Hilja Ilveskero 1 : Le Lynx, de Leena Lehtolainen

le-lynx-1.jpg

Quatrième de couverture

Lynx. Ilves en finnois. Ris en croate. Gaupe en norvégien et en allemand, Luchs. Je peux distinguer entre un chat-lynx, un renard-lynx et un loup-lynx : même espèce de lynx mais des pelages imperceptiblement différents. C'est à cause des lynx que j'ai perdu mon boulot.

Hier, j'ai démissionné pour une stupide histoire de fourrure. Ma cliente s'appelait Anita Nuutinen et j'étais sa garde du corps. Je l'ai abandonnée en plein Moscou. Et maintenant, elle est morte, assassinée. Sauf que je ne me souviens plus de rien. Tout ce dont je me rappelle, c'est un réveil en sursaut dans une chambre inconnue, par une inconnue, et un staccato de sons discordants.

Ma seule certitude : quelqu'un essaie de me faire porter le chapeau. Et quand on est garde du corps de profession, c'est bien connu, il ne faut jamais porter ce chapeau.

 

Chronique de Melisande 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Black Moon Thriller de m'avoir permis de lire ce livre, même si au final, j’en ressors un peu mitigée parce qu’il y a à la fois de bons et de moins bons éléments qui m’empêchent d’apprécier pleinement cette histoire, ce premier tome des aventures d’Hilja Ilveskero.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour avoir les grandes lignes. Je préfère m’attarder sur mon ressenti sur cette histoire parce que j’ai pas mal de choses à dire. La première chose que l’on remarque d’emblée dans une histoire c’est toujours l’écriture / la narration et j'avoue qu'à ce niveau-là, j’ai eu un peu de mal. L’écriture en soit, ça peut aller, ça se lit assez bien, même si ça n’est pas « simple » on ne lit pas ce livre, comme un livre jeunesse ou de l’urban fantasy, etc. Mais généralement avec les policiers / thrillers, il y a toujours un côté « strict » et solennel que j’ai retrouvé ici, mais de manière plus soutenue tout de même, c’était un peu plus « compliqué ». Ça montre un certain niveau dans l’écriture, mais en soi ça n’est pas dérangeant, seulement au niveau de la narration je trouve que ça gêne un peu. Après je l’ai lu assez rapidement, il ne m’a fait que 2/3 jours, donc ça n’est pas beaucoup, mais si j’avais été plus impliquée, je l’aurai fini en 1 ou 2 jours grand maximum.

Je ne sais pas si c'est tant l'histoire qui met du temps à commencer et à avancer ou bien le fait qu'il y ait pas mal de digressions via notamment les flash-back pour comprendre la vie passée de Hilja, qui m'ont gêné. En effet, afin de mieux cerner le personnage et de savoir pourquoi elle a une telle aversion contre les fourrures, notamment de lynx, on revient sur son passé et les digressions à ce propos sont assez nombreuses au début du livre et je trouve que ça alourdit le texte parce qu’il y a des passages qui m’ont semblé superflu ou on aurait pu résumer les faits au lieu de les développer autant. Ça n’est pas forcément inintéressant mais je trouve que c’est trop, noyant un peu l’histoire en cours sous ces informations-là. C’est dommage parce que je pense que c’est ce qui explique en grande partie pourquoi j’ai décroché.

Pour commencer, j'ai mis pas mal de temps à rentrer dans l'histoire. Il m’a fallu plus d'une centaine de pages pour m’y intéresser et être vraiment dedans, ce qui est quand même gênant étant donné que ça représente presque 1/3 du livre… Et lorsque je le lisais, je n'étais pas vraiment impliquée dedans. Je ne voyais pas vraiment l'intérêt du livre, ce qui est donc très mauvaise signe, ça part mal, surtout que j’en avais entendu parler en bien.

Pourtant dès les premières pages, on rentrait dans le vif du sujet, donc je m'attendais à ce qu'il y ait rapidement de l'action, des interrogations sur ce qui avait bien pu se passer, surtout qu’on nous mentionne le fait qu’elle ne se souvient de rien, amnésie passagère… Donc l’intérêt aurait été de recouvrer la mémoire, de chercher des pistes pour rétablir ce qui manque, surtout à partir du moment où elle est informée de la mort de son ex-patronne.

Avec tout ça, je me suis dit, ça commence bien, ça va être intéressant… mais je n’ai pas vraiment eu tout ça, c'était assez lent, et limite elle ne voulait pas être impliquée, ça ne la regardait plus. Je ne comprenais pas trop ce qu'elle faisait ou plutôt ne faisait pas... Du coup, j'ai un peu déchantée parce que ça n’était pas ce à quoi je m’attendais, surtout au vu de la 4e de couverture (et une autre que j’avais pu lire qui est différente que celle-ci qui était pourtant très alléchante).

Du coup pendant ce tiers voire la première moitié du livre, j'ai un peu décroché, lisais sans vraiment lire, sans m'impliquer. Puis à la 2e moitié du livre, il faut avouer que ça repart plutôt bien, il y a un peu plus d'action, de réponses aux questions, ça devient intéressant. Et les pages ont défilé beaucoup plus vite parce que j’étais enfin dans l’histoire. Mais à un moment j'ai trouvé que ça redescendait, redevenait lent, avant de reprendre et nous donner par la suite quelque chose de bien plus consistant, tel un vrai thriller.

Cependant, je reste un peu sur ma fin, du fait qu'on n'ait pas toutes les réponses à nos questions. J'aurai aimé en avoir plus, savoir ce qui s'est réellement passé parce qu'il y a tout de même des faits racontés et qui ne nous sont pas dévoilés à la fin... Le fait de l’amnésie et ce qui s’ensuit, c’est assez vite éludé je trouve et c’est dommage parce que c’était quand même le point central de l’histoire… La fin du livre aurait pu être la fin du tome, de l’histoire, parce que ça conclut assez bien, mais il s’agit apparemment d’une série, donc à voir ce que la suite peut donner, vu la fin, oui, on peut éventuellement continuer, mais ça n’est pas vraiment nécessaire en soi.

J'ai trouvé que l'histoire autour du lynx n'était pas assez exploité, finalement j'ai presque envie de dire que ça ne sert à rien. A certains moments on comprend pourquoi, c'est la raison première de la démission d'Hilja, on nous raconte à mesure pourquoi elle est si attachée au lynx, mais au final; on n'a rien de plus. C'est dommage parce que je pense qu'on aurait pu avoir plus de choses, notamment faire référence à l'expression : avoir un œil de lynx qui aurait pu montrer un certain talent de l’héroïne, qui du coup n’est pas ce que l’on croit. Mais là... du coup je trouve ça un peu faible, même si ça donne un côté plus touchant à l'histoire, je trouve que l’auteur aurait pu creuser cet aspect là davantage. Après tout si le livre s'appelle « Le Lynx » ça n'est pas pour rien et j'ai été un peu déçue de voir que c'était en fait assez limité...

Chose étrange, surtout pour une narration à la première personne c'est que je ne me suis pas trop attachée au personnage. Je la trouvais distante, d'une certaine manière assez froide et j'avais du mal à m'attacher à elle, à la trouver sympathique avec l'envie de la suivre. Ça aurait pu très bien être une narration à la troisième personne, d'un point de vue externe que ça aurait été presque pareil. Même si on apprend son passé, qu'on est dans ses pensées, je ne me suis pas "identifiée" à elle, j'ai eu du mal à la cerner... C'est étrange comme sentiment, surtout envers un personnage principal et surtout le narrateur de l'histoire, or d'habitude dans ce genre de narration je m'attache assez facilement et j'aime suivre ce qui arrive. Là, ça n'était pas vraiment le cas.

Je pouvais assez aisément reposer ce livre et ça n'était pas grave, je ne ressentais pas un « manque », ce qui est donc assez mauvais signe en général. Il m'aura fallu attendre la 2e moitié du livre (donc 200 pages) pour trouver un vrai intérêt à cette histoire et pourtant ça aurait pu être quelque chose de vraiment bien. La 4e de couverture donnait vraiment envie, ça aurait pu être pas mal et dans l'ensemble (surtout dans la 2e moitié) on a vraiment un thriller qui prend place, avec plein d'interrogation, d'action, et quand on voit l'ampleur du phénomène, les conséquences, etc. ça aurait pu être vraiment bien, mais ça n'est pas toujours bien exploité vu qu'il y a des longueurs, lenteurs qui font qu'on a du mal à accrocher.

Un lecture qui me laisse un peu mitigée parce que j'ai eu du mal au début à m'intéresser à ce qui se passait et cela assez rapidement malgré un premier chapitre qui commençait très bien. Ça promettait un thriller haletant avec de l’action et au final, c’était plutôt lent et je ne comprenais pas vraiment toutes les décisions de l’héroïne. Une héroïne où je n'ai pas réussi à m'attacher non plus à cause de la distance qu'elle pouvait émettre. Pourtant les idées étaient là, mais les longueurs ont empêché de bien apprécier l'ensemble de ce livre. On aurait pu avoir une très bonne histoire et au final, j’en ressors mitigée parce que ça n’était pas ce à quoi je m’attendais. Je lirai peut-être la suite pour voir ce que ça donne et si ça s'améliore, mais ce premier tome ne m'aura pas totalement convaincu.

 

Le Lynx

Hilja Ilveskero 

Leena Lehtolainen

Black Moon Thriller (Hachette)

407 pages

18€

 

Melisande

 

Hilja Ilveskero 1 : Le Lynx, de Leena Lehtolainen

Commentaires (2)

melisande
il n'a pas été publié. La collection Black Moon Thriller n'existant plus, je doute que ça sorte un jour
ANQUETIL Jean-Pierre
  • 2. ANQUETIL Jean-Pierre | 30/09/2017
je recherche le livre 3 de Leena Lehtolainen, Hilja ilveskero

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/06/2013