La Saga d'Orion tome 2:Le temps des illusions, de Isabelle Wenta

 

 

Quatrième de couverture

« Je suis la Voix de la Résistance, le chantre de la Liberté. A travers moi, c’est un peuple qui crie sa volonté. Depuis plus de deux siècles, l’humanité plie l’échine devant sa captivité. Depuis plus de deux siècles, l’Arche devenue notre prison. Mais c’est assez ! Nous réclamons notre liberté ! Nous exigerons par la force s’il le faut, ce qui nous revient de droit. Nos frères d’Ackerreb nous ont jadis offert un monde en remplacement de notre Terre perdue. Pourquoi nous le refuser ? Pourquoi nous garder captifs de cette cage de verre ? Alors je chante. Je chante notre désir d’un nouveau départ, notre rêve de nouveau monde sous un autre soleil. Je chante. En taisant mes doutes. En cachant mes peurs. »

Chronique de Vanfanel

Dans ce second volet de la saga d’Orion nous retrouvons Maggie et Patrice Eaglestone, qui se sont à présent habitués à la vie dans Archopolis. Ce nouvel environnement ne leur convient pourtant pas autant qu’ils se l’étaient imaginés. Sachant comme tous le Archopoliens qu’une planète a été offerte à l’humanité par le peuple d’Ackerreb, ils se demandent pourquoi les dirigeants de l’Arche n’ont pas encore mis le cap vers, leur nouvelle terre, Stykadès. Pour tenter de changer cet état de fait, ils ont rejoint le F.L.A. ou Front Libertaire de l’Arche. Ils se rendent cependant vite compte que les méthodes de ce groupe sont trop modérées pour atteindre leurs objectifs. Ils vont donc apporter leurs connaissances stratégiques et tenter de changer l’avenir des Archopoliens dont le vaisseau, après 200 ans, est devenu une prison.

Aucune déception de ma part à la lecture de ce deuxième tome qui suit de manière tout à fait naturelle les traces de son prédécesseur. Cette suite continue directement ou presque la fin du premier tome. Je dois d’ailleurs avouer qu’il ma fallu un petit temps d’adaptation avant d’être à l’aise dans ma lecture. En effet, le début du récit peut paraître assez rude si comme moi cela fait un petit que vous avez terminé le premier opus. Si on début on se demande un peu où on est tombé, l’action qui se déroule dés les premières pages finit de nous déstabiliser. Heureusement, cela ne dure pas et on retrouve assez vite ses marques.

Ce deuxième tome, comme l’on peut s’en douter en observant la couverture, nous permet de faire plus ample connaissance avec le personnage de Mikki. En effet, le chanteur-leader de « Fils de Saïph » est beaucoup plus présent. On peut constater que sous ses airs de jeune homme débordant de joie de vivre se cache en fait un personnage profondément meurtri. Sa grande importance dans ce second volume peut sembler bizarre, car selon les dires de l’auteure il n’était même pas présent dans la première édition du « Destin des Eaglestone » parue en 1991.

Mikki n’est bien évidemment pas le seul personnage à s’être développé. Le caractère de la plupart des intervenants du premier tome à gagné en profondeur et l’on peut découvrir pour certains de nouvelles facettes de leurs personnalités. Que ce soit dans le cas de Maggie pour laquelle on peut observer la résurgence de son tempérament de pirate. Ou alors dans le cas d’Arcturus qui fait preuve d’une jalousie effrayante à l’égard de ceux qui osent s’approcher de la femme qu’il aime.

La romance qui s’est établie entre Maggie et Arcturus dans le premier tome de la saga continue. On peut se rendre compte que leur amour est si fort que maintenant qu’ils se sont rencontrés, ils ne pourront plus jamais vivre l’un sans l’autre. Leur amour souffre toutefois du poids de lourds secrets. Maggie n’a en effet pas encore révélé à son amant sa véritable identité. Elle n’est cependant pas la seule dans ce couple à cacher qui elle est vraiment.

En conclusion, je sais que ceux d’entre vous qui se sont procurés le premier tome des aventures de Margareth Eaglestone ne m’auront pas attendus pour lire sa suite. J’informe cependant ceux qui ne sont pas au courant de sa sortie, qu’ils feraient bien de se dépêcher car ils ratent quelque chose.

 

La Saga d'Orion

Tome 2 : Le temps des illusions

Isabelle Wenta

Voy'el

314 pages

20€

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012