Shadowrun - Trilogie des Secrets du Pouvoir 2 : Choisis bien tes ennemis, de Robert N. Charrette

242-choisis-bien-tes-ennemis.jpgQuatrième de couverture

Avec des ennemis comme ça, pas besoin d'amis

Le pouvoir de la magie résonne en Sam Verner lorsque cette dernière revient sur la Terre. Sillonnant les retorses et effrayantes rues de 2050 à la recherche de sa sœur, sa quête le conduira de l’autre côté de l’océan, dans une Angleterre où les druides contrôlent les rues… et le trône. Mais les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent être. Sam et ses nouveaux amis des Ombres se retrouvent plongés dans un imbroglio dément dont l’issue est la destruction.

Ce n’est que lorsque Sam acceptera son destin de chaman qu’il parviendra à prendre à bras le corps le pouvoir dont il a besoin. Mais ce qui l’attend lors de la confrontation finale entre la technologie et la chair est un secret bien plus noir que tout ce qu’il sait le guetter dans les Ombres…

Chronique de Garlon

Je me lance aujourd’hui dans la chronique du second tome de La Trilogie des Secrets du Pouvoir, de la saga Shadowrun.
 
Nous nous retrouvons près d’un an après les évènements du premier tome (si mes calculs sont exacts), et les choses ont bien évoluées pour Sam Verner, alias Twist : il est devenu un vrai shadowrunner, et il sent de plus en plus ses pouvoirs magiques.
Toujours à la recherche de sa soeur, Sam va se retrouver embarquer dans une histoire horrible de massacres au nom de rituels monstrueux qu’il se jurera d’arrêter au nom de la justice. Mais comment arrêter ces êtres si puissants si il n’accepte pas sa magie ?
Accompagné de ses amis et d’autres runners, Sam va alors devoir combattre ses ennemis tout en développant ses pouvoirs magiques.
Et quant à la soeur de Sam, reccueillie par un autre être ayant subit la gobelinisation, elle semble tout à fait heureuse dans les bras de son nouvel amant. Mais les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être...
 
Malgré ce que je pensais à la fin du premier tome, mon avis sur le second reste plus ou moins le même.

Au niveau de l’histoire, on se retrouve près d’un an après les évènements du tome 1, et j’ai vraiment l’impression d’avoir une toute nouvelle histoire en face de moi. Je ne trouve pas que ce tome fait fort “suite”, car très peu de références sont faites au tome précédent, et, bien qu’on retrouve certains personnages (Sam, Hart, Dodger, etc.), ils ont fort évolué sur cette courte période, et par conséquent ils sont assez méconnaissables et il faut donc réapprendre à les connaître, et c’est la même chose au niveau de l’histoire : bien que l’idée fixe de Sam de retrouver sa soeur soit toujours présente, nous avons ici une toute nouvelle histoire, qui n’a rien à voir avec celle du tome 1. Je n’ai pas trouvé l’aspect suite vraiment super, donc.
J’ai donc, comme pour Ne traite jamais avec un dragon, eu beaucoup de mal à m’accrocher, trouvant l’histoire longue et, je l’avoue, assez ennuyante. Pourtant, on ne peut pas vraiment dire que le livre manque d’action, bien au contraire. Elle est vraiment très présente et même assez passionnante. Mais voila, je trouve que les choses n’avancent pas vraiment, que l’auteur tourne pas mal autour du pot, et c’est assez dommage.
Par contre, j’ai été vraiment transporté par les 100 dernières pages, je les ai trouvées vraiment superbes, bourrées d’action. Les révélations arrivent, parfois surprenantes, et rendent la fin de l’histoire vraiment passionnante.

Au niveau du style de l’auteur, mon avis reste également fort similaire au tome 1 : il est pas mal et assez fluide mais traine parfois, ou se répend un peu trop, rendant l’action un peu moins prenante, et c’est assez dommage. Mais le style reste néanmoins assez bon, et ne m’a pas trop dérangé.
Par contre, ce qui m’a assez dérangé, ce sont les assez nombreuses coquilles présentes, sous forme de fautes de français ou de répétitions (surtout au niveau des noms). Ça a assez gâché ma lecture, et j’ai trouvé ça fort dommage.

Concernant les personnages, bien que je m’y étais attaché à la fin du premier tome, tout est retombé ici. Les personnages, comme par exemple Sam et Hart, ont fort évolué depuis le tome 1, et j’ai donc eu l’impression de me retrouver face à de nouveaux personnages, ce qui m’a pas mal perturbé et dérangé, car il a fallut réapprendre à les connaître et à les apprécier, alors que je m’étais bien habitué à leur façon d’être dans le tome 1.
Je n’ai par conséquent pas du tout partagé leurs émotions et il m’a fallut assez longtemps pour me faire aux personnages et commencer à les apprécier, même si, comme pour le tome 1, j’ai fini à pas mal les aimer sur la fin.
Mais leur côté nouveau et assez mystérieux est pas mal utile, notamment au niveau du jeu de manipulations qui se met en place entre les personnages et que j’ai trouvé vraiment pas mal.

En bref, un second tome fort proche du premier, avec les mêmes qualités et défauts : une nouvelle histoire parfois assez ennuyante, sauf pour les 100 dernières pages qui sont passionnantes, un style parfois lourd qui peut gâcher l’action tout en étant malgré tout assez agréable, pas mal de coquilles assez ennuyantes, et des personnages mystérieux qu’il faut réapprendre à connaitre.

Ce livre plaira bien entendu aux joueurs de Shadowrun. Pour les autres lecteurs, cela dépendra de vos goûts personnels. Voyez ce qui vous plait dans un livre et regardez si cela apparaît dans les points positifs ou négatifs cités.
Je lirai bien entendu le tome 3, voulant voir comment les choses vont se terminer, et j’espère que les quelques défauts présents ne le seront plus.

 

Choisis bien tes ennemis

Trilogie des secrets du pouvoir, tome 2

Shadowrun

Robert N. Charrette

400 pages

9 €

 

Garlon

Commentaires (2)

  • 1. | 31/01/2012
Bonjour,

Excusez-moi pour la réponse tardive.
Je vous avoue ne pas avoir noté les pages dans lesquelles j'ai repéré ces problèmes.
Je vais tâcher de parcourir le livre (je n'ai malheureusement pas le temps de le relire, donc je ne sais pas vous garantir que je tomberai dessus en jetant un oeil rapide), pour voir si j'en trouve certaines en regardant.

Cordialement,
Ghislain Bonnotte
  • 2. Ghislain Bonnotte | 13/01/2012
Bonjour,

ayant officié comme relecteur, je serais intéressé par quelques exemples de page où apparaissent les problèmes récurrents évoqués (comme la répétition de noms et les mots manquants), afin de voir ce qui s'est passé et si ça peut être amélioré pour les prochains romans.
Merci d'avance !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2012