Hercule Poirot, tome 7 : Le train bleu, d'Agatha Christie

le-train-bleu.jpg

 

Quatrième de couverture :

 

À bord du luxueux Train bleu qui emmène ses passagers de Londres à la Riviera, la fille d'un millionnaire est sauvagement assassinée et ses bijoux volés. La piste du Marquis, un célèbre voleur de joyaux est aussitôt privilégiée. Mais cela ne satisfait pas Hercule Poirot qui, se trouvant à bord par le plus grand des hasards, va examiner de près l'entourage de la jeune femme...

 

Chronique de Platinegirl :

 

Voici ma chronique du 7ème tome d'Hercule Poirot, le célèbre détective privé d'Agatha Christie. Avant de commencer, un mot sur ma numérotation des aventures d'Hercule, que j'ai réalisée grâce à l'historique des publications britaniques d'Agatha, en mêlant romans et nouvelles. Si je n'avais compté que les romans de l'auteure, c'est le cinquième tome.

 

Ce point étant éclairci, passons à ma chronique du livre ! Et on commence avec mon traditionnel topo sur le livre en tant qu'objet, si vous le voulez bien ! Nous avons là un poche jaune de la maison d'éditions Le Masque. Jusque là, rien de particulier. Si ce n'est que la nouvelle publication de ce tome, datant du mois de mai apporte une nette amélioration quant au look de sa couverture jaune : des illustrations en noir sur jaune sont ajoutées, dans le thème de l'histoire (évidemment). Je trouve que cela rend très bien et cela apporte une touche moderne à cette nouvelle version ! Mis à part ce détail esthétique, on a toujours droit à un roman en format poche très pratique, grâce à ses petits caractères et à l'optimisation de ses 280 pages : il n'y a pas de changement de pages à chaque fin de chapitre.

 

Mais parlons donc de cette énigme. Comme relativement souvent avec Agatha Christie, nous avons affaire au meurtre d'une jeune femme  pas franchement aimée et à la présentation d'une demi-douzaine de suspects potentiels, de quoi nous aiguiller sur le méchant de l'histoire sans trop nous en dire. Avant le meurtre à proprement dire, nous avons droit à une centaine de pages de mise en condition, pour bien nous présenter la victime et son milieu. Puis vient Hercule Poirot et les réjouissances pour nous car nous nous triturons encore plus les méninges pour trouver le fin mot de l'histoire avant lui. En vain, disons-le tout de suite car il a le chic pour remarquer des petites pièces du puzzle qui semblent anodines, à nous les faire noter mais à nous laisser dans le doute complet concernant leur utilité, à ses petites pièces du puzzle ! Cela pourrait être frustrant de lire sans arrêt les aventures d'un génie pareil sans qu'on ne lui arrive à la cheville et Agatha Christie arrive à le rendre plus humain en se moquant souvent de son physique à travers ses personnages secondaires. Ceux-ci sont très bien brossés, souvent complexes, et nous permettent de plus apprécier l'histoire de fond, à sa propre valeur. Donner un sens à la victime et à sa vie, ne pas la prendre pour un simple morceau de viande froide (désolée pour la comparaison), voilà leur utilité, ainsi que celle de créer des suspects potentiels qui nous retournent l'esprit et nous font oublier le vrai coupable de l'histoire.

C'est marrant, quand j'y repense, je ne trouve pas que "Le Train Bleu" soit un livre spectaculaire, on est loin d'un livre d'action où chaque chapitre apporte un élément nouveau... Et, pourtant, on ne s'ennuie pas une minute avec ce roman, jusqu'à bien suivre les explications finales d'Hercule qui nous montrent le pourquoi du comment cette victime a été tuée par ce coupable-là. C'est là que se joue l'effet de surprise, et il marche à tous les coups pour moi, même si, ici, j'avais un début de piste sur son identité !

 

Vous aimez les romans d'Agatha Christie ou tout simplement les romans de détectives qui vous en bouchent un coin ? Alors n'hésitez pas à lire ou relire cette histoire de train bleu qui vous fera voyager par procuration, au passage !

 

 

Le train bleu

Hercule Poirot, tome 7

Agatha Christie

Editions Le Masque

280 pages

5,60 euros.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau