Rêve d'agonie, de Céline Vincent

reve-d-agonie.jpg

Quatrième de couverture

Tallia et son frère Sekkei, dont la nature et les dons angéliques sont invisibles aux humains, se posent au Japon à bord de leur arche. Ils ont quitté leur planète d’origine, Tercia, à la suite d’une série de drames, notamment le décès violent de Zaina, la grande amie de Tallia. Nos deux héros sont recueillis près d’un temple par un mystérieux vieil homme et sa petite-fille, la sensible Kaori. Celle-ci est aussitôt envahie par un puissant sentiment de danger qui se révélera prémonitoire…
Avec "Rêve d’agonie", Céline Vincent nous transporte dans un univers simultanément envoûtant et terrifiant… Ce roman plein d’une imagination débordante et d’une grande sensibilité, foisonnant de personnages et de situations poétiques et mystérieuses, nous entraîne dans les méandres de son suspens. Récit d’initiation et ode à l’amitié, "Rêve d’agonie" vous transportera vers d’autres univers…


Chronique de Garlon

Je vais vous parler d’un livre qui, bien qu’ayant un concept intéressant, m’a fort déçu...

Tallia et Sekkei, des anges d’une lointaine planète, viennent de débarquer sur Terre. Leur planète, Tercia, a été détruite par une force mystérieuse menaçant de détruire tous les univers.
Une vieille prophétie raconte que Tallia serait celle qui résusciterait ceux morts dans cette lutte et sauverait les univers.
Le combat commence, et le premier objectif des deux héros est de retrouver les anges terrestres, qui pourront les assister dans cette lutte.

Quelle grosse déception... J’avoue avoir trouvé le livre très mal construit...

Au niveau de l’histoire, je l’ai trouvée assez bien pensée et pas mal originale. De plus, l’auteur a “un petit quelque chose” qui rend la lecture assez passionnante, et qui accroche pas mal le lecteur, qui se sentira happé par le récit.
Les choses étaient donc bien parties, mais voila, la désillusion est vite arrivée.
La façon dont les choses se passent ne sont pas vraiment réalistes, et ce à cause d’un très grand nombre d’incohérences présentes dans le récit. J’ai parfois eu l’impression que l’auteur avait oublié ce qu’elle avait écrit dans les chapitres précédents, pour mettre quelque chose qui ne colle pas du tout. Je ne vais pas commencer à donner des exemples, tout simplement parce que ces incohérences sont trop nombreuses et que je ne veux pas, en en citant une, dévoiler des éléments de l’intrigue pour le cas où vous souhaitez tenter l’aventure.
Ce problème se pose aussi au niveau des personnages. On a vraiment l’impression qu’ils “oublient”, voire ne tiennent pas compte de révélations majeures qui leurs sont faites. Ils devinent par exemple dès le début qui est un ange.... et les terriens font pendant un temps fou comme si ils ne savaient pas que Tallia et Sekkei en sont. Pareil au niveau des traitres. On sait qu’ils ont trahi, mais on les garde et on les tiens au courant de tous les secrets... Euh, c’est moi où il y a quelque chose qui cloche, là ?
Et au niveau de l’intrigue... aucune surprise tout au long du récit : il évolue comme prévu à la base, et à une fin proche de ce que le lecteur pense dès le début...
De plus, la fin alternative m’a vraiment laissé un goût beaucoup trop fort de conte de fées, qui ne cadre pas du tout avec le reste du récit...

Concernant le style de l’auteur... c’est certainement là ma plus grosse déception concernant ce livre...
Tout d’abord, la langue française est loin d’être bien utilisée. Il y a énormément de fautes... Que ce soit l’othographe, la grammaire ou la ponctuation, tout y passe.
Et il faut ajouter à cela que le style est atrocement maladroit. Les phrases sont vraiment mal construites, le choix des mots pas bon du tout (il y a même de nombreuses erreurs, l’auteur allant jusqu’à confondre des mots dans des expressions connues, comme par exemple l’utilisation du mot “écart” au lieu de “égard”, et ce n’est là qu’un petit exemple parmi tant d’autres...), et le tout est très mal assemblé... au point que certaines phrases ne sont pas du tout françaises, et qu’il faudra au lecteur la replacer dans son contexte pour pouvoir comprendre le sens qu’a voulu lui donner l’auteur.
Ce n’est donc pas du tout un plaisir de lire le style de l’auteur, et on voit clairement qu’aucune correction n’a été effectuée...

Au niveau des personnages, mon avis est un peu moins négatif, mais reste malgré tout fort mitigé.
En effet, j’ai remarqué qu’ils étaient bien travaillés, chacun ayant son histoire, son comportement, ses émotions, ses états d’âme, etc. C’est donc assez positif.
Mais j’ai trouvé qu’ils étaient un peu trop extrêmes, surtout au niveau de leurs comportements et de leurs émotions. C’est vraiment dommage, car cette exagération, couplée aux incohérences que j’ai déjà relevé plus haut concernant ce qu’ils savent, font perdre tout leur intérêt, et déconnecte donc complètement le lecteur, qui les appréciera du coup beaucoup moins, et ne partagera donc pas leurs émotions.

En bref, une idée de base pas trop mal a malheureusement été complètement gâchée par plusieurs gros défauts. Il y a de très nombreuses incohérences dans l’histoire et les comportements des personnages, les fautes de français et les mauvaises structures de phrases sont tellement nombreuses que la lecture devient un calvaire et le personnages, bien qu’étant assez bien travaillés, ont un comportement beaucoup trop exagéré.

Ce n’est pas vraiment un livre que je conseillerais...


Rêve d'agonie

Céline Vincent

Société des écrivains

588 pages

26 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012