Le Neuvième Cercle 4 : Le réveil des golems, de Jean-Christophe Chaumette

Quatrième de couverture

Tandis que les enfants monstrueux du Dévoreur de mondes s’apprêtent à ouvrir la porte des ténèbres, les élus du Rêveur n’ont pas réussi à se rassembler. Seule leur confrérie au grand complet détiendrait le pouvoir de s’opposer au dessein des démons engendrés par Oroum-Golok et d’empêcher la destruction de l’Univers. Le temps leur est compté pour se trouver, comprendre le rôle qu’ils doivent jouer, et accepter leur destin.

Chronique de Garlon

Continuons de nous plonger dans l’excellente série de science fiction Le Neuvième Cercle, de Jean-Christophe Chaumette, avec son quatrième tome : Le Réveil des Golems.

Le Rêveur continue d’envoyer des songes énigmatiques à ses sept élus, ceux-ci étant encore divisés en deux groupes, accompagnés de leurs amis. Cette fois, aucun doute n’est plus permis : le sort de l’Humanité dépend d’eux, et leur principal objectif est de se rassembler pour refermer la porte des ténèbres.

Mais avant cela, les membres de la confrérie du Rêveur vont devoir arrêter les cent démons, les enfants du dévoreur de mondes, celui-là même qui veut envahir la galaxie en passant par la porte des ténèbres.

Du rassemblement de ces personnes et de leur courage dépend donc l’issue de l’Humanité tout entière.

Mais leur quête est bien plus que cela, car ils découvriront des informations sur une civilisation disparue, sur des réalités qui leurs feront oublier ce en quoi ils croyaient et, surtout, des choses sur eux même qu’ils ignoraient avant d’entreprendre cette quête. Sans compter que l’amour et l’amitié seront également du voyage, et qu’ils pourraient bien ébranler bien des certitudes.

Mais la confrérie du Rêveur arrivera-t-il à arrêter à temps l’ascension du dévoreur de mondes ?

Encore un tome magnifique qui continue très bien l’histoire entamée dans le tome 3.

L’histoire est vraiment la suite logique des évènements qui se sont produits dans les tomes précédents, et les choses ont commencé à vraiment bien évoluer pour les personnages, leur quête commençant vraiment à prendre tout son sens.

Les choses évoluent à vitesse grand V, et nous commençons vraiment à en savoir plus. Nous découvrons par exemple la race disparue des EMANOM, qui est vraiment très bien détaillée et qui lève déjà une partie du mystère relatif aux songes. Les personnages comprennent de plus en plus l’ampleur de la tâche qui les attend, ainsi que les conséquences inadmissibles d’un échec.

Le mystère continue à planer autour du Rêveur. Qui est-il ? Et quelle est donc cette âme-sœur, dont on nous parle à plusieurs moments ?

Les révélations à ce sujet, à la fin du tome, m’ont vraiment enchanté et la fin du livre, donc en partie l’histoire de ces âmes-sœur et celle de la confrérie, m’a vraiment ému et j’ai adoré la façon dont l’auteur a pu faire tourner les choses. C’est la meilleure fin qui pouvait être faite, selon moi.

Au niveau des personnages, le lecteur s’y attache de plus en plus, et certains passages pourraient d’ailleurs être des moments de très grandes émotions, au vu de l’évolution de leur façon d’être. Chacun a son histoire, sa façon d’être, liée à son histoire et son évolution qui les rendent tout à fait uniques et attachants. Les personnages sont donc très attachants, et leurs histoires raviront les lecteurs. Mais il y a quand même un petit point négatif à leur imputer : ils comprennent les choses avec un trop grand temps de retard par rapport au lecteur, ce qui est un peu dommage, car celui-ci trouve alors la solution à leurs problèmes bien avant eux.

Comme pour le tome précédent, l’aspect « aventure » est fort présent, mais la philosophie et la beauté des mots reprend un peu plus d’importance, ce qui fût bien entendu pour mon plus grand enchantement.

Les passages de début de chapitre ont toujours une consonance philosophique très intéressante, mais j’ai malgré tout trouvé un aspect un peu dommage : les trop nombreuses citations de Dieu…

Il s’agit donc encore d’un livre génial, qui continue très bien l’histoire des trois premiers tomes. Les évènements sont passionnants, les idées développées vraiment très intéressantes et les personnages très bien développés et très attachants. Encore un merveilleux tome, donc.

 

Le réveil des golems

Le Neuvième Cercle 5

Jean-Christophe Chaumette

Voy'el

290 pages

20 €

 

Garlon 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012