Carmine Delmonico

Carmine Delmonico 1 : Corps Manquants, de Colleen McCullough

1965. Connecticut. Au HUG, centre de recherche neurologique, deux employés découvrent, dans la chambre froide où l’on dépose les animaux de laboratoire avant incinération, un sac contenant un corps sans tête, coupé en deux... Chargé de l’affaire, le lieutenant Carmine Delmonico établit rapidement le lien avec des meurtres sadiques récemment perpétrés. Toutes les victimes - des femmes - ont en commun leur jeune âge et leur couleur de peau. L’enquête piétine. Une seule certitude, le coupable appartient au HUG. La tension monte en ville sous la pression des activistes noirs, convaincus qu’il s’agit de crimes racistes. Vite, un coupable, avant que d’autres corps ne manquent à l’appel...

 

Carmine Delmonico 2 : Douze de Trop, de Colleen McCullough :

Holloman, ville moyenne et plutôt tranquille du Connecticut. Jusqu’à cette journée d’avril 1967, où l’inspecteur Carmine Delmonico recense pas moins de douze cadavres ! Une hécatombe...
S’il ne faut que peu de temps à Delmonico et à ses coéquipiers pour résoudre quatre crimes, il leur faudra se montrer plus patients pour les huit restants, ’autant qu’à l’époque n’existent pas encore les méthodes de profiling, les bases de données informatiques et le traçage ADN.
Delmonico acquiert rapidement la certitude que tous ces meurtres sont liés. Mais quel lien entre une prostituée, trois serveurs, un PDG de multinationale, une femme jalouse, un étudiant... ?
Et, comme pour lui compliquer la tâche, apparaissent agents du FBI et espions du KGB, qui semblent s’intéresser de près à une entreprise d’armement dont le PDG fait justement partie des victimes...

Carmine Delmonico 3 : Fleurs Sanglantes, de Colleen McCullough

Automne 1968. Holloman, ville moyenne du Connecticut, connaît une série de troubles sans précédent.
Il y a d'abord cette étudiante qui vient porter plainte après avoir été violée. Son agresseur ? Un homme nu au corps entièrement maquillé. Du coup, les langues se délient. Et les victimes du prédateur déferlent au commissariat...
Puis il y a cette boutique d'art vandalisée, recouverte d'immondices par un inconnu. Et enfin cette cache d'armes trouvée dans le lycée de la ville... Triple casse-tête pour le lieutenant Carmine Delmonico, d'autant qu'il ne peut compter sur l'intégralité de son effectif et que l'on vient de lui imposer une nouvelle recrue, Helen MacIntosh, belle et ambitieuse fille de l'influent président de l'université...
A une époque où les techniques de la police scientifique n'existent pas encore, il lui faut s'armer de patience et de détermination.

Carmine Delmonico, tome 4 : Le dernier banquet, de Colleen McCullough

Janvier 1969. La quiétude d’Holloman, petite ville du Connecticut, est troublée par une série de meurtres.
La première mort violente intervient lors d’un dîner de retrouvailles. Un fils de famille retrouvant son père qu’il n’avait jamais connue, s’écroule, mort.
La seconde lors d’un gala de charité. La présence de poison dans les veines des deux victimes amène tout d’abord le détective Carmine Delmonico à orienter son enquête vers la communauté scientifique de la ville. D’autant qu’une toxine mortelle a été dérobée à l’université de Chubb.
Le docteur Jim Hunter, un scientifique de renom, fait partie des premiers suspects. N’était-il pas présent lors des deux meurtres ? Mais le fait qu’il soit noir, marié à une blanche, et victime de plusieurs scandales, n’en fait-il pas le coupable idéal ?
À une époque où les moyens d’investigation de la police sont limités, Delmonico devra s’armer de patience. Et surtout faire preuve de bon sens en commençant par se poser les bonnes questions, dont celle-ci : à qui profitent ces meurtres ?

Carmine Delmonico, tome 5 : Péché de Chair, de Colleen McCullough

Août 1969. Holloman, petite ville du Connecticut, a retrouvé son calme après les tragiques événements de janvier (cf Le Dernier Banquet, Archipoche). Jusqu'au jour ou un, puis deux corps d'homme mutilés sont retrouvés. Le capitaine Delmonico écourte alors ses congés pour enquêter sur cette affaire. Assisté du sergent Delia Carstairs et du lieutenant Abe Goldberg, il découvre très vite un lien entre les deux meurtres et la disparition inexpliquée de plusieurs femmes. Et si Holloman n'avait pas affaire à un psychopathe, mais à deux ? Voila qui promet une fin d’été torride, irrespirable...

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/08/2016