Carmine Delmonico, tome 5 : Péché de Chair, de Colleen McCullough

Quatrième de Couverture :

Août 1969. Holloman, petite ville du Connecticut, a retrouvé son calme après les tragiques événements de janvier (cf Le Dernier Banquet, Archipoche). Jusqu'au jour ou un, puis deux corps d'homme mutilés sont retrouvés. Le capitaine Delmonico écourte alors ses congés pour enquêter sur cette affaire. Assisté du sergent Delia Carstairs et du lieutenant Abe Goldberg, il découvre très vite un lien entre les deux meurtres et la disparition inexpliquée de plusieurs femmes. Et si Holloman n'avait pas affaire à un psychopathe, mais à deux ? Voila qui promet une fin d’été torride, irrespirable...

Chronique de Ceinwèn :

Péché de Chair est le dernier tome de la série. Cela ne se ressent pas du tout à la lecture, même à la toute fin, mais l'auteur est décédé en janvier 2015 et il n'y a pas d'autres tomes, même en anglais. Ce sera donc la dernière aventure de l'inspecteur Delmonico. 

 

On retrouve avec plaisir cette équipe soudée et où tout le monde ou presque à des liens de parenté à des degrés divers. On retrouve également avec plaisir une enquête où l'ADN et le profilage n'ont pas leur place : question d'époque ! C'est vraiment agréable de retrouver des enquêtes qui sont résolues grâces aux hommes, et aux femmes, qui se lancent dedans plutôt qu'à des découvertes scientifiques (même si j'adore hein - surtout en série TV). C'est ce qui fait tout le charme de cette série de livres. 

 

Ici, Carmine Delmonico est en vacances, mais nous suivons Abe et Delia qui se débattent tout deux avec des affaires compliquées. Elle est au prise avec six femmes qui ont mystérieusement disparues sans laisser la moindre trace, laissant toutes leurs affaires derrière elles. Lui doit faire face à des cadavres d'hommes morts de faim qui sont retrouvés émasculés. Deux enquêtes étranges et difficiles car ils n'ont aucune piste. 

Heureusement, Carmine ne tardera pas à revenir et apportera un œil neuf à tout cela. On pourra également compter sur les nouveaux amis de Delia qui les aideront à progresser de manières surprenante. 

 

J'ai beaucoup apprécié le couple Rufus/Ras. Excentriques, artistes mais ouverts d'esprit et fidèles, ils apportent une vraie bouffée de fraîcheur au roman qui pourrait, sinon, être franchement glauque. 

Le roman aborde également l'homosexualité mais comme fait annexe, jamais central. C'est ainsi point, il n'y a pas de débat ou de jugement, quel bonheur !

 

La quatrième de couverture permet à un lecteur habitué, de rapidement tirer les conclusions qui s'impose, mais j'ai pourtant trouvé les coupables un peu décevants. Il n'y a pas vraiment de raison satisfaisante, à mon goût, à leurs actes. Pour le second, j'ai même trouvé ça un peu tiré par les cheveux. Mais je soupçonne la manière dont s'est amené d'y être pour quelque chose. 

 

Cela reste une enquête vraiment plaisante, et je dis au revoir à tout ce petit monde avec une certaine nostalgie. 

 

 

Péché de Chair, 

Carmine Delmonico, tome 5

Colleen McCullough

l'Archipel

400 pages

22 € (grand format) - 14.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau