Trajets et itinéraires de la mémoire, de Serge Brussolo

Trajets

Quatrième de couverture

Villes malades où des ordinateurs s'affrontent en combats souterrains à coups de munitions humaines. H.L.M. de cauchemar dont les locataires, nus, s’exposent aux piqûres de mystérieuses mouches. Camp où les prisonniers sont soumis à d’insupportables séances d’irradiation. Musée gigantesque dont personne n’a jamais vu les limites. Tour-dispensaire insalubre surplombant une réserve de paysans souffrant d’étranges troubles de la personnalité… 

C'est à un trajet baroque et cruel que vous convie ce recueil, sur les traces d’un auteur alors en devenir, aujourd’hui culte : Serge Brussolo. Ces quatorze nouvelles des débuts de sa carrière permettent de revenir sur la genèse d’un talent hors norme, confirmé depuis par les chefs-d’œuvre que sont Le syndrome du scaphandrier, La Planète des Ouragans ou encore La nuit du bombardier.

Chronique de Garlon

Ce recueil m’as permi d’enfin découvrir ce grand auteur qu’est Serge Brussolo.

Ici, nous plongeons en plein dans des histoires de science-fiction et de fantastique superbement pensées et complexes, qui nous entourent d’une énorme originalité sortie d’un esprit ayant une imagination débordante.

D’une étrange tour dans laquelle les gens sont reliés par cordons ombilicaux aux oeuvres d’art créées par la voix, en passant par un musée sans fin et des maisons qui “recyclent” humains et matériaux pour évoluer elles-même, c’est de surprise en surprise que nous convie ainsi l’auteur, faisant que le lecteur est constamment surpris par ce qu’il va découvrir, fasciné par tous ces évènements extrêmement bien imaginés, qui nous font voyager au coeur de l’imaginaire.

Les textes sont souvent assez dérangeants, car ils réveillent en nous quelques sentiments sombres et écoeurants, tout en nous présentant une critique très bien construite de la société et, surtout, de l’âme humaine, de sa haine et sa peur de l’inconnu et de ce qui bouleverse son petit quotidien (comme on peut notamment le découvrir dans “Aussi lourd que le vent…” qui clôt le recueil). Cela est superbement construit.

J’ai par contre été un peu plus dérangé par l’aspect assez lourd du style de l’auteur. En effet, il n’est pas rare d’avoir des paragraphes de plusieurs pages, qui poussent beaucoup trop certaines descriptions, certains évènements, etc. Il faut également y ajouter que l’auteur a parfois tendance à trainer en longueur de façon assez inutile certaines histoires, diminuant les aspects intéressants, ce qui est assez dommage. Ces deux aspects, couplés à une période assez fatigante, ont d’ailleurs fait que j’ai plus d’une fois piqué du nez pendant la lecture…

Les personnages, quant à eux, sont très bien travaillés et sont tous uniques et très originaux, ce qui nous permet de bien les suivre, et de vivre l’histoire à leurs côtés. Par contre, on ne se sent pas particulièrement proches d’eux et le partage des sentiments est assez inexistant.

En bref, nous avons ici un recueil de nouvelles de science-fiction et de fantastique qui nous présente des histoires vraiment très originales et passionnantes, parfois dérangeantes et critiquant la société et l’homme, d’autres fois vraiment très étranges, avec des personnages fort bien travaillés. On pourra par contre reprocher un style un peu trop lourd, certaines histoires qui trainent trop en longueur et un manque de partage de sentiments avec les personnages.

Un bon recueil que je vous invite à découvrir !

 

Trajets et itinéraires de la mémoire

Serge Brussolo

Folio

Science-fiction

560 pages

8,70 €

 

Garlon

Commentaires (1)

Ly
Wow.. S'endormir sur du Brussolo, tu as fais fort :p
Brussolo est un Dieu ♥ Je vais bientôt entamer ce recueil. Pour ce qui est des passages longs etc, tu verras que selon ses livres si tu continues, il a tendance à écrire beaucoup en condensé! Ca dépend :3 Contente de voir en tout cas que tu as apprécié!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau