Quand les Ténèbres viendront, l'intégrale d'Isaac Asimov

9782207117972

Quatrième de couverture :

Lagash est une planète extraordinaire dont les habitants ne voient jamais la nuit puisque leur système solaire est composé de six soleils. Or, voici venir un événement terrifiant : le crépuscule tombe sur Lagash. Des six soleils, il ne reste plus que Bêta à briller, lequel commence à faiblir singulièrement. Dans quelques heures, les ténèbres viendront, et avec elles la fin de la planète, prétendent les savants. Mais pourquoi les habitants de Lagash ne supporteraient-ils pas la nuit? Auraient-ils si peur des étoiles?

Voici, pour la première fois en France, l'édition intégrale en un seul volume de Nightfall and Other Stories, souvent considéré comme le meilleur recueil d'Isaac Asimov. Une somme qui permet de découvrir ou redécouvrir l'extraordinaire talent de ce géant de la science-fiction.

Chronique de Sabbata :

Tout d’abord, je tenais à remercier les éditions Denoël pour leur rapidité, j’ai reçu le livre si vite que je me suis plongée tout de suite dans le recueil, ne pouvant attendre davantage. « Quand viendront les Ténèbres » est à la base une nouvelle qu’a écrite Isaac Asimov et aujourd’hui, elle est connue comme étant sa meilleure. On peut toutefois lire ses autres nouvelles, qui sont toutes très bien.

Ce que l’on peut retenir de cet homme est qu’il a une imagination sans fin, il dit d’ailleurs dans la présentation d’une de ses nouvelles que l’« on peut tirer une idée de n’importe quoi, pourvu qu’on veuille bien y penser assez fort et assez longtemps. » Ainsi, l’on remarque une abondance de thème, revu à la sauce science-fiction que l’auteur maîtrise. Plusieurs thèmes phares sont abordés, à savoir la technologie, le voyage spatial, la relation humain/intelligence artificiel,…

On ressent également un grand savoir dans le domaine scientifique, mais aussi dans le domaine privé. Chaque nouvelle est contrôlée, du début à la fin, est parfaite, il n’y a généralement rien à ajouter. La nouvelle « Sally » mériterait une suite, c’est ce que j’ai ressenti en la lisant, mais d’un autre côté, je la trouve très bien comme ça.

On ressent souvent un besoin de retour en arrière, à la nature, comme peut nous le démontrer « Quelle belle journée ! » qui fut ma nouvelle préférée. Il y a également de l’humour, très subtil, souvent du second degrés. On se permet de sourire à la fin de certaines nouvelles, parce qu’elles nous font réagir, nous apaise aussi, ce fut le cas pour « Et si… », magnifique nouvelle parlant d’amour prouvant que pour certains couples, c’est une évidence. Il y a également des chutes inattendues, laissant le lecteur surpris, mais jamais choqué.

Pour un recueil de science-fiction, j’ai trouvé l’écriture d’Asimov très positive, comme si l’auteur voyait la bonté dans l’humanité ou dans la robotique. Il nous permet de nous évader mais aussi de nous questionner, de réfléchir à cette relation que nous avons installé depuis des années. Ce recueil nous permet également d’en apprendre plus sur cet auteur, sur sa vie, le comment et le pourquoi de son écriture, on rentre vraiment dans son intimité et certaines nouvelles prennent alors tout leur sens. Aucune n’est à jeter, elles ont toutes cette étincelle qui peut plaire à chaque lecteur.

Je voulais lire du Asimov depuis longtemps, ce recueil m’a conquise et me donne envie de me plonger plus sérieusement dans ses œuvres, car si ses nouvelles sont très bonnes, je ne doute pas que ses romans doivent être excellents. Un recueil à mettre entre toutes les mains.

Quand les Ténèbres viendront, l'intégrale

Isaac Asimov

éditions Denoël

Science-fiction

576 pages

24€

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/07/2014