Qantice : La Cosmocinésie ou les Remuements des Mondes, de Marie Fontaine et Tony Beaufils

qantice.jpg

Quatrième de couverture

Qantice est une terre plate, infinie, que survolent des légions d’étoiles.
Œuclarine n’en est qu’une infime partie.
Et Alsrick, mégantrope aux pouvoirs fabuleux, y est mort. Et ressuscité. Sans la moindre idée de ce qu’il fit avant de s’éteindre.
Il sait pourtant que Théloée peut l’aider.
Cette autre mégantrope, capable de guérir tous les maux étranges de Qantice, saurait probablement combler les trous de sa mémoire.
Sauf que Théloée a disparu. Et sa planète miraculeuse aussi.
Commencent alors la quête et l’aventure.

Chronique de Garlon

Je vois déjà votre tête à la lecture du titre de ce livre : mais c’est quoi ça ?? Et bien, sous ce titre tellement complexe se cache une superbe histoire, tout aussi complexe, il faut bien l’avouer, mais oh combien passionnante.

Alsrick, mégantrope (un être qui a le pouvoir de modifier la matière de par sa seule volonté, et réputé quasi immortel) de l’univers Qantice, se rend compte, après sa résurection,  que son amie, Théloée, ainsi que le monde qu’elle protège et qui sert à soigner les malades de l’univers, ont disparus. Pour Alsrick commence alors une quête à la recherche de son amie. Cette quête l’amènera aux confins de l’univers, à la rencontre de nombreuses races, et il semble que le premier indice concernant la disparition de son amie se trouve auprès de pirates à la recherche de l’immortalité.

Bien que très complexe, j’ai vraiment adoré ce livre.

On ne peut que, dès les premières pages, remarquer la grande originalité de l’histoire, et de l’ensemble de l’univers.
En effet, nous nous retrouvons ici dans un univers qui ne ressemble en rien à ce que nous connaissons, avec une terre plate sur laquelle des mondes se trouvent, des races très étranges et toutes plus uniques et complexes les unes que les autres, et même un grand nombre de termes inconnus qui font leur apparition. En bref, on peut dire que tout est unique dans ce livre, et c’est un vrai régal.
L’univers est très complexe et, afin de permettre aux lecteurs de s’y adapter, les auteurs ont rédigé un dictionnaire en fin d’ouvrage, et je peux vous dire qu’il est très pratique. La complexité a eu pour moi des bons et des mauvais côtés. J’ai en effet adoré le fait d’avoir une histoire qui sort totalement des sentiers battus, mais, au début du livre, j’ai vraiment eu du mal à m’y faire, devant sans arrêt aller dans le dictionnaire de la fin du livre pour comprendre ce que je lisais. De plus, même si l’on excepte les nouveaux mots, les explications sont souvent assez complexes, et je me suis perdu plus d’une fois, ce qui fait que je pense avoir raté certains détails. Un aspect à double tranchant donc, mais qui, malgré la difficulté rencontrée par moment, m’aura fort plû.
L’intrigue, elle aussi, se révèle de plus en plus complexe. Partant à la base sur une simple disparition, elle se développe de plus en plus pour nous construire une toile inextricable qui fera parfois tourner la tête du lecteur et éveillera à coup sûr son intérêt.
L’action est également fort présente, avec des scènes vraiment épiques qui raviront les amateurs de sensations fortes. Tout est très bien décrit.
La fin me laisse un peu sur ma faim (pardonnez le jeu de mots foirreux^^), mais je pense qu'il devrait y avoir une suite à l'histoire (du moins je l'espère), donc ça devrait permettre de répondre aux questions en suspent.

Au niveau du style d’écriture, je l’ai fort apprécié. Malgré le fait que les descriptions soient parfois assez complexes et pas faciles à comprendre, il reste assez fluide, et toujours agréable à lire, permettant de bien faire avancer l’histoire.
De temps en temps, les phrases sont modifiées au niveau du verbe, principalement, afin de donner un style différent. Par exemple, nous aurons parfois, à la place de “Le chasseur avait rattrapé la proie”, “Le chasseur avait la proie rattrapée”. Cela est assez risqué, car ça dérangera à coup sûr certains lecteurs. A mon niveau, j’ai trouvé que ça donnait parfois bien, mais que d’autres fois, ça ne donnait pas terrible. Un avis plus mitigé sur cet aspect, donc.
Au niveau des coquilles, leurs nombre est vraiment infime, il y en a très peu et il faut bien les chercher pour les voir. C’est un vrai plaisir à lire.

Concernant les personnages... ils sont splendides ! Le travail fait autour d’eux est vraiment superbe, ils sont tous uniques, et les différences au niveau races, cultures, ets. sont très bien décrites et la logique est conservée jusqu’au bout pour nous fournir des personnages hauts en couleurs qui évoluent dans un univers qui l’est tout autant. Tout cela est tout simplement magnifique.
Par contre, bien qu’ils soient tous extrêmement bien travaillés, le lecteur ne s’attachera pas particulièrement à eux, gardant une certaine distance. Mais cela n’est pas vraiment dérangeant, car là n’est pas du tout l’intérêt du récit.

En bref, ce titre assez étrange et complexe nous présente un univers qui l’est tout autant, en tous points original, vraiment fantastique et sortant des sentiers battus. L’intrigue est également vraiment unique et originale, plongeant de plus en plus dans la complexité au fur et à mesure que les choses avancent. L’action est fort présente, et le style d’écriture est fluide et agréable, malgré quelques tournures de phrase plus particulière visant à donner un genre différent au récit. Enfin, les personnages sont extrêmement bien travaillés, renforcant encore l’originalité du récit.

Un livre que je conseille sans hésiter à qui veut lire une histoire qui sort de l’ordinaire.


Qantice : La Cosmocinésie ou les Remuements des Mondes

Marie Fontaine et Tony Beaufils

Argammios Editions

576 pages

25 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/09/2012