Shadowrun - 2XS, de Nigel Findley

Quatrième de couverture

Seattle, 2052

Tout commence comme un film noir. Un détective fauché de petite envergure, ex-flic réfractaire aux sirènes de la cybertechnologie,Dirk Montgomery. Une femme fatale qui veut sa peau, Jocasta Yzerman, la sœur de son ex assassinée. Une nouvelle drogue numérique, un grille-neurones, le 2XS, qui fait des ravages dans la rue. Et une mégacorpo trop intéressée pour être honnête.

Bien malgré lui, au fil de son enquête sur le meurtre de son ancienne petite amie, Montgomery démêle les nœuds d’une terrifiante conspiration, entre machinations corporatistes et menaces mystiques.

Chronique de Garlon

Je me suis cette fois encore lancé dans l’adaptation d’un jeu de rôle, mais cette fois de science-fiction, avec la réédition des livres de Shadowrun. Le premier d’entre eux, 2XS, est celui dont je vais vous parler aujourd’hui.

Dirk Montgomery vit dans l’ombre, se cachant pour faire son métier, qui est un genre proche de celui de détective privé.

Mais un jour, Jocasta, une jeune femme, vient l’agresser dans son appartement, l’accusant de la mort de sa sœur, ancienne maîtresse de Dirk qu’il n’a pas vu depuis des mois.

Arrivant à lui faire comprendre qu’il n’est pour rien dans la mort de sa sœur, Dirk va tenter d’aider la jeune femme à résoudre le mystère. Surtout qu’en plus, toutes les preuves l’accusent, lui, et les autorités se retrouvent à sa recherche.

Ses recherches vont le mener sur la trace d’une étrange drogue, qui tue la plupart de ses utilisateurs : le 2XS. Partant de cette base pour continuer son enquête, Dirk va découvrir des choses qu’il aurait bien aimé ne jamais savoir…

J’ai été totalement sous le charme de ce livre.

Tout d’abord, au niveau de l’univers et de l’histoire :

Nous nous retrouvons plongés en plein récit de science-fiction, mais pas vraiment comme l’on pourrait s’y attendre. En effet, ici, pas de vaisseaux spatiaux, de milliers de planètes ou autre. Non, nous sommes plutôt dans notre monde, avec une grosse avancée technologique car se trouvant en 2052.

Nous remarquons donc de très grosses avancées technologiques, avec notamment la Matrice, genre de super-internet dans laquelle des spécialistes se rendent pour contrôler tous les éléments informatique. Mais ce ne sont pas les seuls changements. En effet, certains évènements dans le monde ont fait que de nouvelles races sont nées, faisant penser à celles de la fantasy : des elfes, des nains, des trolls, etc. Plus surprenant encore, les créateurs de cet univers ont même réussi à y intégrer un retour de la magie. Un tel univers ne peut que promettre des aventures palpitantes, sans compter que ce monde, ce futur, est tout à fait décadent, et les choses vont de mal en pis, dans ce monde où réside la violence et où les hommes ne se comprennent plus entre eux.

C’est donc dans un tel univers que se déroule ce livre, avec une histoire de détective, histoire qui se rapproche très fort du thriller. Cet astucieux mélange de thriller et de science-fiction donne un récit tout à fait palpitant, qui tient le lecteur en haleine tout en lui faisant faire d’incroyable découvertes sur l’univers de Shadowrun, ce qui accroit encore l’envie de lire ce livre, de passer à la page suivante pour voir ce qu’il va se passer et ce que nous allons encore découvrir.

Ce monde laisse de très grandes opportunités, et le lecteur qui, comme moi, ne connaissait pas Shadowrun avant de lire ce livre, aura peut-être du mal à s’y retrouver. Mais aucune crainte à avoir de ce côté-là : un historique et un glossaire très utiles sont présents en fin de livre, et je conseille d’ailleurs vivement leur lecture avant même celle de l’histoire, afin d’éviter de se retrouver perdu dans ce récit.

Au niveau de l’action, elle ne manque pas du tout, ce livre se rapprochant, comme je l’ai dit, du thriller.  Le lecteur est donc vraiment époustouflé par les évènements, qui avancent vite, tout en étant retenu en haleine par une histoire tout à fait passionnante.

Pour ce qui est des personnages, ils sont très intéressants et très bien développés. Le lecteur se sent proche d’eux et en apprend vraiment beaucoup sur leur façon d’être et leur histoire, tout en suivant l’évolution de leurs relations. Il y a juste au niveau des émotions où je ne me suis pas vraiment senti proche d’eux, ne partageant pas leurs sentiments. Mais le très bon travail des personnages permet d’oublier ce partage de sentiments qui n’est pas tout à fait présent.

Le style de l’auteur est vraiment très agréable à lire et assez fluide, ce qui permet de bien garder le lecteur dans l’histoire, augmentant encore l’intérêt pour le livre.

En bref, il s’agit d’un récit tout à fait passionnant, se passant dans un univers de jeux de rôles très original et passionnant, avec un astucieux mélange de science-fiction et de thriller. Je le conseille donc fortement.

 

2XS

Shadowrun 

Nigel Findley

Black Book

432 pages

9 €

 

Garlon

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012