Mark Storm 1 : Les Territoires Interdits, de Cendrine N. William

 

Quatrième de couverture

« Les Territoires Interdits ». C’est ainsi que se nomme cette part de la galaxie restée, envers et contre tout, en dehors des lois de l’Union.  Par le sang du clan de Talis, Mark Storm lui est lié à jamais, univers farouche dont il touchera les limites extrêmes en intégrant les rangs de la Horde, la plus terrible des organisations pirates. Il finira par prendre ses distances, travaillant pour lui seul sous le nom donné par ses frères d’armes : Cobra.
Recherché depuis par la Patrouille de l’Espace, unique et toute puissante police des Territoires Unis, son chemin aurait certainement fini par croiser celui du Colonel Alen Warmer, l’un de ses membres les plus acharnés. Mais pas dans ces circonstances…
Cette rencontre va les entraîner vers quelque chose que jamais ils n’auraient pu imaginer. Comme leurs deux mondes respectifs, l’un et l’autre auront des choix à faire,  des choix auxquels rien ne les avait préparés.
Parce que tout est déjà écrit, parce qu’il ne peut en être autrement, cet opus n’est que le premier d’une longue série, une histoire de rencontres, de découvertes, de combats et de décisions qui trouveront leurs échos parfois très loin dans un futur en devenir.

Chronique de Garlon

Plongeons nous cette fois dans la réédition d’un space-opera avec Les Territoires Interdits, tome 1 de Mark Storm.

Mark, alias Cobra, est un pirate, un bandit qui agit en solitaire, en dehors de toute attache. Il fût jadis membre de la Horde, la plus grande organisation pirate existante, et qui se trouve dans les Territoires Interdits, tout comme les autres organismes du même genre. Mais il a décidé de les quitter pour agir seul. Depuis, il enchaine les succès, dérobant des biens de très grande valeur, et la Patrouille, police des Territoires Unis, cherche à le coincer depuis longtemps.

Mais voila qu’un jour, il se voit contacté par un membre de la Patrouille, Alen Warmer, qui lui demande de l’aide pour combattre la Horde, qui serait responsable de l’arrivée d’un virus mortel dans les Territoires Unis.

Il finit par accepter, et se lance, avec Alen et Draoul, un prisonnier qu’il a aidé à s’échapper, dans une mission des plus périeuse.

Leurs découvertes iront bien au-delà de ce à quoi ils s’attendaient, et ils se rendent petit à petit compte qu’ils vont devoir faire preuve d’un grand courage et d’une forte détermination s’ils veulent arrêter la menace qui pèse sur la galaxie.

Malgré quelques défauts qui peuvent paraître assez ennuyants, j’avoue avoir été conquis par ce livre.

Parlons tout d’abord des points, positifs et négatifs, de l’histoire :

Bien que reflétant un thème très classique (l’avancée de l’histoire n’est pas sans rappeler certains titres, comme Stargate), le récit que nous livre l’auteure est tout à fait captivant, et le lecteur se retrouve embarqué dans l’aventure, sans aucun espoir de s’en détacher. De plus, le fait que le thème général ne soit pas à 100% original n’a pas empêché l’auteure de nous sortir de magnifiques passages et personnages qui, eux, sont très originaux.

L’action ne manque pas et le lecteur se plonge donc d’autant plus dans l’histoire, le cœur palpitant dans l’attente de savoir ce qui va bien pouvoir arriver. Les évènements s’enchainent et l’on n’a pas le temps de reprendre son souffle qu’une autre action sensationnelle débarque. Mais cet aspect positif peut également s’avérer un peu négatif, car les scènes d’actions s’enchainent trop vite sur une grande partie du livre, et cette rapidité d’enchainement peut parfois s’avérer assez gênante, car l’histoire avance du coup trop vite. Il aurait peut-être été un peu plus appréciable de s’attarder un peu sur certains évènements au lieu de passer directement à la suite.

Un autre problème vient également du fait que les évènements se déroulent de façon beaucoup trop « faciles ». Je veux dire par là que les choses arrivent un peu trop « par hasard », en bien comme en mal, et que les héros se sortent toujours un peu trop facilement de situations à priori inextricable (je ne compte plus le nombre d’évasions miracles de Mark, par exemple). Cela est assez ennuyant et rejoint l’aspect que j’ai relevé au paragraphe précédent, disant qu’il aurait été préférable de s’attarder sur certains évènements, pour davantage les développer, et ainsi donner plus de « sérieux » au récit.

Malgré ces points un peu plus négatifs, il s’agit vraiment d’une histoire de space-opera tout à fait passionnante, avec son lot de technologies, de planètes et de combats qui enchanteront le lecteur et l’empêcheront de lâcher le livre avant de l’avoir terminé. L’envie de connaitre la suite de l’histoire augmente d’ailleurs cet aspect, car le lecteur se demande continuellement comment les choses vont évoluer.

Au niveau du style d’écriture :

Le style de l’auteure est très prenant, car elle arrive à plonger le lecteur dans l’histoire dès les premières pages, et son style fluide permet de garder l’attention du lecteur sans que celui-ci ne se lasse de quoi que ce soit, et peut ainsi le garder captivé par le récit.

Un petit défaut néanmoins (enfin, s’en est un pour moi, mais ce ne le sera pas forcément pour tout le monde), c’est le fait qu’il n’y a aucun chapitre dans le livre, celui-ci se faisant d’une traite. J’ai trouvé que cet aspect alourdit assez le récit et peu perdre un peu le lecteur.

Pour ce qui est de la couverture, vous pouvez le constater, elle est magnifique, et je sais que la gent féminine s’en trouve à assez apprécier l’image de Mark (je pense notamment à quelqu’un à qui j’ai montré l’image et qui s’est mise, presque littéralement, à baver en la regardant. Mais je ne citerai pas son nom, elle a une réputation à tenir^^).

Quelques dessins sont également présents dans le livre en lui-même, et je dois avouer que je les ai trouvés magnifiques. Ils sont très bien faits et illustrent très bien les passages qu’ils représentent. Ils permettent de plus de voir certains personnages que nous ne pouvions jusque là qu’imaginer.

Au niveau des personnages, là je dis chapeau, car l’auteure nous a donné quelque chose de magnifique. Ils sont tous très bien travaillés (notamment au niveau de leur histoire), et très attachants. Le lecteur se sentira très proche d’eux et ne pourra s’empêcher de partager leurs émotions. Ainsi, son cœur se serrera à certains passages, il aura les larmes aux yeux à d’autres, ou pourra également ressentir une certaine joie lors de certains évènements.

Le personnage que j’ai trouvé le mieux fait est le héro, Mark, qui sort un peu du classique. En effet, nous avons l’habitude de voir des pirates seuls, en dehors de toute famille. Hors, ici, nous trouvons un personnage pour qui l’amour est loin d’être inconnu et qui, bien que cachant ses sentiments et se l’étant formellement interdit, ne pourra s’empêcher d’aimer d’autres personnes. Un grand bravo pour le travail des personnages, donc.

J’arrive maintenant à la fin de cette longue chronique.

Je vais donc conclure en disant que, bien que le livre possède, selon moi, quelques défauts, il est vraiment très bien fait et passionnant, attrapant le lecteur et ne le lâchant plus. Les personnages sont le principal atout du livre, et ils sont vraiment très bien travaillés.

En bref, je le conseille, et, pour ma part, j’attends avec impatience la suite, dont je devine un peu la trame qu’elle va prendre. Je pense d'ailleurs avoir compris le fil conducteur des tomes suivants, mais je me trompe peut-être, la suite me le dira.

 

Les Territoires Interdits

Mark Storm, tome 1

Cendrine N. William

Voy'el

343 pages

21 €

 

Garlon


Commentaires (1)

Dominique CHEVALIER
  • 1. Dominique CHEVALIER | 21/05/2011
MARK STORM - « LES TERRITOIRES INTERDITS »
De Cendrine N William

Début de récit palpitant, aucun temps mort, aussi intelligent rapide qu’il est, Cobra se présente en héros de l’espace. Dès la première ligne : « La rampe d’accès avait glissé sans bruit jusqu’à un sol de territoire où elle se posa avec douceur…. »

Par cette rampe servant de « tremplin », Sandy nous entraîne dans une histoire fantastique dont à ce moment présent, nous ne connaissons pas les aboutissants. Ecriture fluide, lecture limpide, je me projette dans l’histoire et fusionne ligne après ligne dans l’écriture de cet ouvrage qui récite l’aventure de ce héros auquel je m’identifie.

Un zeste de « Cinquième Élément » de Luc Besson dans lequel le taxi tente de fuir les autorités policières dans les files de circulation aériennes, Mark, le « Prost » des temps futurs me laisse plein d’admiration. Une épopée cosmique avec un soupçon de « Star Trek », un trait de « Star Wars » et un goût de « Cosmos 1999 » qui définissent cette ballade sidérale.

Une petite affaire à régler sur « TAR » Oh ! Simplement une question d’honneur. Sandy a bien préparé ce périple et a pensé à tous les détails. Notre Indiana Jones des temps futurs prend le Commandement d’un trio d’élites, un commando de mercenaires. Les personnages deviennent réels.

De jolies citations parsèment cette aventure chevaleresque en parlant de « Tozar », le père de Cobra : « Couleur gris-bleu que ceux de son fils, ces yeux étaient pareils à deux agréables pièges dans lesquels il suffisait de plonger l’espace d’un instant pour se sentir fondre dans leur tendresse » Superbe phrase pleine de tendresse.

C’est un conte « macrocosmique » dans l’infiniment grand, un espace dans lequel les Territoires ne sont pas des régions mais des planètes. Roman intergalactique passionnant, entremêlé de coups de théâtre, d’actions palpitantes généreuses et téméraires qui tiennent le lecteur en haleine.

Fin stratège, notre héros nous emmène d’aventures en aventures plus passionnantes les unes que les autres. Nous en oublions l’auteur, la talentueuse Sandy tant son histoire s’extirpe de son support papier. Devant nos yeux prend forme en trois dimensions l’intensité réelle des personnages dans le contexte de leurs aventures.

(Petit encart) Interludes fréquents :
Mark STORM envahit ma vie, je suis hypnotisé par ses aventures. BRAVO Sandy :

Fabienne : « A table Dominique »
Dominique : « Oui j’arrive, je termine le chapitre et… »
Fabienne : « Ce n’est pas Sandy que va te donner à manger…. » Quoique spirituellement et littérairement ???

Un excellent crû signé « Cendrine ». Ce roman ressemble à une jolie grappe de raisin dont la structure s’apparente à la trame générale de l’histoire sur laquelle sont suspendues autant d’épisodes représentés par chaque grains de raisin avec ses « pépins » spécifiques (problèmes) La Science fiction est un art difficile à maîtriser sans tomber dans la banalité mais Sandy en courageuse dompteuse a su géré le genre et le transmettre d’une façon intelligente, romanesque et attractive. Je suis devenu dépendant d’une « drogue » bienfaitrice.

Majestueux et dramatique combat dans lequel Sandy met à notre disposition une navette afin d’assister au somptueux bouquet final de ce feu d’artifice intergalactique. C’est une prouesse d’écriture que de tenir en un peu plus de 400 pages le lecteur en éveil intégré de façon homogène et permanente dans cette aventure sidérale, hors de tout contexte réel.

Avec une pointe de poésie, cette plongée dans le cosmos reste une superbe épopée…

A bientôt Pirate !

Félicitations à un de nos Arcs de notre Cercle de talent à savoir Sabrina TOBAL pour la magnifique illustration de cet ouvrage

11 mai 2011
Dominique CHEVALIER

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012