Carmine Delmonico 3 : Fleurs Sanglantes, de Colleen McCullough

Quatrième de Couverture :

Automne 1968. Holloman, ville moyenne du Connecticut, connaît une série de troubles sans précédent.
Il y a d'abord cette étudiante qui vient porter plainte après avoir été violée. Son agresseur ? Un homme nu au corps entièrement maquillé. Du coup, les langues se délient. Et les victimes du prédateur déferlent au commissariat...
Puis il y a cette boutique d'art vandalisée, recouverte d'immondices par un inconnu. Et enfin cette cache d'armes trouvée dans le lycée de la ville... Triple casse-tête pour le lieutenant Carmine Delmonico, d'autant qu'il ne peut compter sur l'intégralité de son effectif et que l'on vient de lui imposer une nouvelle recrue, Helen MacIntosh, belle et ambitieuse fille de l'influent président de l'université...
A une époque où les techniques de la police scientifique n'existent pas encore, il lui faut s'armer de patience et de détermination.

Chronique de Ceinwèn

Sans être une série à proprement parler, les romans classés sur le site sous la catégorie "Carmine Delmonico" regroupe des enquêtes menées par le même service de police avec en toile de fond les petits tracas quotidiens du commissariat.

Dans ce troisième tome, nous faisons un bond dans le temps plus important qu'entre les tomes 1 et 2. Mais là où je met en garde les lecteurs c'est à propos de la scène d'ouverture du roman : elle est très violente, peut-être trop détaillée pour certains, mais sera anecdotique pour le reste de l'histoire. Donc n'ayez pas peur de ce premier chapitre, il ne représente pas le reste de l’œuvre.

En effet, le roman s'ouvre sur une scène de viol assez dure à lire (même si j'ai pu lire pire, ça reste assez extrême) qui va lancer l'enquête principale. Dans ce troisième opus, on va beaucoup plus se concentrer sur l'équipe du commissariat (les difficultés familiales, les stagiaires et autres) et multiplier les enquêtes. Là où les premiers tomes ouvraient une ou deux enquêtes, ici nous en aurons plus à suivre. Pari risqué puisque du coup le lecteur doit suivre plus de choses simultanément, d'autant plus que tout le monde ne sera pas intéressé par la vie privée des enquêteurs.

Là où j'ai fait la grimace, c'est sur la forme des premiers chapitres. Que ce soit un problème de l'auteur ou de la part du traducteur, le début est très maladroit. On a des phrases qui peinent à faire sens, presque comme si on jetait les mots les uns à la suite des autres. Cela m'a d'autant plus dérangée que les autres romans se lisaient tout seul. Finalement après quelques chapitres, cette impression se dissipe, mais je trouve dommage que l'on commence comme cela.

Concernant les enquêtes, elles sont plus éparpillées et du coup l'auteur détaille moins chaque étape. Mais du coup également, elles sont moins approfondies, plus pauvres en un sens. Je trouve ça décevant. J'aurai vraiment aimé moins d'enquêtes et que les 1 ou 2 choisies soient mieux traitées. Ceci dit, cela reste passionnant et j'avoue avoir été baladé de bout en bout par l'auteur. Grâce à des détails et des insinuations, elle arrive à garder le/les coupable(s) secrets ainsi que leurs motivations. Très bien joué.

La fin elle est rapide mais surprenante et laisse présager une suite plutôt musclée. C'est osé, mais c'est à suivre !

 

Fleurs Sanglantes

Carmine Delmonico 3

Colleen McCullough

l'Archipel

424 pages

22 €

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau