Private Londres, de James Patterson et Mark Sullivan

Quatrième de Couverture :

26 juillet 2012. À la veille de l'ouverture des Jeux Olympiques de Londres, Sir Denton Marshall, éminent membre du comité d'organisation, est retrouvé décapité dans le jardin de sa propriété londonienne.
Sa tête a été déposée sur le buste d'une statue antique. Sur la pelouse, près du socle, les cinq anneaux olympiques ont été dessinés à la bombe...
Un certain Chronos prend alors contact avec Karen Pope, journaliste au Sun. Il revendique le meurtre et en annonce d'autres. Tous ceux qui, à ses yeux, ont dévoyé l'esprit de l'olympisme doivent périr. Aux athlètes dopés, aux organisateurs corrompus, il promet le châtiment.
De fait, agressions, meurtres et attentats se succèdent. L'enquête de Mike Lancer, meilleur élément de l'agence Private Londres se révèle compliquée - et personnelle. Sir Denton n'était autre que son futur beau-père...
Et il n'a pas de temps à perdre, la cérémonie de clôture approche, et avec elle l'apothéose sanglante promise par Chronos...
 

Chronique de Ceinwèn

 Voici un roman qui m'a complètement séduite ! Le titre m'a d'abord dérangé parce que ça sonnait comme une mauvais traduction mais en vérité, Private est une agence de détective, sécurité et autres. Et là, nous sommes dans l'agence de Londres, tout bêtement. Mais je reconnais que quand on ne sait pas, ça gêne.

L'auteur se transporte au JO 2012 de Londres et nous emmène sur les traces de Chronos, un homme qui veut redonner leurs lettres de noblesse au Jeux Olympiques en dénonçant la corruption, la triche, le dopage et autre en assassinant de façon spectaculaire les "coupables", qu'ils fassent partit du comité olympique, athlètes ou encore entraineurs. Personne n'est à l'abri de sa vengeance.

Nous suivons l'histoire sous deux point de vue : Chronos qui nous offre quelques pensées, sous le "je" de façon à conserver le mystère, et qui révèle des bribes de son passé ce qui permet au lecteur de mieux comprendre sa façon de penser, pourquoi il en est là. Mais également en suivant Mike, l'enquêteur.

L'alternance de ces deux points de vue est bien maîtrisée et permet au lecteur de comprendre complètement les enjeux de l'affaire tout en n'étant pas lassé de l'un ou de l'autre. Car si l'enquête se suit sur plusieurs jours, l'auteur ne pouvais décemment pas tout décrire. Il y a un bel équilibre ici.

Les personnages, mystérieux et complexe, humains, sont tous attachants et captivant. J'ai autant aimé suivre les Furies que Chronos ou que la jeune journaliste par exemple. On n'a qu'un aperçu de chaque et pourtant la magie de l'écriture fait qu'on les connait plutôt bien. Leurs forces et leurs faiblesses les rendent accessibles aux lecteurs.

L'intrigue est originale et bien menée, on se laisse manipuler de bout en bout, en se demandant à chaque page quel sera le prochain mouvement du tueur ! L'écriture est à la fois simple et pourtant sans basculé dans le vulgaire. On plonge immédiatement dans l'affaire et les pages défilent à toute allure.

Chapeau pour ce roman, j'ai adoré et je vous le recommande. Ça me donnerait envie d'aller aux JO tiens !

 

 

Private Londres

James Patterson & Mark Sullivan

l'Archipel

387 pages

22€

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 17/03/2013