Mark Storm 3 : Tritarnia, la Galaxie invisible, de Cendrine N. William

mark-storm-t3-tritarnia-png.jpg

 

Quatrième de couverture

Tritarnia. Un jour ou l'autre, cette petite galaxie basculerait dans le néant. Réactiver la Kala pourrait mettre fin à sa lente agonie, mais comment faire lorsqu'il ne restait plus qu'une vieille légende pour en retrouver la trace ? Bien loin de ce drame annoncé, Mark Storm est contacté de manière très inhabituelle par un commanditaire aussi surprenant que peut l'être sa requête : faire évader le colonel Alen Warmer avant la date de son exécution. Le cours de cette mission lui fera croiser la route de Tamra Dark, célèbre journaliste du News Galaxy. Elle aussi est en quête. Tenace et téméraire, aux ordres de ses seules convictions, elle a décidé de réunir un père et son fils, envers et contre tout. En acceptant d'offrir leur aide, ni l'un ni l'autre n'avait imaginé les répercussions. A leur suite, ils seront neuf à s'engouffrer dans l'aventure. Tous n'en reviendront pas indemnes. Certaines blessures seront douloureuses, peut-être même éternelles.

 

Chronique de Garlon

Je vais cette fois continuer à vous parler d’une saga de science-fiction très sympathique : Mark Storm, avec le tome 3 : Tritarnia, la galaxie invisible.

Tritarnia, galaxie se trouvant en décalage temporel avec la Voie Lactée, est menacée de destruction. Pour la sauver, une ancienne légende, qui impose de réunir un personnage mythique, deux enfants, et plusieurs artefacts.
Lorsqu’Alen se retrouve accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Mark va tout faire pour le sauver... sans se douter que sa quête ne s’arrêtera pas là, et l’amènera jusqu’au coeur de Tritarnia.
Mais quelle est donc cette étrange prophétie, et pourquoi tout le monde pense-t-il que Mark est cet être mythique qui sauvera la galaxie ?

Mon avis sur ce tome est extactement le même que pour le précédent : j’ai vraiment fort aimé l’histoire, malgré quelques points un peu négatifs.

J’ai vraiment adoré l’histoire, j’ai été complètement pris par le récit. L’action de manque pas une seule seconde, les évènements s'enchaînant sans trop laisser le temps au lecteur de reprendre son souffle. Que ce soient des affrontements, de la manipulation, des révélations ou des émotions, le lecteur n’aura pas le temps de s’ennuyer une seule seconde en lisant ce livre.
L’histoire comporte pas mal de références culturelles que le lecteur pourra s’amuser à trouver, mais ce n’est pas pour autant que le récit manque d’un côté original. Suivre un personnage comme Mark Storm n’a d’ailleurs rien de “classique”, sa façon d’être étant à elle seule assez originale, même si dans ce tome il se dévoile beaucoup plus humainement. Ainsi, bien que la trame soit un peu classique, de nombreux éléments marquent leur originalité dans ce récit, ce qui fait que, même si une partie est prévisible, dans l’ensemble, le lecteur pourrait être surpris plus d’une fois.
L’histoire défilera donc à une vitesse folle sous les yeux du lecteur, celui-ci restant scotché à l’aspect vraiment passionnant du récit.
Comme je l’ai dit pour les deux premiers tomes, ce qui m’a par contre plus dérangé, c’est le fait que les choses se passaient de façon beaucoup trop facile. Comme par hasard, les personnages rencontrent ce qu’ils cherchent au croisement d’une ruelle, sans même avoir à chercher après, alors que nous avons ici un univers avec des milliers de planètes, dans lesquelles les personnes que nos héros recherchent pourraient être n’importe où. Mais non, ils les croisent sans même les chercher, ceux-ci tombant dans leurs bras.
J’ai trouvé cela beaucoup trop facile, et j’aurais vraiment aimé avoir quelque chose d’un peu plus travaillé à ce niveau là (j’avoue que, sans ce défaut, la série aurait très bien pu devenir un coup de coeur).
Par contre, j’ai trouvé les éléments de la fin sensationnels, vraiment très bien faits, malgré que pas mal étaient prévisibles. Cette fin est d’une tristesse sans nom, et je l’ai trouvée vraiment très bien travaillée, aillant eu plus d’une fois les larmes aux yeux par ces évènements. Bravo pour la fin !

Concernant le style de l’auteur, je l’apprécie toujours autant, le trouvant fort fluide, agréable à lire, ne rentrant pas dans des détails inutiles et permettant ainsi au lecteur de se plonger totalement dans l’action et d’être ainsi bien secoué par les évènements.
Par contre, deux choses m’ont plus dérangé au niveau de l’écriture :
Tout d’abord l’absence de chapitre, le livre apparaissant en “bloc”, sans vraiment de coupure en chapitre, ce qui m’a assez ennuyé.
Ensuite, pas mal de coquilles présentes ont parfois assez gêné ma lecture, et j’ai trouvé ça assez dommage.

Pour les personnages... Rhoooooo j’adoooore. Je trouve que l’auteur travaille vraiment très bien ses personnages. Ils sont tous uniques en leur genre et ont chacun une histoire très bien construite permettant au lecteur de bien les connaître (par exemple, ce tome nous en apprend plus sur la jeunesse de Mark et les épreuves qu’il a eu à subir).
Le fait que les personnages soient si bien travaillés apporte également un autre point (très) positif : ils sont vraiment attachants à l’extrême et le lecteur partage énormément leurs émotions. Le lecteur ressentira donc de la colère, de la joie, de l’amour, de l’amitié, de la haine, etc., parfois jusqu’au point d’en avoir les larmes aux yeux (comme pour la fin, par exemple).
J’ai vraiment trouvé tout cela génial.

En bref, voici une histoire très bien faite, passionnante et pleine d’action, qui ravira le lecteur, malgré l’aspect un peu trop “facile” de certaines choses. Le style de l’auteur est fluide et agréable, très bien adapté au reste du récit, mais l’on déplorera malheureusement le fait qu’il n’y ai pas de chapitres et que de nombreuses coquilles gênant parfois la lecture soient présentes. Les personnages, quant à eux, sont extrêmement bien conçus et le lecteur partagera ainsi leurs émotions, comme par exemple avec la fin, qui leur donnera pas mal les larmes aux yeux.

Tout cela pour dire : n’hésitez pas, foncez !

 

Tritarnia, la galaxie invisible

Mark Storm, tome 3

Cendrine N. William

Voy'el

320 pages

22 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012