franchement révolté par les idées véhiculées par l’auteur. Ok que l’auteur fasse connaitre l’armée, mais raconter que la guerre est bonne pour les hommes car elle apporte des avancées technologiques, et en plus citer la bombe atomique en exemple, je trouve ça tout à fait révoltant, car aucune avancée technologique n’est assez grande pour justifier les sacrifices consentit en temps de guerre. Je crois que c’est là l’aspect qui m’a le plus dérangé dans le récit, cet esprit pro-armée qui est assez révoltant.

Parlons maintenant des personnages :

Je les ai trouvés tout à fait vides. Je n’ai pas accroché avec eux, n’ai pas été apitoyé par leur sort et n’ai aucunement eu de partage de sentiments.  Rien de ce côté-là, ce qui met forcément une certaine distance entre le lecteur et le livre, le détachant de l’histoire par le désintérêt aux personnages.

En bref, un livre assez décevant de par beaucoup d’aspect, comme le manque d’originalité, la prévisibilité, des idées vraiment révoltantes véhiculées par l’auteur et des personnages assez vide. Mais cela est partiellement rattrapé par le style fluide de l’auteur donnant un aspect fort aventure au récit, beaucoup d’action faisant défiler l’histoire sous les yeux du lecteur, et une première partie apprenant pas mal de choses au lecteur concernant le mode de fonctionnement militaire.

Il s’agit donc d’un livre que je ne conseillerais pas forcément, mais qui pourrait plaire aux lecteurs cherchant une petite aventure SF assez simple pour une lecture détente et souhaitant en apprendre un peu plus sur le mode de fonctionnement militaire.

Comme il s’agissait du premier tome, et qu’il lance la série, je laisse sa chance à la suite et me lancerai donc bientôt dans la lecture du tome 2, en espérant que les défauts du tome 1 seront corrigés.

 

Les Orphelins

L'Orphelin, tome 1

Robert Buettner

Eclipse

336 pages

17 €

 

Garlon

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012