Le Chant du Barde, de Poul Anderson

barde.jpgQuatrième de couverture

Une révolution conduite par un personnage de chanson dans une Amérique totalitaire... Des naufragés cosmiques attendant le salut en provenance d'une Terre mère dont le souvenir même est hypothétique... Jupiter, monde hostile entre tous, conquis par l'avatar d'un paralytique... Les héritiers d'un empire déchu qui se réapproprient le plus horrible des crimes...
Explorateurs, guerriers mais aussi poètes, détectives et joueurs, les héros de Poul Anderson redécouvrent les mythes fondateurs de l'humanité à mesure qu'ils peuplent le cosmos de leurs enfants et de leurs rêves : de l'archétype de Sherlock Holmes à un centaure de synthèse, de la réincarnation d'Orphée à un nouvel Ubik, c'est toute une fresque de merveilles et de cauchemars qui attend ici le lecteur.

- Jean-Daniel BRÈQUE, Avant-propos
- Sam Hall (Sam Hall)
- Jupiter et les centaures (Call Me Joe)
- Long cours (The Longest Voyage)
- Pas de trêve avec les rois ! (No Truce with Kings)
- Le Partage de la chair (The Sharing of Flesh)
- Destins en chaîne (The Fatal Fulfillment)
- La Reine de l'air et des ténèbres (The Queen of Air and Darkness)
- Le Chant du barde (Goat Song)
- Le Jeu de Saturne (The Saturn Game)
- Jean-Daniel BRÈQUE, Bibliographie de Poul Anderson

Chronique de Garlon

Plongeons dans un recueil qui regroupe les meilleures nouvelles de l’un des Maîtres de la science-fiction : Poul Anderson.

J’avais eu, par le passé, une mauvaise expérience avec cet auteur, avec Les Croisés du Cosmos, qui ne m’avait pas fort plû. C’est donc avec appréhension que j’ai commencé ce recueil.
Et je dois dire que mon avis sur l’auteur a totalement changé ! Quel brio, quelle magnifique talent ! Ce recueil est une pure merveille qui se dévore avec fascination !

9 nouvelles composent ce recueil, ce qui en fait trop pour commencer à en parler individuellement. Je vais donc parler du recueil dans sa globalité au lieu des nouvelles de façon séparées. De plus, ces nouvelles m’ont toutes tellement fascinées que, si je devais parler de chacune d’entre-elles, il me faudrait une chronique par nouvelle, ce qui aurait tendance à vous rebuter ;)

Nous avons donc ici les 9 meilleures nouvelles de l’auteur. Et l’on voit tout de suite le talent de Poul Anderson : dans ces nouvelles, il y a 6 prix Hugo et 3 prix Nebula, tous deux de très prestigieux prix.

L’auteur explore ici les différents thèmes de la SF. Nous nous retrouvons donc, dans certaines nouvelles, dans un futur beaucoup plus technologique, d’autres fois dans de l’exploration dans l’espace, dans un retour à la sauvagerie, dans une domination par l’informatique, dans un monde post-apocalyptique, etc.
Il s’agit donc là d’un super programme qui va apporter beaucoup de variété aux lecteurs.

Et toutes ces histoires sont merveilleusement bien travaillées. La plupart du temps, dans les recueils de nouvelles, on trouve certaines nouvelles beaucoup mieux que d’autres. Ici, ce n’est pas le cas, car, personnellement, j’ai trouvé qu’elles étaient toutes des chef-d’oeuvre, et qu’elles valaient amplement les prix qu’elles ont obtenus.

On se retrouve devant tellement d’évènements fascinants, tellement d’intrigues superbement travaillées que c’est un immense plaisir que de lire ce livre, et nous ne pouvons plus le lâcher une fois celui-ci commencé.

Il y a beaucoup d’action, des retournements de situation à foison, des mystères et des intrigues développés à l’extrême qui fascineront le lecteur et lui feront tourner la tête. À cela s’ajoutent des univers qui, bien que n’étant créés que pour des nouvelles, sont extrêmement bien travaillés, originaux en tous points. C’est un immense plaisir que de parcourir ces mondes, de les découvrir ainsi que leur histoire. On peut ainsi voir de nombreuses voies possibles pour l’évolution de l’humanité, et voir le comportement de l’homme face à certaines situations bien particulières. De quoi rester scotché devant le livre.

Surtout que l’auteur fait également preuve de morale et de philosophie dans ses écrits, ce qui fait que pas mal de messages s’y retrouvent, et l’on sentira, notamment, l’ardente recherche de liberté qu’il fait, le désir de l’homme de s’affranchir d’une domination. Tout cela est magnifiquement décrit.

De plus, avant chaque nouvelle, celle-ci est remise dans son contexte et un peu décortiquée, ce qui fait qu’on peut facilement comprendre où l’auteur veut en venir, et donc encore plus apprécier ses écrits.

Le style de l’auteur est tout bonnement magnifique ! On voit tout de suite le maestro de Poul Anderson dans ces nouvelles. Fluide dans les moments d’action, il devient plus descriptif lorsque nous découvrons un monde, un personnage, ou encore lorsqu’on plonge dans la psyché, ce qui permet d’avoir de très nombreuses informations sans s’ennuyer pour autant. De plus, la traduction utilise vraiment très bien la langue française pour retranscrire tout cela, rendant le plaisir encore plus grand. On pourra peut-être juste reprocher quelques rares coquilles ne portant pas à conséquence sur le livre.

Les personnages, quant à eux, sont également superbement travaillés. On a souvent du mal à accrocher aux personnages dans les nouvelles car on n’a pas le temps de les connaitre. Ce n’est pas le cas ici, car l’auteur a prit un soin particulier à très bien les travailler, à les créer uniques et très intéressants, et permettant ainsi un partage de sentiments entre lecteur et personnages, ainsi que la découverte de certaines façons de penser parfois particulières. De quoi encore accentuer l’intérêt pour un livre déjà exceptionnel.

En bref, nous avons ici un recueil de nouvelles à nulle autre pareil qui reprend les meilleures nouvelles de l’un des Maîtres de la science-fiction, pour nous fournir de magnifiques récits extrêmement développés qui vont, à travers un travail superbe, nous faire découvrir différents aspects de la SF, avec de l’action, de magnifiques intrigues, de la morale, de la philosophie et des mondes en tous points originaux. Le superbe style d’écriture et le travail fait autour des personnages viennent encore accentuer cela, pour faire de ce livre une petite merveille.

Un livre que chaque fan de SF se doit de découvrir !

PS : ah, oui, petit élément qui a son importance : c'est sur l'une de ces nouvelles que James Cameron s'est basé pour le film Avatar


Le Chant du Barde

Poul Anderson

Le Livre de Poche

624 pages

8,10 €


Garlon

 

Commentaires (1)

Nyx
Ça fait un bail que je cherche une lecture SF à me mettre sous la dent car je ne suis pas une grande connaisseuse (ce qui au demeurant ne m'empêche pas d'apprécier grandement ce genre) et je ne sais jamais par où commencer (il y a une telle diversité...). Merci donc pour cette critique qui m'a littéralement conquise ! Je découvre également que monsieur Cameron s'est inspiré d'une des nouvelles pour Avatar, je n'étais pas au courant.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/02/2013