La Saga d'Orion 1:Le destin des Eaglestone, de Isabelle Wenta

Quatrième de couverture

« Â travers les âges, ma famille a su rester fidèle à son honneur de pirates. Mon père, le grand George Eaglestone, n’a pas hésité à s’opposer au tyran qui a réduit la Terre et le système solaire à l’impuissance. Quel prix terrible il a dû payer, nous perdant peut-être pour toujours, mon frère Patrice et moi ! Lorsque nous nous réveillons après un long sommeil cryogénique à bord de l’Arche, ce cauchemar semble définitivement derrière nous. Pourtant, je ne peux me faire ma nouvelle vie. Je suis Maggie Eaglestone, l’aigle blanche ! Comment pourrais-je me contenter de vivoter dans cette bulle offerte par les Ackerriens alors qu’ils nous promettent tout un empire en Orion ? Peut-être est-ce là que mon père a voulu se rendre avec le Léviathan. Peut être est-ce la que le destin de l’humanité doit se réaliser. »

Chronique de Vanfanel

Ce livre est tout simplement l’un des meilleurs ouvrages de science fiction que j’ai eu l’honneur d’avoir entre les mains. L’auteur nous offre ici un véritable petit chef-d’œuvre dont j’attends déjà la suite avec impatience.

La première chose que je veux dire, c’est que contrairement aux livres de science fiction dont j’ai l’habitude, l’auteur n’est pas tombé dans la facilité.
En effet, la plupart du temps ce genre de récit commence dans un monde où la technologie est déjà bien supérieure à celle que nous possédons en ce moment. Dans « Le destin des Eaglestone » on commence au contraire par un voyage dans le passé, qui nous compte à la fois l’histoire de la famille de Maggie et l’évolution de l’humanité jusqu’au véritable début de l’histoire. J’ai trouvé que ce type d’introduction convenait tout à fait pour préparer la suite.

J’ai également apprécié le recours aux pouvoirs psychiques même si c’est quelque chose qui doit être assez fréquent dans ce genre littéraire. Je trouve qu’ils s’intègrent parfaitement dans l’histoire, j’irais même plus loin en disant que sans eux il n’y aurait pas d’histoire tant leur importance est grande.

En ce qui concerne les personnages, je les ai trouvés très réalistes avec des caractères variés. On peut constater que chacun a son mode de pensée propre, cela donne plus de profondeur au récit. Mon personnage préféré est évidemment Maggie avec son tempérament explosif, même si parfois je me dis qu’elle s’énerve trop facilement et cela me dérange un peu. Si l’on prend son frère Patrice, on peut remarquer qu’il en est exactement l’opposé au regard de son caractère désinvolte.

J’ai également été déçu sur un point, mais c’est tellement minime que cela n’a pas réellement gêné ma lecture.
En fait, j’aurais apprécié en savoir plus sur les Ackerriens, car même si ils sont souvent cités on en apprend très peu sur eux et pas un seul ne se montre.

En bref, un livre que j’ai vraiment pris plaisir à lire et que je vous recommande fortement.

Le destin des Eaglestone

La saga d’Orion

Isabelle Wenta

Éditions Voy’el

320 pages

20 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012