La face cachée des dômes, de Anne Feugnet

la-face-cachee-des-domes.jpgQuatrième de Couverture :

 La France, XXVIème siècle.

Une trentaine de militaires qui ont survécu à l'extermination de la vie humaine et animale par des fanatiques religieux vivent dans des dômes artificiels.
Deux mondes où l'argent n'existe plus, où chacun est égal en droits... Mais où toute liberté a disparu, où les hommes et les femmes vivent séparément et n'ont aucun rapport depuis longtemps !
Antaldys, jeune mère porteuse non volontaire, va se rebeller contre le système qui l'oblige à abandonner son fils aux hommes. De son côté, Ethan, jeune homme frustré par une vie ennuyeuse qu'il n'a pas choisie, n'a pas trouvé d'autre moyen que de devenir père pour échapper à son destin.
Antaldys et Ethan vont braver les interdits, découvrir de monstrueux secrets cachés par leurs dirigeants...

La situation va leur échapper... mais cela en vaut-il peut-être la peine ?

Chronique de Ceinwèn

Voici un roman que je classe en SF pour son côté anticipation, post-apocalyptique et futuriste. Mais il est extrêmement dur (pour moi) à classer puisqu'il y a une légère touche de fantastique en prime. Pas évident du coup d'être certaine de l'emplacement. 

Côté histoire : des fanatiques extrémistes on détruit toute vie animale de la Terre, l'air est devenu vicié par un virus mortel. Quelques bêtes comme les rats et les araignées semblent avoir survécu, mais les êtres humains ont succombé. Sauf une trentaine de militaires scientifiques qui menaient une mission d'isolement dans une sorte d'immeuble enterré. Ils ont assisté, impuissants, à la destruction de leur monde et de leur vie passée.

Plusieurs siècles plus tard, les descendants de ces scientifiques vivent dans des dômes qui les isolent de l'air extérieur. Les hommes et les femmes vivent séparément, chacun dans un dôme, et n'ont aucun contact. Il y a un contrôle strict de la population : insémination artificielle et ordinateur décidant de l'avenir de chacun.

Antaldys est devenue mère porteuse contre son grè et elle refuse d'abandonner un enfant qu'elle a porté 9 mois aux hommes. Elle fera alors tout pour entrer en contact avec le père de l'enfant pour tenter de voir son fils. Le père, Ethan, s’ennuie dans sa vie. Lorsqu'il reçoit son garçon et trouve la lettre de la mère, il décide d'accepter le défi. Ensemble ils décident de continuer à se voir régulièrement et, peut-être, à renverser un système qui leur dissimule bien des choses.

 

La description de l'apocalypse, la vie dans le dômes, la frustration des jeunes gens : tout est bien rendu. On se retrouve très rapidement plongé dans l'univers de l'auteur qui est cohérent (à quelques petits détails près) et accrocheur. La séparation des genres, l'organisation de la vie et l'ennuie des deux héros, c'est très vivant et le lecteur n'a aucun mal à se plonger dans cet univers.

Ce que j'ai regretté, ce sont les capacités "fantastiques" des protagonistes principaux justement. J'ai l'impression que l'ensemble marche beaucoup moins bien avec ce détail, même s'il permet à l'auteur de conclure le roman. J'ai trouvé ça un peu faible et moins attrayant que le reste du monde bâti par l'auteur. La fin quant à elle fait appel à une autre source "fantastique" à laquelle j'ai encore moins adhéré. Alors peut-être que sans cela l'histoire aurait moins bien marché, mais j'ai tellement apprécié les deux premiers tiers que j'ai eu l'impression de céder à la facilité.

Ceci dit, l'ensemble marche bien et est efficace. Il y a de bonnes idées, bien exploitées, et la plume de l'auteur suffisamment habile pour emmener les lecteurs avec elle.

 

La face cachée des dômes

Anne Feugnet

Ed. Rebelle

406 pages

19.90€ (papier) / 9.99€ (numérique)

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau