Shadowrun - Jeux d'Ombres, de Nigel Findley

222-jeux-dombres.jpg

Quatrième de couverture

Lorsque les corporations partent en guerre, même les Ombres n’y peuvent rien

Sly, deckeuse reconvertie en Johnson, ne sait pas qu’elle est sur le point de déclencher une guerre corporatiste mondiale lorsqu’elle télécharge ce fichier donné en bonus d’un run matriciel de routine. Quels secrets renferment donc ces données ? Et pourquoi les corpos semblent-elles prêtes à tout pour mettre la main dessus ?

Falcon, lui, est un gamin des rues, un ganger, en quête de visions, comme le disaient ses ancêtres amérindiens dont il aimerait tant suivre la tradition magique. La voie des totems. Mais, à défaut de totem, c’est au détour d’une ruelle du plexe qu’il va faire la rencontre d’un runner chevronné qui va l’entraîner dans les Ombres. Ne joue-t-il pas plus qu’il ne peut miser à cette table ? Et est-il destiné à entendre le chant des totems, ou à rester un gamin des rues ?

Par la force des choses, ces deux-là vont devoir œuvrer de concert et se confronter aux plus puissantes mégacorporations du monde. Mais comment deux individus isolés pourraient-ils tenir face à de telles entités ? S’ils comptent s’en sortir, il leur faudra étreindre à bras-le-corps la face cachée du Sixième Monde.

Chronique de Garlon

Je plonge une fois de plus avec vous dans Shadowrun, avec cette nouvelle réédition : Jeux d’ombres.
 
Sly a donné une mission à un decker. Celui-ci revient de mission avec un petit bonus : un fichier donné par un autre decker en train de mourir. Après cet évènement, Sly se rendra rapidement compte qu’elle est poursuivie, et la sombre vérité voit alors le jour : toutes les corporations sont à sa poursuite pour tenter de récupérer le fichier. Qu’a-t-il donc de si important ?
De son côté, Falcon est un petit ganger des rues, et le voilà qu’il rencontre soudain un shadowrunner blessé auquel il prête assistance. C’est là le premier pas qui va le mener en plein dans les Ombres, pour au final partager le destin de Sly.
Mais comment ces deux êtres peuvent-ils faire pour survivre à une poursuite lancée par l’ensemble des corporations ?
 
Ce livre est pour moi le meilleur Shadowrun que j’ai lu jusqu’à présent. Je l’ai vraiment trouvé génial.

Tout d’abord, l’histoire est vraiment très bien construite, je l’ai vraiment adoré du début à la fin. L’action est vraiment très présente, avec un certain nombre de fusillades et autres, bien entendu, mais aussi avec beaucoup de choses se passant dans la Matrice, ce qui apporte vraiment beaucoup au récit, et permet au lecteur d’être complètement pris par le livre et de ne pas s’ennuyer une seule seconde.
L’intrigue est vraiment très bien menée, bien qu’il n’y ai pas vraiment de mystère sur la façon dont les choses se déroulent, et l’enjeu est très important. Le lecteur aura, pendant la lecture, une grande dose de stress, car il se demandera toujours si les personnages arriveront à ce sortir de cette situation à priori inextricable, et comment ils vont bien pouvoir faire.
Les retournements de situation, parfois fort surprenants, et les questions que le lecteur se posera à propos des différents acteurs de ces évènements augmentent encore cet aspect, et font vraiment de ce livre un récit vraiment très bien construit qui vaut la peine d’être lu.
Les joueurs du jeu de rôle trouveront également leur bonheur, étant donné que les évènements permettent de découvrir un peu plus la Matrice, la vie dans les Ombres, et également la Nation Sioux, que j’ai pour ma part découvert dans ce tome (n’étant pas un joueur du jeu de rôle).

Le style de l’auteur est également un point fort positif de ce livre, car il est vraiment très fluide et permet au lecteur de bien se plonger dans le récit, et d’avoir beaucoup de difficultés à s’arrêter de lire.
Malheureusement, de nombreuses coquilles dues à la traduction sont présentes, et cela gêne parfois assez la lecture (mots manquants ou en trop, par exemple), ce qui est vraiment dommage.

Au niveau des personnages, je les ai trouvés vraiment très bien construits et très attachants.
Chacun a son caractère et son histoire, sa façon d’être et ses états d’âme, et cela est vraiment un point fort positif, et ça les rend d’autant plus attachants.
Cela m’a également permis de ressentir les émotions des personnages, de partager leurs façon d’être et d’ainsi bien les comprendre.

En bref, voici un récit vraiment très intéressant qui ravira nombre de lecteurs, et pas seulement les joueurs du jeu de rôle Shadowrun. L’histoire est très bien faite, pleine d’action, de découvertes et de rebondissements, le style de l’auteur est vraiment très fluide et agréable, malgré un certain nombre de coquilles assez gênantes dues à la traduction, et les personnages sont très bien travaillés et attachants, ce qui permet de partager leurs émotions.

Une très belle découverte pour ma part.

 

Jeux d'Ombres

Shadowrun

Nigel Findley

Black Book

400 pages

9 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012