Suleyman de Simon Sanahujas

suleyman.jpg

Quatrième de couverture

En flânant dans un parc de notre terre, la jeune Zoé ne se doute pas un instant que sa vie et sa conception de l’univers se trouvent sur le point de changer irrémédiablement. Au mauvais endroit au mauvais moment, elle devient le grain de sable qui vient gêner l’engrenage d’un plan machiavélique dont l’objectif insensé est de remodeler le cosmos.
Au fil de son surprenant voyage dans les méandres du Multivers, Zoé découvrira l’existence d’univers parallèles et celle des organisations qui s’y affrontent dans une lutte sans merci. En compagnie d’un chevalier issu des mythes d’un univers de fantasy et de l’énigmatique Suleyman, le célèbre Arpenteur de Plans dont les rêves semblent influer la réalité, Zoé se retrouvera aspirée dans une spirale d’action qui bouleversera sa vie à jamais.

Chronique de Garlon

Je vais aujourd’hui vous parler d’un livre qui, bien qu’il aborde un thème que j’adore (le Multivers), m’a pas mal déçu, malgré quelques aspects positifs.

Zoé est une jeune femme tout à fait normale, qui vit sa vie tout simplement. Jusqu’au jour où elle surprendra malencontreusement des personnes qu’elle n’aurait pas dû.
Sauvée in extremis par deux personnages étranges, un guerrier albinos du nom de Mercenaire et un étrange homme du nom de Suleyman, elle va se retrouver embarquée dans une histoire qui dépasse son entendement, et va ainsi plonger dans le Multivers.
Elle découvrira un grand nombre d’univers aux côtés de ses nouveaux amis, et se rendra rapidement compte que la structure même du Multivers est menacée par des êtres sans scrupules.

Comme je l’ai dis plus haut, ce livre m’a pas mal déçu, malgré quelques points positifs et le thème toujours très intéressant du Multivers.

Commençons par aborder le sujet de l’histoire.
J’adore vraiment ce qui a trait au Multivers, aux voyages entres les univers et/ou les dimensions (après tout, j’ai lu Moorcock^^), et voir que le sujet était abordé dans ce livre est ce qui m’a le plus décidé à le lire.
L’utilisation du thème du Multivers, encore étendu ici à la création d’univers par les rêves et les écrits, est donc un bon point positif pour le livre, ce sujet intéressant, je pense, pas mal de monde.
Mais la désillusion est assez vite arrivée : le récit va vite, beaucoup trop vite, et l’on n’a pas le temps de profiter du Multivers, les personnages passant sans arrêt d’un univers à l’autre pour mener leurs combats, alors que de très bonnes idées d’univers ont été créées. Je trouve que de très bonnes opportunités ont été ratées à cause de ça, l’auteur se concentrant à 100% à ce combat contre la destruction du Multivers et oubliant ainsi de nous le faire découvrir plus en profondeur.
J’ai trouvé que tout allait trop vite dans ce livre, de l’acceptation du Multivers par Zoé, qui décide d’accompagner Suleyman et Mercenaire sans même en savoir un minimum, à l’avancement de l’histoire globale, en passant par les combats et la façon de vaincre les méchants de l’histoire.
De plus, l’histoire comporte de nombreux évènements illogiques, notamment au niveau des univers, au niveau temporel, etc., et c’est vraiment dommage, car j’ai trouvé que ça gâchait pas mal l’histoire. Cette rapidité crée aussi une trop grande facilité pour les personnages, qui n’ont pas l’air d’avoir de mal à vaincre d’un coup, au milieu de son armée, un antique ennemi qu’ils combattent pourtant depuis longtemps sans succès, et ce n’est là qu’un exemple.
La fin ne m’a pas vraiment plû non plus, bien que l’idée de ce qu’on découvre qu’à fait Suleyman est vraiment bien trouvée, car je ne la trouve pas complètement aboutie, on n’a pas le fin mot de l’histoire par rapport aux ennemis des personnages principaux, et ça m’a vraiment ennuyé d’ainsi rester dans le flou. Mais une suite a été écrite, et j’espère donc que ces quelques questions qui subsistent y trouveront leurs réponses.
Par contre, l’action est très présente, et le lecteur n’aura pas vraiment le temps de s’ennuyer à ce niveau là, les combats se succédant pas mal.
Il s’agit plus d’une petite aventure bourrée d’action que d’un récit qui développe le concept du Multivers et amène à la réflexion. J’ai trouvé ça dommage et n’ai donc pas vraiment été convaincu par l’histoire, m’attendant à beaucoup plus.

Concernant le style de l’auteur, malgré quelques coquilles assez ennuyantes, je l’ai assez apprécié. Il est fluide et permet de se lancer pleinement dans l’action. Il est fait pour le genre de récits d’aventure qu’est ce livre et, bien que j’aurais préféré avoir un récit qui s’attardait plus sur le Multivers et qui faisait passer les évènements moins vite et moins facilement, je dois avouer que le style de l’auteur va bien avec cette rapidité, et permet ainsi de pas mal garder le lecteur en haleine, ce malgré les défauts que possède le livre.

Au niveau des personnages, le problème est le même qu’avec l’histoire : tout va trop vite et est trop facile. Du coup, on n’a pas vraiment le temps d’apprendre à connaître les personnages, à se faire à leur comportement, et encore moins à s’attacher à eux.
C’est assez dommage, car j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de potentiel dans les personnages (comme pour l’histoire). Il aurait fallut que l’auteur prenne le temps de s’attarder un peu plus dessus.

En bref, voici un livre qui m’a pas mal déçu, bien qu’il possède un grand potentiel. Tout dans le livre pourrait être vraiment très intéressant, l’histoire étant vraiment bien trouvée, le style de l’auteur étant fluide et les personnages étant pas mal faits, mais le problème vient du fait que tout va beaucoup trop vite, et par conséquent qu’on a pas le temps de voir les choses évoluer, de découvrir le Multivers, l’évolution de l’histoire et les personnages.
Il s’agit donc d’un livre vraiment aventure, le genre à lire lorsqu’on veut une lecture vraiment fort “détente”, lorsqu’on veut voir un récit dans lequelle il y a de la bagarre, et non un livre qu’on lit pour son histoire, ce que le thème du Multivers me laissait croire.

Je pense qu’un grand potentiel se cache là dedans, et je ne peux donc que conseiller à l’auteur de garder le thème bien au chaud pour en faire quelque chose de beaucoup plus aboutit (enfin, je pense que l’auteur n’aura pas attendu mon avis, étant donné qu’une suite était sortie après la première édition du livre, suite que je découvrirai avec plaisir et en espérant qu’elle sera plus aboutie que ce premier tome assez décevant).

 

Suleyman

Simon Sanahujas

Lokomodo

256 pages

8 €

 

Garlon


 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012