Le Grand Voyage 1 : Continent, Planète, Espace, de Véronique Tarin

le-grand-voyage-1-couv.jpg

Quatrième de couverture

Sie-Rã est une jeune fille indépendante et pleine de rêves. Lorsque son père lui annonce qu'il va la marier à un inconnu, afin d'échapper à la ruine, elle se résout difficilement à ce triste destin. Son caractère volontaire la conduit même à se révolter lorsque la vérité éclate. Puis, petit à petit, elle apprend à aimer l'homme étrange à qui elle a été confiée et qui lui dévoile des horizons insoupçonnés. Elle réalise que son incroyable périple, jalonné de surprenantes rencontres, ne fait que commencer, d'autant qu'un incroyable pouvoir se manifeste en elle, qui pourrait bien réclamer de terribles sacrifices.

Chronique de Garlon

Plongeons dans une nouvelle série magnifique et parfois un peu destabilisante.

Sie-Rã se voit offerte en mariage à un Négocient, une haute caste de son continent.
Arrivant pour le mariage, elle se rend vite compte que les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent : la jeune fille se voit vendue comme esclave à un homme qui dispose d’une ribambelle de femmes et les loue à des amis et clients.
Refusant cette situation, Sie-Rã cherche à se rebeller, mais son maître ne se laisse pas impressionner.
Entreprenant un voyage avec toute la maisonnée, Sie-Rã se rend compte que la situation est beaucoup plus complexe qu’elle le pensait : son maître semble posséder de très étranges pouvoirs et se sert d’elle de façon plus que bizarre, et elle-même semble ne pas être totalement démunie de dons.
Mais que peuvent bien être tous ces évènements étranges qui apparaissent sans arrêt autour d’elle ? Et où le maître emmene-t-il la maisonnée ?

Voici une superbe histoire qui m’a vraiment fort plû.

Tout d’abord, on peut directement soulever le point de l’originalité, celle-ci étant présente aussi bien dans le magnifique univers créé par l’auteure que dans sa sensationnelle histoire, qui va destabiliser le lecteur de par sa complexité et son côté un peu irrationnel. Un vrai régal d’originalité.
Au début, le lecteur se perd un peu, et il a vraiment du mal à trouver où veut en venir l’auteure, tant l’histoire part dans tous les sens, avec une certaine fuite de la réalité, des voyages inexplicables dans d’autres dimensions, etc. Cela a le don de le fasciner et de lui donner envie de continuer sa lecture, afin de découvrir le fin mot de l’histoire, de trouver une explication à tous ces évènements irrationnels.
Et l’histoire évolue de plus en plus dans ce sens, avec de plus en plus de mystères. Mais ces derniers vont commencer à trouver leur solution petit à petit, avec de superbes révélations qui n’auront pas fini de fasciner le lecteur. Mais ces dernières apportent également leur lot de nouvelles questions, et ainsi de suite.
En gros, ce livre dispose d’une intrigue vraiment très forte permettant de tenir le lecteur en haleine du début à la fin.
L’action est un peu présente, mais n’est pas vraiment nécessaire, l’atout du livre étant la complexité de l’histoire et son côté irrationnel et fascinant.
J’aurais juste un petit point plus ennuyant à soulever : les voyages dans le temps. C’est un sujet très complexe et, j’avoue, je n’ai que très rarement trouvé d’auteurs qui savaient s’en servir tout en gardant une bonne logique et une parfaite cohérence. Or, ici, justement, les aspects du voyage dans le temps ne sont pas vraiment cohérents et cela pourra un peu déranger ceux qui poussent loin les réflections dans ce domaine, comme moi. Mais cela n’est qu’un détail et ne gâche pas pour autant la lecture.

Concernant le style de l’auteure, je l’ai vraiment adoré. Il est tout ce qu’il y a de plus fluide, extrêmement agréable à lire. Malgré certains aspects plus complexes dans l’histoire, les mots glissent rapidement sous les yeux fascinés du lecteur, ce qui permet de la faire avancer rapidement et sans temps morts.
Pour ce qui est des coquilles, il y en a vraiment très peu. J’ai bien remarqué quelques problèmes de grammaire ou d’orthographe, mais c’est vraiment fort minime. La ponctuation pose parfois plus de problème dans la version que j’ai lu (la version numérique), notamment au niveau des virgules et de points d’interrogation qui apparaissent à des endroits où ils n’ont pas leur place (à côté de guillemets, souvent). Dans la version numérique, il subsiste également quelques problèmes de mise en page (2-3 paragraphes sur le livre se retrouvent centrés, contrairement au reste, et ce sans raison apparente), mais ça ne pose pas vraiment problème.
J’ai trouvé un peu dommage que le livre ne soit séparé qu’en 3 parties, sans autre chapitrage, car j’aime vraiment pouvoir lire un livre comportant des chapitres, et ainsi, en général, lorsque je stoppe ma lecture, l’arrêter à la fin d’un chapitre. Mais cela dépend bien entendu des goûts de chacun.

Pour ce qui est des personnages, c’est là aussi un point fort positif. Ils sont tous vraiment très bien faits, chacun est unique, et les façons de penser sont fort différentes, le tout dépendant de leur caractère, mais également de leur origine, en fonction de leur région ou planète. Ce superbe travail autour des personnages renforce l’originalité de l’univers et permet un très bon partage d’émotions avec certains d’entre eux, et surtout Sie-Rã, la narratrice, qui est en tous points fascinante.
Par contre, j’ai été un peu surpris par le changement soudain du caractère de Sie-Rã vers la fin. Bien entendu, au vu de l’évolution de la situation (je ne dirai pas plus, je ne veux pas spoiler), on peut comprendre un changement, mais je l’ai trouvé un peu trop fort et soudain, et cela m’a fort surpris comme choix de la part de l’auteure. Mais le tome 2 en dira sans doute plus à ce sujet.

En bref, nous avons ici un superbe livre dans un univers en tous points original, avec une histoire qui l’est tout autant, et qui comporte un côté irrationnel qui pousse le lecteur à chercher à en savoir plus. Ceux qui, comme moi, poussent loin les réflexions sur le voyage dans le temps seront peut-être dérangés par certains passages, mais ça se tient malgré tout assez bien dans l’ensemble. Le style est très fluide et agréable, et seules quelques coquilles sont présentes (et il s’agit surtout de problème de ponctuation, comme des ? qui apparaissent à des endroits où ils ne devraient pas), mais ne sont pas du tout dérangeantes car vraiment très peu présentes. Enfin, les personnages sont très bien travaillés, uniques et passionnants, et le lecteur partagera bien leurs émotions.

Un livre que je vous invite donc à découvrir !
Pour ma part, il ne me reste plus qu’à attendre le tome 2 avec impatience.

 

Continent, Planète, Espace

Le Grand Voyage, tome 1

Véronique Tarin

Voy'el

408 pages

22 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau